Il était un prénom... Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Dim 04 Jan 2015, 20:59

Bonsoir à tous et à toutes ! J'ai ouvert ce topic car je trouve que le prénom Emma a sa place sur le forum.
En effet pour ceux qui connaissent bien "le royaume d'Arendelle" ce prénom est nommé à plusieurs reprises et en particulier dans les fans-fictions.
Et puis le petit plus pour ce topic : Emma est le prénom le plus populaire de cette génération ! Razz
Pour beaucoup ce prénom inspire le bonheur alors que pour certains ça inspire la crainte.

Bon sans plus tarder voici les liens qui vous conduiront au prénom Emma, ça vous permettra de découvrir ou redécouvrir des topics que vous ne connaissez pas ou que vous avez adorés ! Smile

http://disneyfrozen.forumactif.org/t227-fan-fiction-tome-1-le-coeur-de-glace-histoire-complete-en-pdf-page-1-bonus

http://disneyfrozen.forumactif.org/t264-fan-fiction-tome-2-deux-reines-une-couronne

http://disneyfrozen.forumactif.org/t260-fan-fiction-la-reine-des-neiges-2-sang-royal

http://disneyfrozen.forumactif.org/t513-mini-fictions-sur-les-personnages

http://disneyfrozen.forumactif.org/t486-animation-tag-video-theme-1-les-films-disney

http://disneyfrozen.forumactif.org/t273-reecrivons-les-chansons-de-la-reine-des-neiges-et-parodies

http://disneyfrozen.forumactif.org/t357-frozen-dans-la-saison-4-de-once-upon-a-time

et enfin...

http://disneyfrozen.forumactif.org/t410-le-cabinet-de-miss-freud


Dernière édition par Ansa le Dim 04 Jan 2015, 21:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Miss Olaf le Dim 04 Jan 2015, 21:12

C'est un bien jolie prénom, mais rien que pour la raison qu'il est de plus en plus populaire, à la mode, je n’appellerai sûrement pas ma fille comme ça.

_________________




~ Ma fan fiction sur Frozen, retrouvez Elsa dans une nouvelle aventure ! ~
avatar
Miss Olaf
Admin

Féminin Messages : 2170
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 23
Localisation : Royaume d'Alsace et d'Arendelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Mar 06 Jan 2015, 20:09

Allez c'est parti...effectivement, Emma est quasiment devenu un personnage officiel
Deux Emma dans notre saga
Une Emma dans le One Shot de Noel
Une Emma dans la fiction de Papy Glaçon
Le dernier chapitre d'Ansa, il est question aussi d'une Emma...

Mais pour mieux connaitre ce personnage (en tout cas la Emma du tome 2) voici un petit bonus sur son histoire Wink


Enfant perdue

Par une nuit sans lune, un navire d’apparat jeta l’ancre discrètement aux abords du port d’Arendelle. Une barque fut mise à la mer, chargée de rejoindre une petite crique abritée, à quelques centaines de mètres à l’ouest du port. A bord du frêle esquif ; quatre marins vigoureux ramaient énergiquement pour gagner la terre, commandés par un officier de la marine royale des Iles du Sud, également à bord. Enfin, une personne encapuchonnée complétait cet équipage de fortune tenant contre lui deux nourrissons endormis, emmitouflés dans des couvertures.

-Monseigneur, pourquoi nous faire débarquer ainsi ? La mer est traitre à cet endroit, et sans lune nous ne pouvons repérer les rochers ! Un tel débarquement n’est pas prudent, surtout avec de si jeunes enfants à bord !
-Capitaine, vous êtes ici pour obéir aux ordres et certainement pas pour me confier votre avis ! Coupa la personne d’un ton sec.
-Mais monseigneur, pardonnez moi d’insister ! Une personne d’une aussi grande importance que vous ! Arriver ainsi comme un contrebandier ! Cela n’a aucun sens ! Et Arendelle n’est pas un ennemi de notre royaume !
-Encore un seul mot de votre part capitaine et je vous fais mettre à mort sur le champ pour trahison est-ce bien clair ?
-Bien monseigneur ! Déglutit le militaire qui se souvenait du sort macabre de son prédécesseur au poste prestigieux de capitaine du navire royal.

L’homme de mer ruminait ne comprenant pas cette réaction. La personne encapuchonnée ! Son roi ! Un homme si bon et juste sachant gouverner les Iles depuis son accession au trône de manière si juste et prévenante ! Lui le héros qui avait su conquérir le cœur de l’héritière du trône des Iles en la sauvant d’une mort certaine au péril de sa propre vie ! Tout chez cet homme ne transpirait que vertus et bienveillance. Mais il y avait cette part plus sombre du personnage, capable de devenir un homme implacable, sachant se montrer extrêmement dur et sévère de manière quelque peu irraisonnée et incompréhensible. Aussi préféra-t-il par prudence ne rien ajouter pour ne pas contrarier le caractère explosif de la personne encapuchonnée alors que le canot, malgré les courants gagnait la terre après les derniers coups de rame énergiques des marins. Alors, avec une agilité étonnante malgré les mains prises par les deux nourrissons qu’il serrait contre lui, la personne encapuchonnée sauta à terre, plantant ses bottes impeccables sur les galets de la crique. Il observa quelques instants l’obscurité totale. Aucune lumière n’apparaissait, c’était parfait ! Il se retourna alors rapidement vers les hommes toujours dans le canot. Le capitaine s’était contenté d’observer, ne comprenant pas cette attitude ni la présence de ces enfants. Il ne savait pas qui était les parents, mais c’était bien gardé de poser la question. La personne encapuchonnée avait été frappée durement par la vie. Son épouse accouchant, l’enfant n’avait pas survécu. Inutile de poser la question. D’ailleurs, il n’en aurait pas eu le temps car la personne encapuchonnée prit la parole :

-Retournez au navire immédiatement ! Levez l’ancre et rentrez !
-Sans vous monseigneur ?
-Oui sans moi !
-Mais…Sire…
-Ne m’appelez pas ainsi ! Je suis ici anonymement ! Coupa sèchement la personne encapuchonnée.
- Pardonnez-moi. Mais, qu’allons nous dire à la reine Victoria quand elle nous verra sans vous. Notre bien aimée reine est déjà suffisamment dévastée par le grand malheur qui vous a frappé
- De quel malheur parlez-vous ?
-Euh…Eh…Eh bien…La…L’enfantement de votre épouse et…son issue tragique. Peina à articuler le marin ne sachant comment pouvait réagir la personne.
-J’ai interdit à tous de parler de cet événement ! Il n’a jamais eu lieu ! Lança la personne d’une colère contenue pour ne pas hurler et éveiller l’attention.
-Bien…Bien sur vous avez raison. Il…Il ne s’est rien passé. Repris le marin acceptant le déni de la personne encapuchonnée. Un tel drame ne pouvait sans doute jamais se cicatriser, le roi était un homme, sans doute étais-ce là sa façon de surmonter la douleur et il s’en voulait de la lui rappeler de manière si brutale.
-Alors que faîtes vous encore ici ? Riposta la personne d’un ton froid.
-La reine va…Sans doute vouloir néanmoins de vos nouvelles…
-Dites lui que je suis en train de conclure des accords avec nos amis ! Dites lui que je voyage dans divers pays : Weselton, Elredor, Funningur, Coronna….Que sais-je encore ?! Improvisez !
-Mais Monseign…
-Exécution ! Et pas de questions vous dis-je ! Et prenez garde surtout ! Si qui que ce soit apprend par quelque moyen que ce soit que nous sommes venus ici ou puisse avoir le moindre début de soupçon, que cela soit ici ou au royaume, je vous tiendrais pour responsable de cette forfaiture ! Et croyez moi, je ferais moi-même le nœud marin pour votre potence est-ce bien clair ?
-Oui Monseigneur ! Messieurs ! Au navire plus vite que ça ! Lança l’officier peu rassuré du ton employé.

La personne observa quelques instants le canot s’éloigner silencieusement et disparaître au bout de quelques mètres dans la brume. L’homme s’éloigna alors, quittant la petite crique déserte et s’approcha des épais buissons. Une fois la végétation gagnée, il se débarrassa de son sac et il déposa sur quelques feuilles un des nourrissons où seul dépassait des couvertures un petit médaillon en or auquel la personne ne fit pas attention. Tenant toujours le second nourrisson de sa main gauche, il dégaina avec sa main libre sa dague, n’ayant d’yeux que pour le petit être couchée au sol. Il leva alors l’arme blanche au dessus du nouveau né. Il savait ce qu’il devait faire, un coup sec, précis, l’enfant n’aurait même pas le temps de crier ! Son plan pourra alors se poursuivre ! C’était d’une facilité et d’une simplicité diabolique. Mais un petit imprévu arriva alors. En effet, l’homme suspendit son mouvement alors qu’il avait cru entendre une voix et des bruits de pas étouffés. Par crainte d’être surpris, l’homme se hâta de gagner un buisson, rangeant son arme, et, tapis ainsi observa. Dans sa précipitation, l’homme, sans prendre garde avait fait tomber quelques petites brindilles sur le nouveau né posé par terre ce qui l’avait réveillé. Il eut alors la désagréable surprise de l’entendre se réveiller et commencer à pleurer ! La personne encapuchonnée enrageait que le bébé se soit réveillé, attirant les voix qu’il avait repéré. La personne recula d’un pas, tapis dans l’abondante végétation, mettant la main sur la bouche du second nourrisson qui fut éveillé par les pleurs du premier. Le bébé, au bras de la personne, quelque peu apeurée d’avoir collé sur sa bouche la main de l’homme posa ses petites mains sur le bras de ce dernier qui serrait les dents en sentant alors un froid vif au niveau des mains du nourrisson. Malgré cela, la personne encapuchonnée resta aux aguets alors qu’un homme et une femme, pauvrement vêtus s’approchaient du couffin resté dans les fourrés.

-Un bébé seul ! S’exclama la femme
-Où sont ses parents ? Est-ce qu’il y a quelqu’un ? Appela l’homme qui s’approchait de l’endroit où se trouvait la personne encapuchonnée qui serrait alors de sa main libre sa dague, prêt à toute éventualité.
-Regarde elle a un médaillon !
-Elle ? Fit l’homme qui s’éloignait de la cachette de la personne encapuchonnée.
-Oui regarde ! C’est une petite fille ! Et le médaillon ! Il y a son nom !...Emma ! Elle s’appelle Emma !
-…Ou Elsa ! Fit remarquer l’homme en montrant le second prénom qui partageait le même « E » sur le médaillon. Dans le même temps la personne encapuchonnée se maudissait d’avoir laissé sur les nourrissons ces petites médailles et s’empressa de l’enlever du nourrisson toujours dans ses bras.
-Emma est écrit sur le dessus, je pense que c’est Emma son prénom ! Oui je le sens ! Elle s’appelle Emma !...Elsa ça doit être peut être le nom de sa mère ? Supposa la femme.
-Et où est-elle donc sa mère ? On ne laisse pas un nourrisson si jeune en pleine nuit dans la nature tout de même !
-Je ne sais pas. As-tu repéré quelque chose ou quelqu’un aux alentours ?
-Rien d’autre que le silence et le noir de la nuit sans lune. Soupira l’homme.
-Pauvre petite ! Si jeune et pourtant si tranquille ! Vite, rentrons la réchauffer ! Nous lui ferons un feu ! Dit la femme en prenant la petite
-Mais que fais-tu ?
-Je ne vais tout de même pas laisser une si jeune enfant sans défense dans cette nuit froide ! Elle ne passera pas la nuit ! Elle vient avec nous !
-Soit ! Mais une seule nuit ! Nous tacherons dès demain d’aller en Arendelle pour trouver ses parents !
-Regarde ! Lança la femme en montrant un petit sac dans lequel elle venait de buter. En l’ouvrant elle en sortit un petit tablier de pierres rondes représentant un magnifique dessin de deux jeunes femmes, habillées en rouge et en bleu : Je pense que ça ne sera pas nécessaire de chercher ! C’est une enfant abandonnée c’est certain ! Peter c’et un cadeau du ciel ! C’est comme si on nous offrait la possibilité d’être parents nous aussi !
-Voyons Wendy tu divagues ! Tu tires des conclusions bien hâtives à partir d’un simple sac ?!
-Peter ! Toi aussi tu as été un enfant perdu ! Toi qui l’as été, oses dire que tu ne vois pas en cette petite une enfant perdue ? Oses dire que toi Peter ! L’enfant qui s’occupait des autres tu vas laisser une petite fille perdue sur le bord de la route. Où est le Peter chef des enfants perdus ? Le Peter qui n’abandonne et n’échoue jamais ?
-Il est toujours là ! Inutile de sortir les grands discours Wendy. Tu as raison, emmenons cette petite avec nous, elle a besoin d’un foyer !
-Bienvenue dans notre vie Emma ! Nous ne t’abandonnerons pas je te le promets ! Nous ne sommes pas riches, mais notre âme et notre imagination le sont ! Pour nous tu es notre petite princesse ! Nous te jurons fidélité princesse Emma ! Nous ferons tout pour toi ! Fit Wendy en serrant de manière maternelle la petite dans ses bras, alors que Peter ramassait le sac de jute.

La personne encapuchonnée n’avait pas perdu une miette de la scène et fulminait alors qu’il voyait l’homme rejoindre son épouse et s’éloigner avec elle et le nourrisson dans la brume en direction de leur petite carriole. Comment avait-il pu être si négligeant ?! Après mille et une intrigues et précautions prises. Avoir fait croire au royaume que la souveraine avait accouché d’une seule enfant qui n’avait pas survécu. Avoir réussi à cacher aux yeux de tous, les étonnantes dispositions que montrait celle qui avait été prénommée Elsa. Avoir fait croire à la reine la disparition des deux nourrissons, tout justes baptisés et médaillés, les avoir fait embarquer à la hâte et de manière clandestine. Le voilà qui échouait dans la partie la plus simple de ce plan. Faire disparaître la première, avant d’emmener la seconde avec lui au château d’Arendelle. Au lieu de ça Emma lui échappait à cause de deux paysans mais pire encore ! Ils avaient emmenés avec eux de précieux indices susceptibles de les faire un jour remonter la piste jusqu’à lui ! Non c’était ridicule ! Des paysans, comment pourraient-ils comprendre ? Mais qui sait ce qu’il peut advenir ? Si ce tablier venait à être connu, ou le médaillon ? C’était un risque énorme pour la personne encapuchonnée mais il ne pouvait cependant prendre un autre risque en suivant ce couple de braves gens qui recueillaient la petite. L’aurore allait arriver, et il lui fallait rentrer au plus vite, respecter son plan pour ne pas compromettre sa couverture ni éveiller de soupçons. Tant pis, il aura sans doute le temps plus tard de retrouver ce couple, cet enfant, et tacher de les faire taire ! En attendant, il se hâta de gagner les faubourgs d’Arendelle et d’enlever son déguisement. En un tour de main le voilà métamorphosé et redevenu le souverain d’Arendelle. Il était désormais prêt à annoncer à son épouse, la reine d’Arendelle, le miracle dont il avait été malgré lui l’acteur. Le héros qui avait sauvé ce nourrisson qu’il tenait dans ses bras, et le signe divin qui lui fit comprendre que cette petite était un cade au du ciel qu’il fallait élever et considérer comme la princesse d’Arendelle. La reine d’Arendelle ne saurait s’y opposer. Elle avait tant prié pour que la guerre dans son royaume cesse et lui était arrivé pour y mettre fin. Depuis elle avait l’impression que cet homme était comme habité par une part de divin.

Pendant ce temps, Wendy et Peter regagnaient une petite mansarde dans les bois. A la hâte Wendy tachait d’installer des couvertures au plus près de l’humble cheminée alors que Peter allumait un feu. Le couple déposa alors la petite Emma qui les regardait de ses grands yeux bleus. Peter semblait attendri, maintenant c’était vrai il se remémorait son passé d’enfant perdu. Il avait comme Wendy vécu en orphelinat et devenu adulte ils avaient quitté ce monde rempli d’enfants après avoir passé leur adolescence à s’occuper des plus jeunes. Peter avait été comme leur chef, les encourageant avec son épée en bois et Wendy leur lisait des histoires. A leur départ, chacun avait laissé leur objet fétiche, l’épée de Peter était restée, ainsi que le livre de Wendy et les aventures de Flynnagan Rider…Un autre enfant allait prendre le relais. Quant à eux, ils s’étaient jurés de vivre leur vie d’adulte à ne jamais laisser un enfant seul, ils avaient commencés en emmenant avec eux les deux jeunes frères de Wendy qui, une fois devenu adultes ont pu quitter le couple reconnaissant et gardant contact. La providence leur avait refusé à tous deux d’avoir eux même une descendance malgré leur âme d’enfant. Aujourd’hui, ils devenaient finalement parents. Emma…Emma serait la dernière enfant perdue sous la protection de Peter, et de Wendy qui lui apportait un peu de lait de chèvre que le bébé téta goulument dans les bras de sa nouvelle maman. Le bébé fatigué commençait à s’endormir, Wendy sortit alors d’une commande un vieux nounours, celui qui suivait constamment son plus jeune frère Michel. Le vieux compagnon allait pouvoir contenter un nouvel enfant.
Le couple resta ainsi avec la petite dans les bras près du feu, ils finirent par s’endormir après que Peter eût rangé le tablier et la médaille d’Emma. Quand elle sera grande, ou si elle en fait la demande, il les lui rendra, et qui sait, peut être que la petite fille perdue un jour sera retrouvée. Le lendemain, Peter se leva aux aurores, malgré ses faibles moyens financiers il décida d’aller en ville, acheter un petit vêtement pour sa petite princesse. Il quitta alors silencieusement la pièce et s’éclipsa. Au bout d’une longue heure de marche il arriva enfin aux faubourgs d’Arendelle croisant, sans le savoir une personne encapuchonnée qui fouillait chaque maison à la recherche d’un nourrisson, une dague cachée dans le revers de sa cape. La personne non plus ne repéra pas le brave homme qui entrait dans une petite échoppe alors que cette dernière sortait d’une maison vierge de toute présence d’enfant.
****************************************************************************

Plus loin d’ici dans la forêt, Wendy s’éveilla avec la petite merveille dans les bras. Elle ne pouvait détacher son regard de ce petit être et ne cessait de répéter à voix basse « ma petite princesse Emma. ». Wendy en avait tant rêvée ! Pouvoir être mère ! Elle avait été considérée comme telle par les enfants perdus de l’orphelinat qui l’appelaient gentiment « maman Wendy ». Adulte, aidée de Peter elle avait élevé Jean et Michel, mais c’était différent, elle était leur grande sœur ! Mais pendant tout ce temps, jamais elle n’avait eu la chance d’avoir un enfant à elle. Et les années avaient passées, avec elles, ses chances de devenir mère s’évaporaient, et finalement, alors que l’espoir l’avait quitté, ce petit miracle ! Sa dernière chance ! Il n’était pas question de la laisser passer ! Elle se jurait d’être la meilleure mère possible pour cette petite Emma !

-Emma je te le promets, je serais la meilleure maman possible. Je serais toujours là pour toi ! Jamais je ne te laisserais, je te soutiendrais toujours jusqu’à mon dernier souffle ! Toujours je te protégerais !

Wendy câlinait la petite, elle n’avait pas fait attention qu’en partant Peter avait laissé la porte ouverte et c’est en entendant les quelques gazouillis d’Emma que Wendy, se retournant eût un cri d’effroi ! Quatre loups étaient entrés dans la modeste mansarde, affamés, ils s’approchaient de la femme qui d’instinct protégeait l’enfant. D’une main valide, elle attrapait le tisonnier de la cheminée afin d’empêcher les loups d’avancer mais ces derniers ne semblaient pas particulièrement effrayés. Finalement, l’un deux, plus malin, ou plus rapide que les autres réussit à coincer le tisonnier dans sa gueule. Tirant de toutes ses forces il l’arracha des mains de Wendy qui leur lançait les rares objets qu’elle trouvait à portée de main pour les empêcher d’avancer et se réfugier derrière la table. Malheureusement ce ne sont pas deux petits chandeliers qui arrêtaient les bêtes sauvages dont la chasse semblait presque trop facile. Les hurlements des loups avaient pleinement réveillé et surtout effrayé Emma qui se mettait à hurler dans les bras de sa mère adoptive qui la regardait découragée de ne pouvoir mieux la protéger. C’est alors qu’un miracle se produisit. Le nourrisson battait ses petits bras, prit par la panique du bruit des grognements et soudain, des flammes sortirent des menottes de la fillette. Les premières touchèrent le museau du premier des loups qui recula en poussant un cri de douleur. Les flammes continuaient alors que Wendy observait stupéfaite le prodige de la petite Emma. Le feu avait quelque peu refroidit les ardeurs des bêtes alors que quelques flammes arrivèrent sur le tapis de la pièce. Ce dernier s’embrasa rapidement et les flammes s’attaquèrent rapidement à la réserve de foin situé juste à côté. Aussitôt un grand incendie se déclara dans la modeste demeure fait de bois. Les loups aussitôt abandonnèrent la chasse jugée sans doute beaucoup trop dangereuse alors que la pièce était remplie d’une épaisse fumée nauséabonde. Wendy toussait, cachant du mieux possible la tête d’Emma contre sa poitrine pour la protéger de la fumée. Elle traversa la pièce enflammée, sauvant au dernier moment dans la commode le sac de jute qu’avait entreposé Peter la nuit dernière. Puis attrapant à la hâte le nounours, dernier souvenir matériel qu’elle conservait de ses frères elle sortit de la maisonnette en flammes dont les premières fondations commençaient à tomber. Elle s’échappa aussi vite qu’elle put, manquant de tomber en heurtant un rocher, elle y abandonna son châle et en fut quitte pour une violente douleur au pied. Wendy courrait dans la forêt, crachant la fumée de ses poumons et priant pour que les loups ne l’ait pas suivi. Au bout de quelques minutes, elle s’arrêta essoufflée, seule avec la petite au milieu d’une clairière. Elle la posa, vérifiant qu’elle n’était pas blessée. Emma la regardait de ses grands yeux bleus sans trop comprendre, soudain apaisée, ses menottes n’étaient plus rouges et n’étaient même pas chaudes. Miracle, elle n’avait aucune trace de brulure. Wendy en revanche était un peu brulée au bras droit mais ça n’était qu’un moindre mal par rapport aux loups et à l’importance de l’incendie. Peu à peu elle recouvrait ses esprits. La petite Emma pouvait créer des flammes ! C’était impossible, pourtant c’était la réalité ! Au lieu de s’en apeurer et considérer ce nourrisson comme tant de gens ferait, elle la prit doucement dans les bras, la berçant tendrement.

-Tu…Tu nous as sauvés des loups ! Sans toi nous leur servions de repas ! Tu es vraiment une petite princesse pleine de surprises ! Ne t’en fais pas petite enfant du feu ! Nous trouverons une autre maison !

Après son étreinte, Wendy tachait de s’appliquer un peu d’eau fraiche sur sa blessure. Ses grimaces faisait rire la petite Emma, alors qu’elle tachait de ne pas lui montrer qu’elle avait mal. Afin de distraire l’enfant, elle la faisait sautiller sur ses genoux. Les rires d’Emma lui faisaient oublier la morsure de la brulure. Wendy était simplement heureuse d’entendre ce rire d’enfant. Elle continuait à s’agiter et alors que le bébé rirait, en tapant dans ses mains de nouvelles petites étincelles jaillirent. Wendy s’arrêta immédiatement. Si un feu se déclarait ici en pleine forêt, cela pourrait être dramatique et elle se jurait qu’elle aiderait la petite Emma à contrôler ce don du ciel.
*****************************************************************************

A plusieurs centaines de mètres de là, l’odeur des flammes avait attiré un homme encapuchonnée, en quête d’une enfant disparue depuis le début de matinée. Ses recherches en Arendelle s’étaient révélées vaines et il enrageait de ne pas être capable en son propre royaume de retrouver un couple de paysans et un bébé alors qu’il caressait la poignée de sa dague, imaginant l’instant où il mettrait enfin la main sur ces gens. La personne, marcha quelques instants dans les fourrés pour arriver sur les lieux de l’incendie qui l’avait attiré. Une modeste mansarde en bois brulait, il n’y av ait clairement rien à faire, tout allait s’effondrer ! Comment se faisait-il qu’un pareil incendie se soit déclaré, la personne encapuchonnée ne le savait pas, mais n’en avait que faire, ce qui l’intéressait c’était retrouver le bébé. Approchant de quelques pas, au plus près de la maison en flammes, il se stoppa. Si des gens vivaient ici et n’avaient pas quitté les lieux, à l’heure qu’il est ils ne devaient plus être qu’un tas de chair carbonisés. La personne dans sa jeunesse avait été avide d’aventures et se souvenait du temps où il sauvait la veuve et l’orphelin, une bonne action de temps à autre, dans les flots de complots qu’il menait pouvait quelque peu racheter son âme, mais il n’y avait plus rien à faire ici ! Soudain, baissant les yeux il vit un objet qui attira son attention. Le ramassant il reconnu aussitôt malgré une partie brulée la couverture dans laquelle était enveloppé Emma quand il avait débarqué la veille ! Un sourire apparût alors sur le visage de la personne encapuchonnée, admirant l’incendie. Il n’avait même pas besoin de se salir les mains, le destin s’en était chargé ! Ce bébé avait sans doute péri dans l’incendie ! Voilà qui réglait bon nombre de ses soucis ! Sans aucun remord ni tristesse, il tourna les talons, s’en retournant au château retrouver une de ses identités officielles.
La maisonnette continuait de bruler et au bout de quelques minutes la charpente céda et le tout s’effondra sur lui-même dans un vacarme que personne en cet endroit reculé ne pouvait entendre, laissant le feu faire disparaître ce qui fut l’abri de Wendy et Peter. Peter justement revenait de ses courses. L’odeur l’avait inquiété et avait couru jusqu’à la maison et constatait désormais totalement désemparée la catastrophe, ne voyant que des débits fumants. Il imagina le pire ! Wendy ! Le bébé ! Peter retenait ses larmes, il ne voulait pas y croire, et se moquant du danger que cela pouvait représenter il s’approchait des débits de bois brulés, dans l’espoir de trouver quelque chose…ou un miracle ! Rien de tout cela cependant, il ne pouvait que constater que les rares biens qu’il possédait n’étaient plus qu’un amat de cendres et restes carbonisés. Poussant ce qui devait être un débit de table il s’asseyait sur un morceau de granit qui devait composer la cheminée. Il scruta alors l’horizon la tête dans le vague. Aucun corps n’était ici ! Il s’accrochait à cet espoir ! Peut être que Wendy s’était absentée au moment de la catastrophe ! Il regardait l’herbe grasse devant lui et soudain quelque chose attira son regard. Se relevant il s’avança vers ce qu’il avait repéré et reprit espoir. Le châle ! C’était le châle de Wendy ! Elle ne s’en séparait jamais ! S’il était ainsi perdu au milieu de l’herbe, cela voulait sans doute dire que Wendy avait fuit la maison !
Peter choisit de s’accrocher à cet espoir et partit en trombe dans la forêt. Si Wendy avait pu s’enfuir, il n’y avait qu’un seul endroit où elle avait pu aller. Ce qu’ils appelaient quand Jean et Michel vivaient encore avec eux l’arbre des pendus ! A côté des gigantesques arbres pleins de grandes lianes, une petite cabane qu’ils avaient construits avec les garçons et humblement aménagée ! Voilà un refuge parfait !
Après une longue heure de marche, Peter retrouva le sourire, il apercevait l’arbre des pendus, et résonnait des petits pleurs d’enfants. Emma sans doute ! Elle devait avoir faim ! Mais ses pleurs étaient une bénédiction ! Elle était en vie, et si elle l’était, c’est que Wendy l’avait amenée ici ! Il couru aussi vite que possible ouvrant violemment la porte de la cabane. Wendy sursauta manquant de faire tomber l’humble récipient qui servait de biberon à la petite et sourit sautant dans les bras de son bien aimé.

-Wendy j’ai eu si peur ! Notre chez nous ! Tout…Tout a brulé !
-Je sais, nous nous sommes enfuies ! Des loups sont entrés dans la maison…C’est grâce à Emma que nous sommes en vie !

Peter embrassa sa belle et la regarda circonspect ne comprenant pas. Wendy le fit s’installer et raconta alors leur folle aventure. Quand elle eût fini, malgré l’imagination débordante qui caractérisait Peter ce dernier n’était pas franchement convaincu. Wendy décida alors de le persuader en faisant rire la fillette comme elle l’avait fait dans la clairière quelques heures auparavant. Le miracle ne tarda pas à se produire, Emma en riant tapait dans ses mains, et de petites étincelles apparaissaient.
Peter en fut convaincu et prit la petite dans ses bras la levant au dessus de lui.

-C’est donc toi qui a fait brulé la maison ?
-Peter elle ne l’a pas fait exprès ! S’opposa Wendy
-Je me doute Wendy ne t’en fais pas ce n’est qu’un peu de bois et quelques meubles sans valeur. Nous pouvons très bien vivre ici ! Ma petite princesse Emma, tu as donc sauvé Wendy ?! Pour ça je te serais éternellement reconnaissant. Tu nous as protégés, c’est à notre tour de faire de même ! Parole de Peter ! Et j’ai quelque chose pour toi ma princesse.

Peter reposa Emma dans les bras de Wendy et sortit de son sac ce qu’il était parti chercher en Arendelle, dévoilant une petite robe de bébé rouge feu. Wendy en fut attendrie et s’empressa de la passer à la petite.

-On dirait qu’elle a été faite pour elle ! S’extasia-t-elle.
-Oui, et vu le don qu’elle a, on peut dire que la couleur correspond parfaitement à cette petite princesse du feu ! Oh et j’ai ça aussi pour être au dessus de son lit…Enfin, quand nous lui en auront construit un ! Fit Peter en montrant un petit objet doré.
-Une clochette ? Peter ! Tu sais que je déteste ça ! Ca me rappelle quand nous étions enfants, tu en avais une et je n’arrêtais pas de me cogner dedans, à croire que cette Clochette ne m’aimait pas !
-Allons Wendy, dans chaque clochette se trouve l’esprit d’une fée bienveillante qui veille sur nous. En plus de nous pour la protéger, Emma aura sa fée Clochette pour la guider !
-Et son bien être sera notre bonheur ! Conclut Wendy qui couchait la petite sur l’humble paillasse de la cabane, posant sa fée Clochette à côté d’elle.

Wendy et Peter regardèrent ainsi de longues minutes la petite Emma paisible. Malgré leur condition miséreuse ils se sentaient plus heureux que des rois. Au fond d’eux ils sentaient que cette enfant aux pouvoirs extraordinaires allait avoir un destin incroyable. Et eux feront tout pour l’aider à grandir heureuse et la soutiendraient jusqu’à leur dernier souffle…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par E&A le Mar 06 Jan 2015, 22:51

C'est bien de proposer un bonus pour que l'on en apprenne plus sur les origines de Emma.
C'est trop mignon l'amour que portent Wendy et Peter à la petite Emma. Ils n'ont pas peur d'elle et se jurent de la protéger alors que la veille ils ne connaissaient même pas son existence. Ça doit être l'amour maternel ^^ 
Petite remarque sur Peter... Pourquoi ce nom ?? Tu as regardé Once Upon A Time et tu l'apprécie toujours ? Faudra que tu m'expliques comment tu fais Razz
Pour le roi... Il voulait vraiment la tuer ??? Mais c'est un sadique ! Il veut assassiner sa propre fille affraid
Petit bonus original et très bien écrit !

_________________
Oncer un jour, oncer toujours !
Elsa & Anna les soeurs parfaites <3
avatar
E&A

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 17
Localisation : A Arendelle en train de jouer aux échecs contre Elsa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Mer 07 Jan 2015, 11:23

Super one-shot même si le roi est en effet un grand demeuré !!! Razz
Je sais pas pourquoi mais j'ai eu du mal à imaginer Wendy et Peter en train de s'embrasser et tout ça (sans doute suis-je restée au Peter Pan de Disney Razz) en tous les cas j'ai beaucoup aimé l'idée que ça soit eux deux qu'ils l'adoptent. Et puis je sais pas mais ça m'a fait penser à OUAT aussi... Sans doute une pure coïncidence Razz.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Papy Glaçon le Mer 07 Jan 2015, 12:50

Tout sur les origines du prénom en lui même

http://www.journaldesfemmes.com/prenoms/prenom/2120/emma/

_________________
avatar
Papy Glaçon
Légende du Royaume

Masculin Messages : 2935
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 19
Localisation : Sur Alphas

http://papyjr13.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par - Frozen Girl - le Mer 07 Jan 2015, 13:46

Oh , trop mignon , merci pour ce bonus la " Ansa&Frantzoze storie's " !

Ah mais qu'est ce que je le HAIS CE ROI !!!

Je n'imagine que trop bien le Baby Emma Smile..

( Enfin , par rapport à votre Fic , je veux dire la GRANDE Emma qui était PETITE...X) enfin voila quoi! )

Désolé mais il me semble avoir relevé une incohérence.....( il me semble , ne me tapez pas ! Smile )
En effet vous mettez Wendy et Peter Pan adultes ensemble.
Dans Peter Pan 2 , l'on voit Wendy adulte , mariée avec un militaire.
Il ont 3 enfants , dont Jane qui ne croit pas en Peter Pan et les " sornettes " histoires de lui que lui raconte sa mère. ( Sujet principal du film)

SPOILER : A la fin , toute la famille a un Happy End, parce que le militaire est revenu vivant , et que Jane crois en Peter Pan.

Alors selon votre Fic :
Peter Pan aurait quitté NeverLand , serait tout à coup devenu adulte , ( Ça encore , on pourrait dire que Peter a pris d'un coup les années qu'il avait accumulé au Pays Imaginaire...)
Wendy a quitté sa famille et est allé vivre avec Peter a Arendelle en élevant Emma.
( En mode : J'me casse d'ici et j'vais dans le nouveau Disney !) x)

Bref , ça j'ai pas trop compris mais ça ne gêne pas dans ton one-shot...I love it

Joli clin d'oeil à Raiponce Wink

Alors voila , très jolie petit passé de Emma , merci de nous l'avoir montré :calin:

Merci la A&F storie's pour ce joli petit bonus I love it

( Oui j'abrège les noms ^^)

_________________
avatar
- Frozen Girl -
Légende du Royaume

Féminin Messages : 1753
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 15
Localisation : Avec Ezra Miller bien évidemment !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Mer 07 Jan 2015, 13:51

Je pense que frantzoze s'est surtout inspiré de la légende de . péter pan davantage que l'adaptation de disney
En tout cas très joli texte
Ça m'a fait rire les parents disant qu'ils la protégeront jusqu'à leur mort
Si j'ai bonne mémoire ils meurent non?!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par - Frozen Girl - le Mer 07 Jan 2015, 13:54

Oh oh ! Sadique que tu es ! X)
Je n'y avais même pas pensé....

Oui je crois qu'ils meurent Sad

_________________
avatar
- Frozen Girl -
Légende du Royaume

Féminin Messages : 1753
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 15
Localisation : Avec Ezra Miller bien évidemment !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Moukie le Dim 11 Jan 2015, 17:09

Petite pensée pour vous en rattrapant mon retard sur Once Upon a Time...
Spoiler:
Erreur de traduction ou coïncidence... ? What a Face
avatar
Moukie

Féminin Messages : 102
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Dim 11 Jan 2015, 18:22

Ooh joli lapsus !!!!! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Lun 12 Jan 2015, 16:04

Hihi c'est assez comique quand on y pense
Frantzoze Ansa avouez que c'est vous qui faites les sous titres

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Lun 12 Jan 2015, 16:57

La société Ansa&Frantzoze's stories nie toute implication dans ce mauvais sous titrage et rappelle que c'est OUAT qui nous a tout piqué!...hein quoi?...Non mais OSEF si c'est vrai ou pas notre avocat est sur le coup pour que ça le soit Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Elyria le Jeu 05 Fév 2015, 18:26

perso j'adore mon prénom !! xD

_________________
Je n'ai qu'une seule chose à dire: Profitez de la vie! :amour:

Vive les moutons arc en ciel, les cookies, les ratons-laveurs, les carottes et les ours! ♪♥♥♥♥ :amour:
:vouiii:
Spoiler:


"Parce que nos plus belles conneries deviennent nos plus beaux souvenirs."
avatar
Elyria

Féminin Messages : 444
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 15
Localisation : Avec Anna en train de manger des tonnes de cookies! *^*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Lizzie3105 le Jeu 05 Fév 2015, 18:30

Ce bonus est trop bien !! cheers
Ce roi est un vrai sadique ! affraid
(Et moi aussi je kiffe ce prénom bravo )

_________________
avatar
Lizzie3105

Féminin Messages : 850
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 16
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Invité le Jeu 05 Fév 2015, 19:26

c'est le premier bonus du tome 2....d'ailleurs le second bonus reprend certains des élements de celui ci Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était un prénom... Emma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum