[Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Jeu 03 Sep 2015, 08:35

Content de savoir que tu as aimé les derniers chapitres Micky Very Happy

Alors pour répondre dans l'ordre: Jonathan a 28 ans, il est donc à peine plus vieux de deux ans qu'Elsa. Et pour le tutoiement, c'est normal vu que comme expliqué, en cinq ans leur relation a fait un grand pas en avant.
Entre toi et Kat' je prend cher niveau punition, j'ai pourtant pas prit d'abonnement x)

Et oui, Anna et Kristoff sont mariés depuis le début de la partie 2.

Et ça ne m'étonne que tu as trouvé la référence aussi facilement, vu que je l’assume totalement, et que Bigby Wolf fut une grande source d'inspiration pour Edrik...j'adore ce personnage et j'adore ce jeu, je pouvais pas m'en empêcher bravo

Pour ce qui est de la suite, elle arrivera...bientôt. Et ce n'est vrai que pendant les vacances j'ai plus de temps à m'y consacrer, donc évidemment les chapitres sortent plus vite (enfin ça dépend des fois Razz).

Et oui sapin, tu as bien résumé le problème Smile
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Katoptriss le Jeu 03 Sep 2015, 19:46

Entre toi et Kat' je prend cher niveau punition, j'ai pourtant pas prit d'abonnement x)

Si tu es encore en vie pour gémir, alors c'est que nous n'y sommes pas allés assez fort.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Micky93 le Jeu 03 Sep 2015, 21:27

Je confirme ma chère Kate ! D'ailleurs Lhys, tu as deux choix qui s'offrent à toi ! Où bien tu changes ce chapitre et fais en sorte qu'Elsa ne couche pas avec Jonathan ! Ou alors, c'est direct le bûcher, petit hérétique !
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Jeu 03 Sep 2015, 21:34

Ok ok je m'en occupe dès demain matin, ce sera modifié.
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Katoptriss le Jeu 03 Sep 2015, 21:41

Ah non mais j'étais pas sérieuse, je sais pas pour Micky mais moi je plaisantais x)
C'est juste que comme tu le sais je suis catégoriquement contre toute forme de rapprochement entre Elsa et un homme, et tu as commis l'acte suprême en les faisant... voilà, mais ça reste ta fic, tu n'as pas à la modifier pour répondre à nos exigences (comme pour le coup du baiser plusieurs chapitres avant)

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Micky93 le Jeu 03 Sep 2015, 21:45

Non mais moi aussi je plaisantais l'ami ! Razz
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par sapin le Jeu 03 Sep 2015, 21:47

mais pourquoi, elle aurait pas le droit à son instant d'extase, non ok
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Micky93 le Jeu 03 Sep 2015, 22:00

C'est juste que je vois mal la reine jouer à ce petit jeux avant même qu'elle ne soit mariée. C'est tout.
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par sapin le Jeu 03 Sep 2015, 22:02

oh tu sais, nulle n'est parfait.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Jeu 03 Sep 2015, 22:07

Non justement Micky n'a pas tort sur ce point, et je pense que la modification ici au final est nécessaire pour apporter de la cohérence...et surtout que ce changement va me permettre de mettre en place une idée que cette histoire vient de me donner !
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Katoptriss le Jeu 03 Sep 2015, 22:09

et surtout que ce changement va me permettre de mettre en place une idée que cette histoire vient de me donner !

QUOI ? TU VAS LES MARIER ? AAAAAAAAAAAAAAAAH


Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Jeu 03 Sep 2015, 22:11

Hum...je sais pas. Je pense pas non plus.
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par M.Baggins le Jeu 03 Sep 2015, 23:51

Lhysender, j'espère que tu fais vraiment ce changement uniquement parce que tu penses qu'il va être utile à ton histoire et pas à cause des remarques qui t'ont été faites: car personne n'a à décider à ta place de ce qui est bon pour ton histoire (et cela est vrai pour toute personne sur ce forum).
Personnellement, la petite nuit d'amour entre Elsa et Jonathan m'allait très bien et je la trouvais très mignonne.^^
Et d'ailleurs, pour reprendre la remarque de Micky (même si j'ai bien compris que tu plaisantais, ne t'en fais pas.^^ Je ne parle que de la remarque en elle-même), je trouve ça vraiment très moyen de faire circuler ce genre de message sur un forum dédié à un film qui parle de libération et d'émancipation: alors c'est quelque chose d'impur pour une femme de faire l'amour c'est ça? Il n'y a que si elle est bien mariée que cela passe à peu près? On revient au Moyen-Age ou bien on décide tous de voiler les femmes et de ne leur faire avoir que pour seul but de se trouver un bon mari et de ne coucher qu'avec lui uniquement pour faire des enfants, et de préférence des garçons évidemment?
Désolé, c'est un peu violent, mais quand j'ai lu ton message Micky (même si encore une fois j'ai bien compris que tu plaisantais, je ne dis pas ça contre toi.^^) ça a tout de suite provoqué en moi une profonde indignation. D'abord pour les raisons que j'ai évoqué plus haut, et ensuite parce qu'Elsa est vraiment L'image de la femme libre par excellence. Alors ça me révulse vraiment que de l'imaginer toute sage et réservée, sous la coupe d'un mari,...
Si elle a envie d'aller voir les hommes (ou les femmes hein, j'en sais rien.^^) qui lui plaisent à droite et à gauche, qu'elle le fasse!
Et même au-delà de ça, son rôle est grand: elle est à la tête d'un royaume, doit prendre d'importantes décisions, et dans ta fic Lhys se trouve confrontée à de grands troubles moraux et psychologiques face à la menace des ténèbres... C'est quelque chose quand-même!
Et c'est en grande partie pour ça que je n'ai pas très envie qu'elle se trouve quelqu'un dans Frozen 2: parce que son développement et sa psychologie vont tellement plus loin que ça.
Bref, un message un peu long pour dire simplement que tu n'as pas à faire ce changement si tu ne le sens pas nécessaire Lhys.^^

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par sapin le Ven 04 Sep 2015, 00:28

j'ajouterais une remarque assez subtile à M Biggins tout en allant dans son sens et pour collé à une idée somme toute intéressante, Elsa se trouvera quelqu'un mais pas forcement ce qu'on crois, elle va se trouver déjà elle-même. c'est beaucoup rétorque Anna dans ma petite tête et de ce côté là Elsa qu'elle à un allié de poids sa soeur si dans un filme on vois qu'Elsa lui dit j'aime une nana, au pire Anna dirai que c'est pas conventionnel pour la forme, mais au fond elle s'en ficherait comme de sa première nuisette au pire elle trouverai ça rigolo.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Ven 04 Sep 2015, 00:45

Bon je verrais tout ça à tête reposée tout à l'heure (oui parce que vu l'heure je peux plus vraiment dire demain). Et j'attendrai d'avoir fini le chapitre que je suis en train d'écrire. 
Mais le changement en lui même n'aurait techniquement aucune influence sur la suite du scénario, donc qu'il y ait changement ou pas ça n'aura aucune incidence sur l'histoire en elle même, c'est juste la scène qui serait différente.
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par sapin le Ven 04 Sep 2015, 01:02

ah je vois le truc
Jonathan : on est si bien tous les deux on pourrait pas en profiter, ta soeur nous embêterait pas
Elsa : Na, je couche pas avant la mariage, ma maman m'a dit que c'était pas bien.
Jonathan : votre mère est morte.
Elsa : eh bon non quand même je dois êtres un exemple pour ma soeur.
Jonathan : votre soeur, me semble t'il est maman.
Elsa : euh ok, déshabillez-moi, enfin, pas trop vite, ne soyez pas si pressez, laissez-moi me faire désirez.

toc toc toc
Elsa : quoi encore.
Anna : je te dérange
Elsa : mais non, entre

Anna entre-ouvre la porte et voie que la situation n'est pas reluisante pour la reine.
Anna : ça peu attendre tu sais
Elsa : par pitié Anna, tu as deux bonhommes de neige, laisse moi faire les miens veux-tu.
Anna : ah euh pardon, bonne continuation.

Anna retournant dans sa chambre : Kristof, lai reine en est au travaux pratique
Kristof : Ah ba c'est pas trop tôt.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Invité le Ven 04 Sep 2015, 20:25

Hey ! Ça faisait un bon moment que je me disais que je viendrais lire, et à ce que je vois j'ai du boulot x) -pleins de lectuuuuuuuure chouette Razz -

Bon, je vais y aller petit à petit.
Attaquons la première partie !
Commençons par le prologue !
J'adore l'ambiance qui y règne. C'est assez particulier mais on sent l'importance que le personnage, évidemment, a. Et puis bon...qu'il est pas super sympa non plus >.>
La manière dont c'est écrit me rappelle les livres d'Anne Robillard, ce qui est d'autant plus plaisant.
Donc pour débuter l'histoire et bien nous mettre dans le truc, ton prologue est extra !

Chapitre 1 !
Chapitre très posé, très calme. C'est très agréable à lire. J'aime beaucoup comme tu as fait intervenir Kristoff. Les descriptions sont quand à elles niquels, il n'y a rien à redire. Jonathan à l'air bien mystérieux, et c'est à se demander encore s'il est du bon côté ou non X.X



Chapitre 2
Wouah..Alors, que dire..Je n'aurais jamais pensé faire intervenir un jugement pour Hans, et l'idée est vraiment bien. Et tellement bien amenée que j'ai tout bien imaginé comment la scène se déroulait x)
Jonathan je crois que j'ai un problème avec lui -un peu comme Kristoff x) - il a vraiment rien qui n'inspire la confiance ce gars là X.X
Quand à Anna..sa réaction me déçoit >< Mais c'est tout de même très bien de placer une telle réaction dans ta fiction, ça rappelle très bien celle qu'elle a eut dans le film, et on se dit que l'air de rien, elle ne réfléchit pas de la bonne manière -à mon sens c'est vraiment son problème à Anna ^^' - Et puis, le fait qu'elle monte en tension direct, ça donne un côté plus vrai et plus humain au personnage -pareil pour Elsa qui laisse aller ses larmes juste après-.
Enfin, la suite de la lettre de Jonathan me confirme que je vais clairement pas l'aimer çui-ci x)

Chapitre 3
O.O Je suis encore sur les fesses là X.X Ce chapitre était génial ! Quasiment tout du long je me demandais quand est-ce qu'il arriverait une bourde à Elsa et Anna. Je la sentais tellement pas cette assemblée xD Et pour le coup, Jonathan remonte dans mon estime x) Non franchement, ce chapitre est extra, et est pour l'instant celui que je préfère. Franchement chapeau biendit
Il y a juste une chose que je me demande. Les Îles du sud n'ont pas de trône a l'assemblée ? Bon là il s'agissait de juger Hans donc ok si ils n'y prenaient pas place, mais genre ils n'ont jamais fait partie de l'assemblée ? Qu'est-ce qui fais que certains Rois ou Reines peuvent en faire partie et pas d'autres ? Qu'est-ce qui fait la différence ? ..Vala c'est juste le petit point que je n'ai pas compris ^^'

Chapitre 4
Chapitre une fois de plus fort intéressant et très bien écrit ! C'est très bien qu'on en apprenne un peu plus sur Jonathan, ça aide à l'apprécier d'avantage. J'aime aussi beaucoup le Roi, qui fait n peu grand sage, et comme tu l'écris dans ta fiction, un peu papy "gâteau". Cette idée de bienveillance autour d'Elsa est très touchante, et j'ai hâte de voir comme les choses vont évoluer.

-
Je vais faire une petite parenthèse sur un point en général sur ta fiction -enfin, sur le début car pour l'instant j'en suis surement pas à la moitié xD -. Il y a quelque chose de très agréable dans ta fiction. Le monde dans lequel ça se produit fait vraiment vrai. Le fait que tu fasse intervenir tout un tas de Roi comme ça, et qu'en plus on ait le droit à une carte -juste merveilleuse d'ailleurs cette carte-, on s'y croit vraiment. Je ne sais pas comment expliquer réellement mon ressenti mais voilà, il y a quelque chose qui change par rapport à d'autres fictions. Chaque histoire a sa particularité, et moi ce que j'aime dans la tienne c'est vraiment ce monde que tu as su créer en y incluant Corona, Arendelle,...
Vala vala, maintenant je peux retourner à la suite !
-
Chapitre 5 !
Abaddius est vraiment un personnage intéressant, ainsi que tout ce qui l'entoure.
Bon, je sais bien le coup ou quand Hans lui aura suffisamment servi, il va le piétiner sans soucis x) La description des goules me fait penser à Gollum X.X
Paltine est quad à lui vraiment...Enfaite je le vois un peu comme Hans..Du genre à bruler vif sur le bucher et bon débarras bravo
Il me tarde de savoir ce que compte faire Abaddius une fois les pouvoirs d'Elsa acquis..-si toutefois il parvient à les avoir-.
Enfin, je vois bien une scène boucherie pour un peu plus tard bravo 
Autrement, ce chapitre est comme d'hab, très bien écrit, et 'est bien qu'on puisse voir ce qu'il se passe des deux côtés en alternant les chapitres.

Chapitre 6 ~

Encore un super chapitre ! J'ai trouvé presque plus émouvant le moment où Elsa révèle son secret à Jonathan plutôt que quand elle le fait pour Anna x)
J4adore l'ambiance qui règne dans la bibliothèque ! Ça fait..très posé, et même si la situation est..plutôt sombre, je trouve que ce passage dans la bibliothèque apaise un peu ce côté noir.
Et heu..ne me dit pas que tu viens d'assassiner Olaf là ?!! ><

Chapitre 7
— Espèce d’enfoiré ! rugit Kristoff.
Je suis choquée O.O Kristoff, est-ce bien toi ? Razz
Encore un mystère en plus X.X Des questions, des questions, des questions et encore des questions xD Bon, au moins tu as le dons d'intriguer le lecteur x) Ca va être un de ces bins je sens ça 0.0 
Autant que le Roi de Corona ait quelque chose à voir avec ce nouveau mystère ne m'étonne pas trop -bah oui, fallait bien qu'il ait un rôle où on puisse le voir un chouille plus x) - mais les trolls...Même si je me dis que c'est pas étonnant et que les trolls sont surement mêlés à un tas de trucs, je me demande ce qui les relient, tout ces personnages, et ce qui s'est passé dans le passé aussi O.o

Chapitre 8 n__n
WouuuuuHh ! Que de révélations !
Bon et bien très franchement, j'ai juste adoré tout le récit sur le passé. Tout était parfait, et l'histoire est juste géniale et très bien trouvée ! J'ai accroché du début à la fin !
Ensuite, la relation Jonathan/Elsa est vraiment toute mignonne. J'ai l'impression de me retrouver en récréation en maternelle tellement c'est mignon x)
Bref, ce chapitre était..très fort ! Et très riche n__n

Chapitre 9

Bon ma première réflexion est que...j'ai beau essayer d'imaginer les trolls sur un cheval...non y'a pas moyen, j'y arrive pas enfaite xD Si tu pense au poids d'un troll, multiplié par trois...WWouuuh xD Voilà, ça m'aura fait sourire ^^
Oooh Guimauve ♥️ Je suis contente qu'il apparaisse, il fait tout mignon aussi *__*
Oh bah tiens ! Justement je me demandais où était passé Hans et le voilà !
Je viens de lire le "final" de ce chapitre..je suis juste bouche bée enfaite à ^^' Très bien écrit, on ressent très bien le rythme qui s'impose au personnages face à la situation, et la détresse d'Elsa, et ce côté touchant quand enfin ils comprennent que les sentiments de chacun sont réciproques *___*
Non non non vraiment y'a pas à dire, chapeau pour ce chapitre !

Chapitre 10
Oula O.O Je m'attendais pas du tout à un truc comme ça xD
Du coup j'ai encore plus l'impression de me retrouver dans du Anne Robillard avec ce retournement de situation. Mais...et Hans dans tout ça ? Qu'est-ce qu'il est partit faire çui ci >< J'espère qu'on ne va pas le revoir d'aussi tôt, ou alors, qu'il se fasse jarté par Elsa avec une stalactite au derrière >< -...je n'ai jamais dit ça de ma vie xD -
Bon, ce qui est sûr c'est qu'on ne risque pas de s'ennuyer je pense avec la suite ^^

Bon alors, cette première partie était extra, du début à la fin ! Ce que je trouve amusant, c'est qu'on pourrait trouver ça court, 10 chapitres, et donc l'histoire un peu rapide, mais non, pas du tout, tu as su parfaitement bien gérer le rythme, et ça c'est super n__n

J'ai maintenant hâte de voir ce qu'il va se passer par la suite ! -Suite que je lirais un peu plus tard, déjà là je te dis pas la gueule de mes yeux xD -
Donc voilà, je reviendrais prochainement pour lire ce qui suit, mais je suis sûre que je ne serais pas déçue en vue de cette première partie que tu as tout bonnement réussi à la perfection !  -ouais je suis pas très critique là pour le coup, mais j'ai adoré, c'est tout ce qu'il y a a retenir ^^' -

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Ven 04 Sep 2015, 20:50

Merci beaucoup Gelwarin, toute ta review sur la première partie de ma fic me fait vraiment plaisir ! Very Happy

Et bien j'espère que la deuxième partie ne te décevra pas et que tu l’apprécieras autant que la première. En tout cas merci encore ! Very Happy
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Lun 07 Sep 2015, 21:34

Voici le chapitre 4 ! Je n'ai pas grand chose à dire dessus...parce que c'est vrai qu'il ne s'y passe pas grand chose d'un coté, mais bon j'espère qu'il vous plaira quand même bravo

Bonne lecture ! Very Happy

Chapitre 4 : disputes et cachotteries


Plusieurs mois ont passés depuis la dernière réunion de l’Assemblée et la prise de pouvoir secrète de Hans sur les Iles du Sud.  Anna somnolait paisiblement, blottit contre Kristoff. Il n’y avait presque pas un bruit dans tout le château en cette fraîche matinée d’hiver, les seuls âmes qui vivent dans tout Arendelle étant les marins qui tentaient de dégager leurs bateaux à grand coup de pics de l’épaisse couche de glace qui recouvrait le fjord depuis la tempête de la nuit dernière, et cette fois ce n’était pas du tout de la faute d’Elsa. La princesse tira un peu plus la couverture vers elle, laissant à l’air libre le pied gauche de Kristoff, mais qui de toute façon n’en ressentirait pas de différence, il avait connu froid bien plus rude dans ses escapades dans les montagnes. Et pour Anna, c’était décidé : qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, aujourd’hui ce serait grasse matinée, il faisait trop bon dans son lit pour qu’elle le quitte aussi facilement.


Mais ses doux rêves s’envolèrent lorsqu’au moment précis où elle allait se rendormir, Lucas et Leïa déboulèrent en courant dans leur chambre, encore en pyjama, avant de sauter sur le lit en de secouer leur parent en criant :
« Maman ! Papa ! Venez il a neigé, il a neigé ! »


Anna soupira, mais ne put s’empêcher de sourire en voyant les étoiles qui illuminaient les yeux de ses enfants à chaque fois qu’il neigeait…et ce n’est pas comme si leur tante pouvait faire apparaître de la neige quand elle le désirait, mais c’était totalement différent, là c’est tout le pays qui était sous un épais manteau blanc, que les habitants attendaient de pied ferme armés de grande pelle afin de dégager l’entrée de leur maison ainsi que les rues de la villes, et qui devaient déjà être en plein ouvrage à l’heure qu’il est.


La jeune femme tenta de réveiller son mari, mais le montagnard resta de marbre. Elle tenta de totalement lui enlever sa couverture, mais instinctivement il se tourna et la tint contre lui. Malicieusement, Anna tira donc le plus possible, et lâcha d’un coup, envoyant Kristoff au pied du lit, sous les éclats de rire des deux enfants devant l’immobilité du jeune homme qui n’avait même pas sourciller, et continuait de dormir comme une souche. Il fallut qu’Anna lui chatouille le nez à l’aide d’une plume qui dépassait de son oreiller pour qu’il daigne ouvrir un tant soit peu ses paupières en baillant à s’en décrocher la mâchoire.


« Hum…qu’est-ce qui se passe ?
—C’est incroyable, la moitié du château pourrait s’effondrer que tu ne te réveillerais que plusieurs heures plus tard, tranquillement, en te demandant à peine ce qui est arrivé ! fit remarquer Anna en riant.
—Et c’est toi, une véritable marmotte incarnée, qui dit ça ? répondit Kristoff en souriant. Par contre, tu peux me dire pourquoi je suis par terre ?
—Heu…une simple tentative pour te tirer de ton long et profond sommeil, bel endormi.
—Ce ne sont pas les princes qui doivent réveiller les princesses dans les contes normalement ?
—Oh, un peu de changement ça ne fait pas de mal. Allez lève-toi avant que ce ne soit tes enfants qui viennent le faire à ma place.
—Je ne vois pas pourquoi je me lèverais, alors que normalement tu dois m’éveiller d’un doux baiser, sinon le terrible sort qui me maintient prisonnier de cette léthargie ne pourra être rompu ! »


Anna embrassa  tendrement Kristoff, alors que Lucas et Leïa observait d’un regard un peu dégoûté, se disant que c’était vraiment des trucs de grandes personnes qu’ils n’étaient pas prêt de comprendre de sitôt, et pour l’instant ils n’étaient vraiment pressés ! Le montagnard se leva d’un bond et prit ses enfants, en posant un sur chaque épaule :
« Allez bande de petits garnements, il faut prendre des forces avant d’aller jouer dehors, direction le petit déjeuner ! Et de toute façon vous n’avez pas le choix, j’ai  une faim de loup ! »
Kristoff partit donc rapidement, les enfants avec lui, Anna suivant de près, déçue que son mari ne se soit levé de cette manière que bien après l’avoir jeté hors du lit. Elle s’attendait à une réaction plus spontanée, un bon vieux réveil en sursaut pour bien commencer la journée. Enfin, ce serait pour la prochaine fois, un jour elle réussirait ! D’un côté ce n’était pas comme si lui ne lui avait pas fait le coup de la réveiller un peu brusquement juste pour rire…


En arrivant dans la salle à manger, ils tombèrent nez à nez avec Jonathan déjà attablé, une tasse de thé dans la main dont la vapeur voletait autour de son visage comme une étrange brume. En les voyant arriver, il les salua d’un signe de tête :
« Bonjour, alors bien dormi ?
— Comme toujours, répondit Kristoff en posant Lucas et Leïa sur leur chaise respective.
— Où est Elsa ? Elle n’est pas encore debout ? demanda Anna, un peu inquiète de ne pas avoir sa sœur qui était pourtant très matinale, aimant commencer à travailler de bonne heure.
— Non, j’ai préféré essayer de ne pas la réveiller pour lui laisser encore un peu de sommeil. Je la trouve…comment dire…dissipée, et fatiguée, depuis mon récent retour. Il n’y a rien eu de grave pendant mon absence ?
— Non, absolument rien, sinon elle me l’aurait raconté j’en suis certaine.
— Hum hum…acquiesça Jonathan en buvant une gorgée de thé.
— Mais ne t’inquiètes pas, je ne manquerais pas de lui en parler.
— Oh je ne m’inquiètes pas plus que ça, c’est surement une histoire de politique barbante…je l’admire pour ça, je me demande comment elle fait…
— C’est à elle qu’il faut le dire, pas à moi, ça lui fera plaisir.
— Crois-moi, je ne fais que lui répéter depuis que je suis revenu.
— Tu n’imagines pas le poids que ça lui enlève des épaules.
— Oh si, vu comment ces réunions sont d’un ennui mortel…enfin il faut bien qu’Arendelle fasse entendre sa voix dans les affaires de ce monde.
— Et nous ne pouvions pas rêver meilleur ambassadeur que toi » termina Anna toute souriante en essuyant la bouche pleine de chocolat de Lucas, qui comme d’habitude ne pouvait s’empêcher d’en mettre partout.


Au même moment, Elsa entra l’air fatiguée, se frottant les yeux comme si elle venait de se lever alors qu’en vérité il semblait qu’elle avait déjà terminée sa toilette, et devrait donc normalement être déjà pleine d’énergie. Mais à la place, elle était presque sur le point de se rendormir, des cernes conséquentes entourant son regard. Jonathan lança un coup d’œil vers Anna, faisant un petit signe de la tête qui voulait dire qu’il y avait quelque chose qui n’allait vraiment pas. Le jeune homme se leva et dit en déposant un baiser sur le front de la reine :
« Je suis désolé de partir tout de suite, il faut que j’aille ouvrir le magasin. A tout à l’heure.
— A tout à l’heure » répondit Elsa en baillant alors que Jonathan partait en direction de la ville après avoir salué tout le monde d’un signe de la main.


En effet le jeune homme ne voulait pas vivre au seul crochet de la famille royale, et avait donc décidé d’ouvrir une petite forge dans le village, mettant en pratique tout ce que son père lui avait appris sur le sujet. Kristoff était bien livreur de glace du royaume, pourquoi n’aurait-il pas pu en être le forgeron ? Certes il devait cumuler cette fonction avec celle d’ambassadeur, mais les réunions de l’Assemblée étant assez espacées dans le temps, et puis il n’était que le porte-parole d’Elsa, c’est elle qui lui dictait à la lettre ce qu’il devait dire et quelle position adoptée sur les différents points évoqué lors des débats. En somme, lui c’était la voix et elle la tête pensante, surtout qu’au fil des années elle avait vraiment acquis un don pour gérer Arendelle et les affaires politiques de ce monde. Il était bien loin le temps où c’était une jeune femme peu sure d’elle, maintenant c’était une vraie femme. Et chaque jour il savourait la chance de partager sa vie avec elle.


Pendant ce temps, Anna c’était assise à côté d’Elsa tandis que celle-ci buvait un café assez corsé pour réveiller un mort. Alors que Kristoff était partit aller habiller Lucas et Leïa pour les protéger du froid mordant qui régnait dehors, la jeune femme posa sa main sur l’épaule de sa sœur avec un regard mi- inquiet mi- rassurant :
« Ma pauvre Elsa, tu as l’air complètement exténuée…
— Oh ce n’est rien Anna, j’ai simplement travaillé beaucoup plus que d’habitude avec toutes les informations que Jonathan m’a ramené…mais je ne veux pas t’ennuyer avec ça.
— En parlant de Jonathan…quand est-ce que vous comptez enfin sauter le pas ?
— De quoi est-ce que tu parles ? demanda Elsa en haussant un sourcil.
— Allons Elsa, ne fait pas comme si tu ne savais pas de quoi je parle, répondit Anna en montrant son alliance.
— Anna, combien de fois faudra-t-il que je te dise que lui et moi sommes tombés d’accord sur ce point : je n’ai aucune envie de me marier, et lui n’a aucune envie de devenir roi, il fait déjà un effort important en étant ambassadeur, et puis son travail de forgeron lui plait beaucoup plus que de diriger tout un royaume.
— Mais enfin Elsa, pendant combien de temps encore crois-tu que votre relation resteras secrète en dehors des frontières d’Arendelle ?! Toi qui ne veux jamais provoquer de scandale, tu imagines la réaction des royaumes voisins…surtout de ceux qui pourraient vouloir nous attaquer.
— Je t’en prie, ce n’est pas comme si nous nous embrassions en public à la vue de tout le monde, même pour certain habitant d’Arendelle ce n’est qu’une rumeur…
— Mais enfin ce n’est pas une vie !
— Nous en avons longuement parlé avec Jonathan, nous avons décidés que c’était la meilleure solution, et nous vivons très bien ainsi.
— Alors après tout ce qui tu as vécu avec tes pouvoirs, tu as décidé de porter encore le fardeau d’un nouveau secret ? Pourquoi Elsa ? C’est insensé, je ne vous comprends pas, autant toi que lui…
— Anna il n’y a pas que ça, c’est…compliqué.
— Et alors, tu crois que je ne suis pas en mesure de comprendre ?
— Ce n’est pas ce que je veux dire…
— Ah oui vraiment ? Qu’est-ce que essaye encore de me cacher, je croyais qu’après toutes ces années nous n’aurions pas à recommencer ce genre de cachotteries entre nous !
— Je t’en prie ne t’énerves pas, je t’assure que je ne te cache rien, écoutes moi juste un instant…
— Non, je commence à en avoir assez de revivre toujours la même chose, je pensais que ça faisait longtemps que ce genre de chose était finie, mais apparemment ce n’est absolument pas le cas. Tu m’excuseras mais Lucas et Leïa m’attendent pour aller jouer dehors, et j’ai besoin de me détendre. »


Anna sortit l’air contrarié, Elsa la regardant s’éloigner en soupirant. D’un côté elle n’avait pas tort, la reine lui cachait volontairement certaines choses, mais c’était uniquement pour lui éviter de se faire un sang d’encre sur des problèmes dont elle n’avait pas à se soucier, notamment en matière de politique. Cependant Elsa commençait à être agacer par sa manie à toujours remettre cette histoire de mariage sur la table. Certes elle savait que cela partait d’un bon sentiment, mais à force c’était plus que lassant, elle et Jonathan avait fait ce choix, pourquoi vouloir absolument changer quelque chose qui était décidé depuis longtemps ? Et puis si Anna avait décidée de se marier avec Kristoff, c’était son choix, elle n’avait pas à absolument vouloir lui imposer sa vision. Et de toute façon, même si elle avait voulu sauter le pas comme sa sœur, il y aurait toujours des problèmes qui les empêcheraient de vivre normalement, surtout après ce que Jonathan lui avait raconté sur la dernière réunion de l’Assemblée.


Alors qu’Elsa finissait son petit-déjeuner, Anna et Kristoff c’étaient rendus dans les jardins du château, Lucas et Leïa s’amusant avec Olaf qui se cachait facilement dans les buissons recouvert de neige, se fondant dans le décor et finissant par faire totalement les enfants en bourrique, jusqu’au moment où il finit par se faire inévitablement repéré par la carotte d’un orange éclatant se détachant sur le blanc de la poudreuse. Pendant qu’ils débutaient une bataille de boule de neige, construisant hâtivement les projectiles grâce à leur petite main, avant de commencer à les lancer en riant. Kristoff observait en souriant, avant de rapidement se rendre compte du regard maussade d’Anna. Intrigué, il se décida à lui demander :
« Quelque chose ne vas pas ?
— Hum ? Oh rien, c’est entre moi et Elsa…
— Vous vous êtes encore disputées sur cette histoire de mariage ?
— Comment tu as deviné ?!
— Cette histoire dure depuis un moment, Elsa en parlé à Jonathan qui m’en a parlé. Et je dois dire que même moi je te trouve parfois un peu trop insistante là-dessus, si ils ont fait ce choix, ils doivent avoir de bonnes raisons qu’Elsa t’aura surement expliqué un bon nombre de fois à mon avis.
— Tu ne vas t’y mettre aussi, enfin !
— Anna, je sais que tu ne veux que son bien, et c’est de même pour elle avec toi. Mais après avoir longuement discuté avec Jonathan à ce sujet, je pense que le problème vient tout simplement du fait que toi et ta sœur, vous n’avez pas la même vision du mariage. Pour toi, c’est pour montrer l’amour que nous nous portons, mais pour Elsa, ce serait plus…comment dire…plus une sorte de contrainte je dirais. Non pas qu’elle n’aime pas Jonathan, tu les vois bien tous les deux tous les jours, mais c’est plus qu’autant lui qu’elle n’en ressentent pas le besoin.
— Oh il n’y a pas que ça d’après Elsa. Je ne sais pas ce que Jonathan lui a raconté sur ce qui s’est passé lors de son dernier voyage à Riveroyale, mais je ne pense pas que ce soit aussi anodin qu’elle ne veuille me le faire croire.
— Alors là par contre, je n’ai moi aussi pas du tout été informé. Mais si Elsa ne t’as rien dit à ce sujet, c’est surement que ce n’est pas grave, sinon elle t’en aurait tout de suite parlée, tu ne penses pas ?
— Justement, je pense exactement le contraire ! J’ai l’impression de retourner des années en arrière…
— Écoutes, si ça peut te rassurer, je vais essayer de faire en sorte que Jonathan m’en dise un peu plus. Mais en attendant, tu devrais simplement accepter leur décision. Après tout, elle a bien accepté que nous nous marions, alors que tu te souviens de sa tête le jour où nous lui avons demandé sa bénédiction ?
— Oh que oui je m’en souviens, elle avait accepté sans broncher en souriant, mais après elle a fait une de ces moue, c’est gravé à jamais dans ma mémoire ! » répondit Anna en riant, rassuré de savoir que le montagnard allait essayer d’avoir tous les tenants et les aboutissants, et se disant que finalement, si Elsa était heureuse, quelle différence pouvait-il y avoir entre le fait qu’elle soit mariée à Jonathan ou pas ?


Ainsi lorsque la petite famille rentra à l’intérieur à cause du vent glacée qui c’était mis à souffler, Anna voulant par-dessus tout que les enfants évitent d’attraper froid et de tomber malade malgré leur tenue hivernale. Kristoff en profita pour aller à l’atelier de Jonathan, prétextant de devoir lui passer commande d’un objet quelconque. Il marcha donc sur les chemins pavés recouvert de givre devenu une vraie patinoire, jusqu’à arriver à la véritable fournaise où travaillait Jonathan. La différence de température était absolument saisissante, au point que l’ancien maraudeur ne portait qu’un grossier tablier de cuir pour seul vêtement sous la chaleur intense qui régnait à cause des fourneaux de la fonderie. En voyant arriver le montagnard, il déposa ses outils et s’avança jusqu’à lui :
« Kristoff mon ami, qu’est-ce qui t’amènes ?
— Oh pas grand-chose…j’ai juste besoin que nous ayons une petite discussion, d’homme à homme.
— Vraiment ? Que se passe-t-il ?
— La tension est encore montée entre Anna et Elsa ce matin, c’est de plus en plus fréquent ces derniers temps…
— Toujours sur le même sujet ?
— Comme d’habitude. Mais cette fois, il y a quelque chose de différents : vous ne nous dites pas tout tous les deux. Et le problème, c’est que cela n’arrange pas les relations entre elles, et malgré qu’elles s’adorent je ne crains que toutes ces secrets vont finir par vraiment leur faire du mal, et donc à nous par la même occasion, mais surtout à Lucas et Leïa...alors ne serait-ce que pour leur bien…tu peux me dire ce qui se passe ? 
— Très bien, répondit Jonathan en soupirant, mais tu vas très vite comprendre pourquoi nous avons préférés avec Elsa ne pas en parler directement devant vous, on ne voulait pas vous inquiéter…ou du moins retarder l’échéance si la situation venait à se dégrader.
— Si tu n’y vois pas d’inconvénient, exprimes toi et j’aviserai ensuite.
— Comme tu voudras…bon je vais essayer d’être le plus concis possible : lors de la dernière réunion de l’Assemblée, Victoria Platine a commencé à sortir les griffes si j’ose dire. Enfin elle le fait à chaque fois, mais là c’était bien plus agressif, et surtout bien mieux préparé. En effet elle s’est rendu compte qu’elle ne pouvait se faire des alliés parmi les grands seigneurs, alors il y a peu de temps elle a décidée de se tourner vers les petites gens, scandant que toutes les atrocités qui ont eu lieu lors de l’attaque de Guzbad sont arrivées depuis que les pouvoirs d’Elsa se sont révélés au grand jour. Et les révélations sur mes propres pouvoirs n’ont fait qu’attiser la peur chez le peuple, et même certains comtés et duchés, dont celui de Weselton tu t’en doutes bien, se sont ralliés à ses propos et sa cause. Et Corsam a beau déployer toute la meilleure volonté du monde pour essayer de raisonner les citoyens, les rangs des partisans de Victoria grossissent de jour en jour.
— Je comprends mieux maintenant pourquoi Elsa est aussi inquiètes et fatiguée depuis un moment, cette affaire doit lui prendre un temps fou…
— Oh nous avons déjà le principal danger écarté : la menace des Iles du Sud.
— Comment ça ?
— Leur roi n’est pas fou, il sait bien que c’est Hans qui tire les ficelles. Certes si demain il le pouvait, il attaquerait Arendelle pour se venger de l’affront subi envers ce dernier…mais depuis qu’il a apprit la créature de cauchemar qu’il était devenu, il préfère s’allier avec nous plutôt que de s’imaginer associer aux monstres vampiriques en celui qui était son fils c’est transformé. Il m’avait personnellement remit une lettre que j’ai donné à Elsa, nous demandant de lui offrir notre protection en échange de toutes les informations qu’il pourrait disposer.
— Et qu’est-ce qu’Elsa a décidée ?
— Rien pour l’instant, la dernière fois qu’elle m’en a parlée, les négociations étaient toujours en cours mais en bonne voie d’après ce que j’ai compris. J'ai d'ailleurs joué la comédie ce matin, faisant semblant de ne pas savoir ce qui n'allait pas et pourquoi elle est complètement exténuée, afin qu'Anna s'en inquiète et finisse par lui en parler, bien que je ne m'attendais à ce que la discussion parte tout de suite sur cette histoire de mariage...car entre nous je préfère que ce soit elle qui explique tout à Anna. Mais je crains que la pauvre n'est trop peur de l'affoler.
— Mais quelle est le rapport d'ailleurs avec cette histoire de mariage ?
— C'est simple: si jamais nous en avions envie, Victoria s'en servirait s'en aucun doute contre nous, prétendant je ne sais quelle histoire "d'alliance d'une sorcière avec un monstre"...je te laisse imaginer l'effet sur le peuple. En bref, tout est lié.
— Bon…mais ce que je retiens surtout c’est que Hans doit préparer un mauvais coup avec Victoria Platine, et ce n’est pas bon du tout…
— Sauf que cette fois nous sommes préparés, et Corsam a envoyés des professionnels pour s’occuper de son cas. Mais j’espère que tu comprends pourquoi nous ne préférions pas vous en parler, la situation n’étant…du moins pour l’instant…pas si alarmante que ça. »



Kristoff hocha la tête, même si il voyait les choses un peu différemment, lui aurait plutôt prévenu tout le monde tout de suite, plutôt que d’attendre que la situation soit complètement désespérée. Mais il faisait confiance à Jonathan, si ce dernier lui disait que tout était sous contrôle, alors il n’avait pas de raison de s’en faire…du moins pour l’instant. Il le remercia et le laissa travailler, se demandant en repartant vers le château si il allait feindre de n’avoir rien apprit, ou si il allait essayer d’expliquer ce qui se passait à Anna, mais en atténuant au maximum le coté dangereux de la chose…
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par WarmIce le Lun 07 Sep 2015, 22:20

J'ai bien aimé ce chapitre, même s'il ne se passe pas grand-chose d'important, le rythme est bon et le texte toujours aussi bien rédigé donc ça a été très agréable à lire Wink
Ce que j'ai le plus apprécié est la relation entre les enfants et les parents :jesaispasquoimettre :jesaispasquoimettre Hâte de voir la suite Very Happy
avatar
WarmIce

Féminin Messages : 124
Date d'inscription : 23/04/2015
Localisation : Arendelle, en train de manger du chocolat avec Anna

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par sapin le Lun 07 Sep 2015, 22:47

on a trois couche très intéressante
1 une relation Anna-Elsa exposant leur vision, a force de chercher le bonheur d'autrui Anna risque d'avoir quelque problème, Elsa pourrait lui fermer les porte volontairement sur certain sujet personnel.
2 une relation parent responsable : certes Kristoff est Anna cherche à s'amuser mais n'en n'oublie pas pour autant qu'ils ont des enfants ce qui mais Anna dans une position de mère qui doit bien malgré elle surement à certaine responsabilité et là dessus ça soeur doit veillé au grain ça ce trouve
3 En faite on s'aperçoit que les vrai responsables c'est Jonathan, et Kristoff, pour le premier il essaye de faire en sorte que la liaison des deux soeur ne se rompt pas pour des idée certes différente mais n'en demeure pas moins que des broutilles fasse à la situation et finalement trouve une oreille plutôt attentive envers Kristof qui reconnais volontiers qu'Anna devrai peut-être s'occuper un peu plus d'elle-même que de sa soeur. Peut-être serait il sage que ça soeur lui tienne un discourt plus approprié quand la situation sera meilleur, parce que sinon la discussion tournerais ni en la faveur de l'une, ni de l'autre et Anna serait dans des dispositions plutôt ronchonnantes.

il serait même pas étonnant qu'elles sont capable de ce clasher entre elles autant qu'elles s'adore. Qu'on ne s'y trompe pas toucher à l'une des deux c'est rentré dans un sacré merdier, je n'ose même pas pensé si Kristoff se comportait de manière inconvenable, il finirait très probablement dans un fjord et bien encré. quand à Anna, pas de pouvoir pas de dissuasion possible vis à vis de Jonathan, mais à de solide argument en une méchanceté des plus désagréable envers le malheureux.

Cela s'appel l'amour vache.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par M.Baggins le Mar 08 Sep 2015, 18:48

Chapitre lu!^^
Je dirai que c'est l'un des chapitres qui va le plus loin dans les relations entre les persos. Smile
Bon, c'est vrai que pour le coup, je trouve que c'est Anna qui est un peu énervante: vouloir imposer le mariage comme ça... Mais bon, on sait tous qu'elle est remplie à ras-bord de bonnes intentions, donc on ne pourra jamais lui en vouloir.^^
J'aime aussi beaucoup la petite famille d'Anna, Kristoff, Lucas et Leïa: ils ont l'air tellement heureux... Le genre de famille tellement heureuses que ça ne va sûrement pas durer!!! Twisted Evil
J'adore toute la scène du réveil au passage. Razz
Par contre, ouais... Cette situation ne doit pas être facile pour Elsa :/ Je comprends qu'elle soit aussi exténuée.
En tout cas, les emmerdes arrivent à grands pas, je le sens! X)
Bref, un chapitre très... Comment dirons-nous? Oui, intimiste (et ça fait plaisir), et avec des pensées et des réactions très bien retranscrites.
Exceptée à la fin où je trouve que Jonathan devrait hésiter un peu plus avant de tout révéler à Kristoff. Qu'on voit qu'il préfèrerait ne rien dire, mais qu'il ne peut plus se cacher et qu'il finit finalement par tout lui révéler. Là, c'était juste un petit peu trop direct...
Mais sinon, excellent et qu'arrive la suite des évènements! cheers

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Lhysender le Mer 09 Sep 2015, 17:52

Merci à tous, je suis content que ce chapitre vous a plus ! Very Happy
Mais qu'entend-je ? Déjà la suite ? Et bien oui ! Avec la rentrée qui approche, ça me détend d'écrire bravo
Voici donc le chapitre 5 ! Des points s'éclaircissent, d'autres s’assombrissent, et il le faudra pas longtemps pour que tout cela s'embrase dans les flammes de la guerre...

Bonne lecture ! Very Happy


Chapitre 5 : à de sombres questions, d'obscures réponses


La tempête de neige n’avait pas touchée qu’Arendelle, mais tous les royaumes alentour, dont Riveroyale. Mais l’épais manteau blanc qui recouvrait la ville ne faisait que la sublimer de plus belle lorsque le soleil venait la frapper, illuminant la ville et les hautes tours du palais de l’Assemblée d'une lumière aveuglante se reflétant dans les cristaux d'eau gelées constituant cette épaisse couche blanche. Dans toute les maisons les cheminées avaient été allumées, et les magasins de la grande ville virent leur stock de bois dévalisé en à peine quelques heures. Les bateaux amarrés étaient dans la même situation que ceux d’Arendelle, sauf qu’ici en plus les énormes portes de fers protégeant les différents points d’accès de la gigantesque crique, abritant l’île où la ville avait été construite, étaient elles aussi piégées dans la glace, empêchant toute entré ou sortie.


Dans les appartements du Haut-Roi, Corsam feuilletait un ouvrage, assis près de l’immense cheminée rougeoyant d’un feu intense. Toute cette affaire autour de Hans le préoccupait, surtout depuis qu’Edrik était revenu avec deux prisonniers et une cargaison des plus étranges.
« Des cadavres…maugréa-t-il en se parlant à haute voix à lui-même…pourquoi aurait-t-il besoin d’autant de dépouilles…pas pour recréer des goules en tout cas, pour ça il lui faudrait des humains vivants…et puis après la trahison de Guzbad, ce serait bien trop dangereux de retenter une telle expérience…alors pourquoi faire ? »


Cette question lui torturait l’esprit, la vision horrible des corps morts dans leur cercueil de bois hantant encore ses cauchemars. Et c’était sans compter le fait que la cargaison entière qu’Edrik avait ramené avec l’aide de Ravenius était très hétéroclite : on avait trouvé des cercueils tantôt richement décorés, donc appartenant surement à des nobles, tantôt fait de bois très simple, donc étant destinés à des personnes beaucoup plus modestes. Et ce constat était certes un peu différents pour les dépouilles, mais était dans la même optique de différence flagrante: certaines devaient être enterrées depuis peu, la peau étant encore parfaitement intact, tandis que d’autres avaient été tellement rongés par les vers et autres créatures dévoreuses de cadavres qu’il n’en restait plus que les os.


Il commença à faire les cents pas, caressant sa longue barbe blanche toujours en réfléchissant à haute voix mais de manière intelligible, et de plus en plus inaudible au fur et à mesure que sa réflexion avançait. Soudain la porte s’ouvrit brusquement, et Ravenius entra essoufflé et apparemment aussi affolé, tirant le Haut-Roi de ses sombres réflexions :
« Enfin je vous trouve ! Bon dieu vos domestiques m’ont fait faire tout le tour de cet endroit !
— Du calme mon ami, qu’est-ce qui se passe ?
— C’est ce fou de capitaine Tharn…je sais pas ce qu’il a en tête mais je le ne le sens pas, mais alors pas du tout !
— Je ne vous suis pas, racontez moi ce qui sait passer, et essayez de reprendre votre souffle.
— On était en train d’interroger les deux prisonniers pour la énième fois depuis qu’on les a ramené…mais je crois que c’était la fois de trop pour le capitaine : il a fait sortir tout le monde et il a fermé la porte à double tour, gardant les clés avec lui…et juste après on a commencé à entendre des cris de l'autre côte…il refuse de sortir et il a bloqué la porte, vous seul pouvez le raisonner ! »


Corsam écarquilla les yeux, surpris et effrayé en sachant jusqu’où Edrik Tharn était capable d’aller pour avoir les informations qu’il voulait…les méthodes qu’il était capable de déployer rimant alors avec torture.
« Tu as bien fait de venir me chercher, hâtons-nous avant qu’il ne commette l’irréparable ! »


Les deux hommes commencèrent à courir à travers les couloirs aux murs tapissés de broderies et de tableaux de toute sorte, et finirent par arriver au sombre escalier en colimaçon menant aux cachots du château, alors qu’un hurlement bestial étouffé montait des entrailles sombres des cellules. Des gardes attendaient devant les portes, torches à la main, apeurés par les bruits sourds qui provenaient de la salle fermée et bloquée d’où provenait tout le vacarme. En arrivant, Corsam et Ravenius purent entendre des hurlement et la voix d’Edrik qui tonnait:
« Tu vas enfin te décider à parler !? »


Puis un nouveau bruit sourd, et un cri de douleur. Corsam s’approcha de la porte et essaya de communiquer avec le capitaine qui manifestement avait commencé à perdre sa patience et sa raison par la même occasion:
« Edrik ! Bon sang qu’est-ce qui vous prend, ouvrez tout de suite ! »


Pas de réponse, soit il n’entendait pas de l’autre côté, soit il faisait exprès de ne pas entendre. Comprenant qu’il serait impossible de le raisonner de cette manière, Corsam fit signe aux gardes afin qu’ils enfoncent la porte. Après plusieurs tentatives, la serrure finit enfin par céder, laissant voir une scène de cauchemar: le pauvre homme chétif était recroquevillé sur le sol, gémissant et se protégeant le visage avec ses mains alors qu’Edrik se tenait debout devant lui, son ombre projetée sur le mur par les flammes vacillantes des torches le rendant encore plus grand et menaçant qu’il ne l’était déjà naturellement, l’effet étant accentué par les énormes traces de griffures sur les murs. Et lorsqu’il se tourna vers ceux ayant interrompu son interrogatoire, ces derniers purent voir ses poings ensanglantés.
« Il…il s’est blessé ? balbutia Edrik.
—Non…ce n’est pas son sang »affirma Corsam.


Le capitaine maugréa alors que la petite créature chétive gisant sur le sol rampait vers le coin le plus sombre de la pièce, découvrant son visage tuméfié, un filet de sang coulant de sa lèvre et de son arcade sourcilière fendue. Les gardes l’aidèrent à se relever et l’emmenèrent dans une autre pièce pour se faire soigner, laissant Corsam seul avec lui lorsque le Haut-Roi leur fit signe de s’éclipser avec Ravenius.
« Mais qu’est-ce qui vous a pris…demanda Corsam, atterré par un tel accès de violence.
— Ah ne commencez pas à me faire la morale, de toute façon j’ai eu les informations que je voulais.
— Mais vous rendez-vous compte de la manière barbare dont vous les avez obtenus ?!
— Je vous en prie, j’ai déjà vu ce genre de personne auparavant, son esprit est totalement asservi par le vampire auquel il appartient, ce n’est qu’un esclave qui n’a plus de volonté propre, et qui ne trahirait habituellement jamais son précieux maître…enfin, sauf si on lui force un peu la main.
— Vous appelez ça seulement "lui forcer un peu la main" ? Vous l’avez torturé ! La mort de l’autre bandit muté que vous avez ramené ne vous a donc pas suffit ?!
— C’était différent, ce monstre m’avait attaqué, je n’ai fait que me défendre.
— En vous transformant, le plaquant contre le mur et lui arrachant la trachée à main nue ? Vous n’auriez pas pu vous contenter de simplement le maîtriser sans faire couler le sang ?
— Nous sommes en guerre Corsam, vous savez aussi bien que moi que nous devons passer par là pour espérer vaincre la menace qui nous guette dans l'ombre.
— Vous pouviez tout aussi bien essayer la diplomatie plutôt que d’en venir immédiatement aux poings !
— Comme si je n’avais pas essayé…j’ai laissé une chance à Hans, et vous allez apprendre ce qu’il en a fait…non Corsam, la diplomatie n’est plus d’actualité depuis longtemps. Le seul langage que connaissent ces monstres est celui du feu et des armes…
— Parce que peut-être qu’en ce moment, vous n’êtes pas un monstre ?! Ouvrez les yeux Victor, vous êtes en train de devenir comme votre frère ! »


Edrik se tourna vers Corsam, un air à la fois surpris et malicieux ayant envahi son visage. Il sortit sa pipe de son long manteau et commença à fumer comme à son habitude, cette pratique étant l’une des seules choses qui arrivait à le calmer peu de temps après c’être transformé, et lui rendait peu à peu un état plus serein, l’aidant à contrôler la facette bestiale et animale de sa personnalité.
« Ainsi donc, vous avez vite fait de résoudre ma petite énigme…votre légendaire sagesse n’était donc pas un mythe. Mais rassurez-vous, contrairement à mon frère, je ne compte pas mettre à genoux ce monde…du moins les livres d’histoire n’ont pas finis de me faire une réputation des plus détestables.
— J’ai tout compris le soir même où vous me l’avez posé…le soir où vous avez laissé Hans s’enfuir, alors que vous auriez pu l’arrêter.
— Comment aurais-je pu savoir que cet imbécile allait faire l’exact opposé de ce que je lui avais dit de faire ?! Certes le plan ne s’est pas passé comme prévu, mais cette chose à peine encore humaine vient de me donner l’opportunité de rattraper cette terrible erreur. Et puis c’est vous-même qui avez accepté de me laisser gérer cette affaire, si vous n’êtes pas content de mes méthodes, il aurait fallu mieux vous renseigner et y réfléchir avant. Et ce ne serait pas sans vous rappeler que c’est aussi une histoire de famille. Mon frère est devenu un monstre, je ne peux pas le nier. Mais c’est à moi de l’arrêter définitivement, même si je dois pour ça employer des méthodes controversées.  Comment vous pourriez vous-même le dire…ah oui je sais : une vie pour en sauver des milliers ? »


Corsam n’aimait pas le ton cynique du contrebandier, bien qu’il ait raison d’une certaine manière.  Enfin cela n’excusait en rien son comportement absolument intolérable, même si d’après lui c’était nécessaire. Ah quoi bon combattre des démons comme Hans ou Abaddius si on se rabaissait à utiliser les mêmes méthodes qu’eux ?


Les deux hommes se retrouvèrent quelques instants plus tard dans les appartements du Haut-Roi, le feu dans le cheminé brûlant toujours aussi ardemment que lorsque le Haut-Roi avait quitté la pièce. L’hiver était particulièrement rude cette année, et les nuits il était plus que déconseillé de sortir, même couvert, les extrémités des doigts risquant de geler sous les épaisses bottes ou même emmitouflées dans des gants. Le capitaine le rejoignit après avoir lavé le sang sur ses mains, mais n’avait pas quitté sa tenue habituelle qu’il semblait vouloir porter jour et nuit. Corsam l’invita à s’asseoir pour que ce dernier lui relate toutes les précieuses informations qu’il avait réussi à obtenir, alors que le contrebandier se servait un café posé sur la table basse, auquel il ajouta un sucre et commença à mélanger le tout :
« Je vous écoute, qu’est-ce que vous avez appris ?
— Pour commencer, une nouvelle dont je ne saurais dire si elle de bonne ou de mauvaise augure: il semblerait que Hans est décidé de trahir Abaddius en secret, et de lui-même lever sa propre armée.
— Je vois ce que voulez dire…d’un côté s’ils commencent à se faire la guerre, cela nous en fera toujours un de moins à combattre. Mais d’un autre côté, Hans ne fait jamais les choses sans raison, et s’il a décidé de trahir un être aussi puissant qu’Abaddius…
—…c’est que lui-même a désormais un pouvoir encore plus grand, ce qui serait très mauvais signe pour nous. Et d’ailleurs quand j’y pense, vous qui l’avez côtoyé il y a quelques mois, pour qui pensez-vous que Victoria Paltine a pris parti ?
— Je vais vous répondre très franchement, je n’en ai aucune idée.  Et si vous voulez mon avis, cette vipère n’est pas idiote, elle sera la première à profiter de la situation pour la tourner à son avantage. Elle fera toujours en sorte d’être dans le camp du vainqueur, elle a un véritable don pour ce genre de chose. Seul l’avenir nous dira quel camp elle décidera de suivre.
— Attendez, vous n’êtes pas en train d’insinuer qu’elle pourrait décider de n’en suivre aucun et de finalement rejoindre nos rangs ?
— Peut-être, ou alors elle les trahira tous les deux et prendra leur place, devant par je ne sais quelle moyen une nouvelle créature démoniaque qu'il faudra combattre. Mais je vous le répète, seul l’avenir nous le dira. Revenons au cas de Hans : vous dites qu’il lève une armée ? Je sais bien que dernièrement, Victoria Platine c’est attiré la sympathie de nombreux petits seigneurs à travers tout le pays, mais de là à avoir une armée assez grande pour combattre toute nos forces réunies…c’est totalement insensé de sa part de le penser et de le croire.
— Je crains malheureusement qu’ici, nous ne parlons pas de soldats humains à proprement parler…
— Que voulez-vous dire ?
— Les cadavres, les cercueils…ce sont les soldats de Hans. Je crois qu’il a percé les secrets de la nécromancie, avec l’aide d’Abaddius sans aucun doute.
— C’est encore pire que tout ce que nous avions imaginé…heureusement que nous avions préparé ce genre d’éventualité avec Calridor.
— Vraiment ? Et qu’est-ce que vous avez préparé ?
— Vous le saurez bien assez tôt, si jamais la situation venait à rapidement se dégrader.  Mais au moins maintenant nous savons à quoi nous attendre. C’est tout ce que vous avez pu tirer de ce malheureux ?
— En effet, bien que la tâche ne fut pas facile.
— Bien, mais je vous demanderai la prochaine fois de me prévenir, je ne tolérais pas un nouvel incident de ce genre. Sinon je devrais prendre des mesures à votre égard.
— Ah oui ? Ne me faites pas rire…
— Ravenius m’a fait part de votre petit discours…vous prétendez que l’argent ne vous fait rien, mais ce n’est que du bluff, de la pure tromperie, et vous m’en avez donné la preuve à l’instant: j’avais disposé deux cuillère à coté de votre tasse, et lorsque vous avez touillé votre café, en passant votre main au-dessus des deux cuillères vous avez immédiatement choisi celle en fer…l’autre étant faite en argent. »


Edrik resta bouche bée, il c’était fait avoir comme un débutant par un stratagème des plus simples. Il maugréa un peu, c’était maintenant lui qui était contrarié et Corsam qui avait pris un sourire à la fois malicieux et cynique :
« Je comprends que vous n’appréciez pas, mais vous comprenez que plus le temps passe, plus je découvre de nouvelles facettes de votre personnalité…qui ressemblent énormément à celle de votre frère.
— Vous préférez donc protéger vos arrières, au cas où je basculerai ? Je vous en prie, je ne suis pas comme lui, je veux juste laver le nom de ma famille.
— Jonathan, votre descendant, a déjà commencé ce travail bien avant vous.
— Peut-être, mais malgré ses actes, une grande partie du peuple associe encore notre nom à celui d’Abaddius, et je crois dur comme fer que ce n’est que lorsqu’il ne sera plus de ce monde que nous aurons enfin la paix. »


Le capitaine finit sa tasse et remercia le Haut-Roi pour le café avant de se retirer avec un air mauvais, frustré du tour que Corsam lui avait joué, alors qu’au dehors la neige recommençait à tomber de plus belle, créant un véritable mur blanc empêchant d’y voir à plus de deux mètres. Certains auraient qualifiés cette scène de magnifique, magique ou même féerique, mais il en était un qui devenait au contraire inquiet devant ce spectacle…


En effet, à Arendelle dans la vallée des trolls, Grand-Père observait la tempête et ressentait une forme de magie qu’il connaissait bien, mais qui pourtant semblait différente. Il se rendit dans une grotte cachée, sanctuaire où venaient reposer les trolls une fois leur vie achevée, se fondant sur les parois de la grotte et ne redevant que de la pierre inanimée, statues éternelles du fond des âges remontant parfois jusqu’aux premières heures de ce monde. Mais le vieux troll voulait en voir un en particulier, de ceux qui se tenaient au centre de la pièce, les patriarches qui l’avaient précédé dans cette tâche, des êtres d’une sagesse et d’un pouvoir immense. Il joignit les mains et commença une étrange incantation qui ressemblait presque à une prière :
« Pères fondateurs, sages parmi les sages, entendez l’appel du guide de votre peuple, éveillez-vous un instant pour nous sortir de ce tourment d’une question sans réponse, devenez notre lumière dans ces ténèbres de méconnaissances, ne nous laissez pas dans cette ignorance. »


Les statues s’animèrent, une lumière verte ésotérique et fantomatique animant peu à peu leurs yeux de pierre, avant que lentement ils ne tournent leur regard vers Grand-Père et d’une voix d’outre-tombe lui parle en ces mots :
« Pierre de notre pierre, nous avons entendu ton appel. En quoi pouvons-nous t’aider pour aider notre peuple ?
— Oh esprits des anciens patriarches, un grand malheur est revenu sur nous il y a peu de temps, et je crois que l’un de vous surtout pourra nous venir en aide : celui qui a connu la première grande guerre. 
— Parles, fit l’une des statues qui s’étaient un peu détachée des autres, poses moi tes questions, et nous essaierons d’y répondre.
— Et bien, c’est assez étrange à demander, et il faudrait que je vous raconte tout depuis le début, avec les pouvoirs de la reine actuelle d’Arendelle, et…
— Nous connaissons l’histoire de la reine Elsa, et l’origine des pouvoirs que son illustre ancêtre de la première  grande guerre possédait bien avant elle, et qui c’est transmis de génération en génération. Et je le sens dans l’air en ce moment…
— Justement, il y a quelque chose de différents, je ne saurais l’expliquer, je sens bien qu’il s’agit de magie de même nature, mais je sens que cela n’émane pas d’elle.
— Et tu te demandes donc de qui…je crains malheureusement reconnaître l'empreinte de celui qui est l’origine de ce temps glacial…mais cela remonte à si longtemps, et surtout je ne sais comment il peut encore manifester son pouvoir, car il est mort…tout ceci est bien étrange.
— Par pitié ô grand sage de l’ancien temps, dites-moi qui est celui dont vous parlez, car je sens un mauvais présage, comment pourrait-il agir si il n’est plus de ce monde ?
— Car quelqu’un l’a éveillé du sommeil de la mort, comme toi tu viens de le faire avec nous, à la différence que dans le cas de la créature à laquelle je fais allusion, il s’agirait d’une magie noire interdite et très dangereuse, que seul les êtres les plus sombres peuvent manier.
— La nécromancie…
— C’est cela, et nous ne connaissons qu’Abaddius pour connaître et pratiquer  de tel rituel, damnant toujours et encore son âme déjà un millier de fois maudite pour toutes les actions cauchemardesques qu’il a entreprit. Et je crains qu’aujourd’hui, il en cherche à trouver un allié aussi ancien que nous.
— Mais Abaddius a été vaincu, qui pourrait…non…Hans…comprit Grand-Père avec horreur.
— Oui, nous sentons celui qui se faisait appeler prince et se fait maintenant appeler empereur, c’est lui qui lance des appels à la créature à l’origine de ces tempêtes qui touchent ce monde qui fut le nôtre…
— Quelle est cette créature ?
— De ses ailes gigantesques, il pouvait faire s’abattre un hiver sans fin, son souffle était de glace et sa peau si dure et froide que les épées et les flèches ne pouvaient l’atteindre…il est celui qui est l’origine des pouvoirs de la reine Elsa.»

Et d'un mouvement lent de la main, la statue de pierre fit apparaître sur la voûte de la grotte des gravures anciennes et mystérieuses que seul lui pouvait révéler, racontant une histoire restée secrète depuis des siècles...
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par sapin le Mer 09 Sep 2015, 18:06

mon dieu, faut il révéler la chose à la reine, pas sur que sa lui fasse plaisir, pie encore son soupirant propageant des acte qu'elles-mêmes répudiais d'une main ou alors commencerai pas le bénitier et finirais par sainte confession.

parfois les comptes pour enfant cachent de terrible secret qu'à trop révéler tue la simple magie d'y croire.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Katoptriss le Mer 09 Sep 2015, 18:59

26)
Bon il ne se passe pas grand-chose, mais j'ai bien aimé. La scène d'Anna et Kristoff et les enfants, même s'ils sont basés sur des gros clichés "on vous réveille à 6h / il a neigé wéééé / etc), sont mignons comme tout et apportent le charme enlevé par le méchanpabo Hans.
Par contre, ils ne veulent plus se marier ? Ce n'est pas à cause de Micky et moi j'espère ?

27)
Ahah, excellent le petit stratagème contre Edrik. Ça me semblait un peu étrange qu'il soit insensible à l'argent. D'ailleurs, je sais pas pourquoi mais je sens qu'il mourra à la fin. Les gens qui ont traversés les siècles pour accomplir une quête antique finissent toujours comme ça une fois celle-ci terminée.
La grotte-cimetière est une bonne idée.
L'ancêtre d'Elsa ? J'attends de voir ce que ça va donner. C'est quand même étrange qu'il se fasse si facilement manipuler.

Il y a un peu plus de fautes que d'habitude mais ce n'est pas grave. Bref, vivement la suite vu qu'on aura une petite histoire.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Première fan-fiction] Quand la glace rencontre la foudre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum