Ⅰ- FROZEN : Duality

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par M.Baggins le Jeu 23 Juil 2015, 19:49

Chapitre lu!^^
Wow, wow, wow, wow, wow... Que c'est intriguant tout ça! scratch
Je voudrais juste commencer par dire qu'il y avait un peu plus de fautes de temps que d'habitude.^^
Bref, sinon le mystère et l'ambiance sont parfaitement tenus et traités: on ne se désintéresse pas un seul instant du récit, on a toujours envie de connaître la suite... Tout ça est vraiment super: j'adore toute l'idée qu'Elsa et Olaf sont les seuls à pouvoir toucher le bloc et inversement ils ne peuvent pas toucher l'orbe... Ca m'a beaucoup plu. bravo
Par contre il y a deux petites choses que je ne comprends pas: comment personne n'a jamais remarqué le passage secret derrière les bibliothèques avant cela? Car j'imagine que ça fait très longtemps qu'il est là (enfin je dis ça, je n'en sais rien. XD). Et aussi, pourquoi Raiponce et Eugène, n'ayant pas été blessés après l'attaque de l'homme et ayant récupéré les pouvoirs de Raiponce (même dans une urne) ont décidé de venir à Arendelle? Qu'Est-ce qu'ils espéraient en allant là bas? Si tu pouvais juste m'éclairer là dessus ça m'aiderait. bravo
Bref, sinon c'est vraiment captivant et je meurs d'envie de voir la suite! bounce Dommage qu'elle risque de ne pas arriver avant longtemps. Sad

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 20:42

C'est vrai qu'on veux toujours connaître la suite Very Happy
J'était en train de me demander si ceux qui avait été touché par la magie d'Elsa ( Anna, Olaf, Guimauve ect... ) aurait des effets secondaires sur eux. Et aussi si Elsa allait avoir le pouvoir du feu, vue que ça la brûle. Enfin bref, j'ai des idées bizarres moi xD
Enfin, Vivement la suite ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Jeu 23 Juil 2015, 21:02

Merci à vous deux pour vos retours ! Et je suis heureuse d'avoir une nouvelle lectrice, merci Norge Very Happy

Alors pour répondre à tes remarques, MB, concernant les temps... Laisse-moi deviner, ce sont les trois "puissions" qui t'ont fait mal aux yeux ? J'avoue avoir hésité sur ceux-là, ils rendaient bizarre, mais si je remplaçais par "puisse" j'avais l'impression que ça allait mieux.

Pour la raison de la venue de Raiponce et Eugène à Arendelle, voici l'extrait de la lettre qu'ils avaient reçus, chapitre 6 :
Bonjour Raiponce, bonjour Eugène,
C’est Elsa. Je vous passe les détails, mais sachez que j’ai été agressée et kidnappée. Je suis actuellement dans un bateau qui fait route, je pense, vers Bétraga.
Je pense que les hommes derrière ces actes en veulent après mes pouvoirs. Je vous demanderai donc de faire très attention à vous dans les jours qui suivent.

Comme ces évènements se sont produits et que Xanto a volé les pouvoirs de Raiponce, ils ont décidés d'aller les voir, étant donné qu'il est arrivé la même chose à Elsa, afin de voir s'ils en savaient plus.
Et puis, il y a quelque chose de très important à Arendelle qu'il n'y a pas à Corona : Pabbie Razz
Vu qu'ils avaient l'orbe avec eux, ils pensaient sûrement lui demander des informations, entre autre sur la manière de les récupérer par exemple.

Et pour le fait que personne n'ait remarqué le passage... Eh bien, il se trouve déjà dans un endroit pas très fréquenté de la bibliothèque, les majordomes devaient être trop occupés par leur travail pour flâner dans la bibliothèque, ce n'est pas vraiment le lieu de prédilection d'Anna, et puis Elsa a eu de la chance de s'asseoir pile devant, il faut le sentir ce léger courant d'air après tout.
Et là, tu te dis sûrement : « Oui mais une caverne n'apparaît pas du jour au lendemain, elle doit être là depuis plusieurs siècles, les parents d'Anna et Elsa pouvait aussi les remarquer, ainsi que leurs parents, etc »
:mouhaha:
Mon cher MB... Pourquoi te mets-tu à penser qu'Agdar et Idun ne l'ont jamais remarqué ? Il ne me semble pas en avoir fait mention... bravo

Pour ta proposition, Norge, non, Elsa n'aura pas le pouvoir du feu, et heureusement, ça fait un peu réchauffé comme scénario. xD
L'orbe l'a brûlée, elle et Olaf, car il y a une réaction entre ces deux pouvoirs, on le voit d'ailleurs quand Olaf approche ses mains et que le liquide s'en éloigne, comme deux aimants de même pôle.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 21:21

Derien Very Happy
Je pensait juste que comme les deux magies la ne... "s'entendent pas" Anna aurait un peu ressentit la brulure aussi. Mais elle n'a plus sa mèche blanche à la fin, alors elle n'a plus de magie en elle, ce qui annule ma théorie Smile
Oui mais moi et mes idées bizarre xD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par M.Baggins le Jeu 23 Juil 2015, 22:10

Effectivement, j'avais oublié la lettre qu'Elsa leur avait envoyé. (doué!^^)
Et puis pour la porte, je me posais juste cette question comme ça, mais effectivement, on découvrira sûrement qu'elle était connue des parents d'Elsa et Anna ou quelque chose dans ce genre. :jesaispasquoimettre
En tout cas, encore une fois bravo pour tout ce suspense et ce mystère, et vivement la suite. Et bonnes vacances aussi^!^^

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Lhysender le Ven 24 Juil 2015, 01:09

Nom de dieu ! (Non je ne me répète pas bravo )

Tu parles d'une histoire, ça y est maintenant je commence à imaginer des tonnes de théories plus farfelues les une que les autres sur ce qu'il y a dans ce fichu coffre fort !

*Au pif, la pierre philosophale ?*

En tout cas c'est toujours aussi bien écrit, et ce chapitre était rempli d'excellentes idées !

Bref, vivement la suite ! Very Happy
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Sam 25 Juil 2015, 12:34

*Au pif, la pierre philosophale ?*

Diantre, tu as deviné !
Pour la peine, je vais révéler tout mon scénario :

En fait, quand ils vont ouvrir le coffre, il y aura la pierre philosophale, mais elle va se mettre à flotter et à s'en aller. En fait c'était Harry Potter sous sa cape d'invisibilité qui était en train de la prendre, et comme à la fin du 7 il avait fait un tour de MAGIE (mdr) et il n'avait pas brisé la vraie baguette de Sureau mais une fausse, il a maintenant les trois Reliques de la Mort et il en est devenu le maître, il va pouvoir vaincre Voldemort qui, grâce à une brèche temporelle antique appelée "Kômpa-razar",  il s'est retrouvé à Arendelle !
Mais comme tu l'avais deviné, le vrai méchant ce n'est pas Xanto mais Ganondorf ! Il va essayer de racketter Xanto car il a pris le pouvoir de Raiponce qui n'était en réalité autre que la Triforce de la Force, Elsa possède le fragment de la Sagesse et celui du Courage... ben... disons que c'est Jonathan qui l'a !
Lorsqu'ils se rassemblent tous pour réunir les trois fragments de la triforce afin de vaincre Xanto, Ganondorf et Voldemort, tout d'un coup, Yohan arrive par une faille intra-intergalactemporelle sur son tardis d'occasion et file droit sur la Triforce, ce qui la brise ! Et le morceau de la Force, portés par les vents saisonniers d'Arendelle appelés "Kelko-inçidansse", atterit pile aux pieds d'Abaddius, qui devient plus puissant que quarante-deux Guzbad !
Devant la bêtise de Yohan, cependant, une dispute éclate et tout le monde commence à s'engueuler, c'est alors que Sirius, le pantalon baissé et un journal à la main, sort des toilettes en leur demandant très poliment de fermer leur gueule, mais devant leur manque de compréhension, il pète un câble et tente de congeler tout le monde, mais il a été stoppé dans son élan par Harry qui lui a lancé un Stupéfix.
Devant cette scène, Xanto, Ganondorf, Voldemort et Méga-Abaddius les regardent se chamailler, en se disant qu'ils étaient vraiment une belle bande de cons. Mais de toute façon, c'était pas grave, parce que bon, Xanto sert à rien, mais Ganondorf peut se transformer en porcinet géant, Voldemort a ses sept Horcruxes et Abaddius possède la Triforce de la Force, donc bon, faut pas déconner, c'est pas parce qu'ils sont méchants qu'ils vont perdre, ça ferait trop gros là, donc les héros vont tous mourir. Enfin, sauf Elsa hein.

Fin.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Lhysender le Sam 25 Juil 2015, 12:46

avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par M.Baggins le Sam 25 Juil 2015, 13:03

OBJECTIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!!!!!!!
Les reliques de la mort ce sont la cape d'invisibilité, la baguette de sureau et la pierre de résurrection; pas la pierre philosophale!!! :ahnon:
Ton scénario ne tient pas debout, c'est un scandale!! Tu as insulté toute une génération de fans d'Harry Potter en commettant une telle erreur!
C'est même pas en enfer que tu vas aller, c'est... C'est en Roumanie! XD
Tu seras punie pour ce blasphème et ta fic se perdra dans les néants néantiques des noires noirceurs de l'Enfer infernal!!!!! Twisted Evil
Sinon le reste de l'histoire était très sympa.^^ X)

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Sam 25 Juil 2015, 13:47

Ah oui, mince xD
J'ai rien fait, c'est pas moi, c'est... euh... C'est Jack Frost ! Allez le tuer !
(En Roumanie ? Ça me gène pas, je pourrais ramener un dragon de compagnie comme ça, il avait l'air gentil celui d'Hagrid :jesaispasquoimettre )

Bon, plus sérieusement, le dixième chapitre devrait finalement arriver la semaine prochaine. Mais à partir de vendredi, chuipulà pendant deux semaines, donc plus de fanfic.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par M.Baggins le Sam 25 Juil 2015, 13:55

Ca marche. biendit
J'ai bien hâte de le voir ce dixième chapitre! :cookie:

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Lun 27 Juil 2015, 18:49

Et voilà, un peu en avance, le chapitre 10. Le prochain arrivera malheureusement dans plus de trois semaines, c'est pour cette raison que j'ai décidé d'être sympa et de vous donner quelques réponses !

...

...

...
Je plaisante bien sûr.  :mouhaha:
Rien que pour vous, j'ai poussé le mystère à son paroxysme, je peux pas faire plus. bravo

Ah, préparez un casque, j'ai mis une petite musique d'ambiance pour la scène finale. En lisant normalement (peut-être un chouïa au-dessus de normalement, et sans s'arrêter en cours de route), ça devrait parfaitement passer. Si tout va bien, vous devriez terminer le chapitre à 2:21 ~ 2:25.

EDIT : Pour ceux qui n'ont pas de compte, il est impossible de cliquer sur le lien, donc je le met ici : https://www.youtube.com/watch?v=LybVSDhPH1g

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Chapitre 10 : Secrets




Je fis apparaître un petit escalier pour nous permettre de descendre dans la seconde caverne, nouvellement créée. Elle avait épousé la forme de la masse translucide qui protégeait le coffre : la caverne était parfaitement sphérique et régulièrement trouée, là où les pointes avaient dû percer.
Quatre torches étaient apparues dans les quatre coins et nous éclairaient de leur flamme azur, comme une flamme de gaz. Il n’y avait pas d’humidité qui s’infiltrait, pas la moindre fissure ni de gravats, comme si le lieu dans lequel nous étions était sacré et avait été ensorcelé pour traverser les siècles.
Au centre se trouvait ce coffre, légèrement encastré dans l’un des trous. À première vue, il n’avait rien de spécial et semblait parfaitement ordinaire, mais en tournant autour, un détail m’interpella. En effet, je me suis demandé à quoi servait l’armure magique qui l’entourait si lui-même était bien mieux gardé, car sur son devant se trouvaient, placés tels une horloge…

Douze énormes serrures.

« Douze ? s’exclama Anna. C’est une blague ? Il y a quoi là-dedans ?
— Je n’en ai pas la moindre idée, mais j’aimerais bien savoir… répondis-je. »
En me tournant vers Eugène, je remarquai que celui-ci semblait troublé. Il avait les yeux écarquillés et ne bougeait plus depuis tout à l’heure.
« Eugène ? l’appelai-je. Tout va bien ?
— Hein ? Euh, oui, répondit-il après quelques instants, signe que je l’avais arraché à ses pensées. Il faudrait qu’on le remonte pour que je l’examine, je crois savoir ce que c’est.
— Pourquoi, ce coffre a quelque chose de spécial ?
— Ça, je peux te l’assurer, ma chère, répondit-il avec un sourire en coin. Si c’est ce à quoi je pense, on ne l’ouvrira jamais. »
Je fis signe à Marshmallow Jr. de l’emporter et de le déposer tout en haut de l’escalier, vu que le passage était trop étroit pour lui, puis je me tournai vers Anna.
« Tu ne crois pas qu’on devrait prévenir Grand-Père ? lui demandai-je.
— Pourquoi, tu penses qu’il sait quelque chose ? Il ne nous a jamais rien dit sur cet endroit, pourtant. Et il s’est toujours montré honnête envers nous.
— C’est vrai… mais son aide sera toujours la bienvenue. »
Je rédigeai un court message et fit apparaître une petite hirondelle pour lui amener le message.

Les autres étant déjà remontés à la surface, Anna et moi nous apprêtâmes à faire de même, avant qu’elle ne s’arrête soudainement. Juste en face de la première marche des escaliers, il y avait un gros rocher qui était apparu. Il était recouvert de mousse, contrairement aux autres.
« Euh… Elsa ? chuchota-t-elle. C’est moi, ou bien ce caillou n’était pas là avant ?
— Enfin, Anna, les pierres ne bougent pas, répondit une voix dans l’obscurité. »
Le rocher se mit à trembler, et une tête familière apparut. À notre grande surprise, c’était Grand-Père. Je le regardai avec deux yeux ronds, avant de me reprendre :
« Grand-Père ? Mais… que fais-tu ici ? Je ne t’ai envoyé le message il n’y a qu’une minute !
— Tu m’as envoyé un message, Elsa ? Qu’est-ce que tu voulais me dire ?
— Eh bien, que… que…, commençai-je avant de froncer les sourcils. Tu connais cet endroit, n’est-ce pas ? »
Il ne répondit pas tout de suite et me fixa de ses grands yeux noirs avant d’ordonner :
« Remontons. »

Juste avant de remonter dans la bibliothèque, sur la dernière marche, Grand-Père nous arrêta :
« Où est l’orbe ?
— Hein ? Quel orbe ? demandai-je d’un air surpris, ne m’attendant pas à cette question.
— Elsa.
— C’est… Raiponce qui l’a. »
Il franchit le passage et se dirigea vers elle, d’un bon pas. Il les salua et demanda immédiatement à récupérer l’orbe.
« Comment il sait, à ton avis ? me demanda Anna.
— Je ne sais pas. C’est Grand-Père, Anna. »

Tout le monde était assis sur les canapés et les fauteuils autour de la cheminée, comme quand nous avons discuté avec Raiponce et Eugène. Ce dernier était en train d’examiner le coffre.
Le vieux troll, le globe scintillant sous le coude, nous fit signe de le rejoindre. Il sortit de la bibliothèque, et nous emmena dans la première salle venue, puis prit soin de fermer la porte. Je pris la parole en premier :
« Pourquoi es-tu venu ici, si tu dis ne pas savoir que je t’ai envoyé un message ?
— Oh, c’est très simple, ma chère Elsa. J’ai simplement ressenti que le sceau protecteur que j’avais mis en place a été brisé.
— C’est toi qui… ? s’exclama Anna, surprise, avant que j’aie pu réagir.
— En effet, c’est moi qui ai lancé le sortilège qui protégeait l’armure du coffre. Avez-vous essayé de le toucher ?
— Eh bien… Kristoff a essayé, et il a fait un vol plané sur plusieurs mètres, répondit-elle.
— Mais quand tu l’as fait, Elsa, il ne s’est rien passé, n’est-ce pas ?
— C’est exact... mais Olaf aussi pouvait le toucher.
— Olaf ? Je ne m’y attendais pas… mais c’est tout à fait logique, j’aurais dû y penser.
— Qu’est-ce qui est logique ? m’enquis-je.
— Oh, rien. »
Voyant qu’il semblait ne rien vouloir nous dire, je décidai d’attaquer :
« Grand-Père, si tu dis avoir ressenti la brisure de ton sceau, tu dois savoir ce qu’il y a dans ce coffre, non ?
— En effet, Elsa, je le sais car c’est moi qui l’ai donné à vos par… euh… Oubliez ce que j’ai dit. »

Trop tard, il en avait trop dit. Anna me regardait d’un air ahuri, ce qui était compréhensible ; quant à moi, je n’en revenais pas. On nous aurait caché quelque chose pendant tout ce temps, et ni lui, ni nos parents ne nous avaient rien dit ? J’avais beau réfléchir, je n’arrivais pas à imaginer ce qu’il y avait dedans de si important.
« Grand-Père, on a dissimulé quelque chose de potentiellement dangereux dans le château à mon insu, alors il est de mon devoir de reine d’en savoir plus pour prendre les mesures nécessaires. Si je ne peux pas te demander ce que c’est en tant qu’amie, alors je devrai te l’ordonner en tant que reine.
— C’est une sage réflexion, Elsa… Malheureusement, je serai dans l’illégalité si j’en parlais.
— Comment ça ?
— Il y a une loi… la 144-A, si je me souviens bien… qui s’énonce en ces termes : « Toute personne disposant d’informations sur la nature de ce qui est caché au Château d’Arendelle ne doit sous aucun prétexte les divulguer. »
— J’accorde une dérogation temporaire à cette loi, sous la permission de la Reine d’Arendelle.
— La suivante te l’interdit : « La précédente loi, ainsi que celle-ci, ne peuvent en aucun cas être contournées, de quelque manière qu’il soit, sauf sous ordre contraire du Roi d’Arendelle Agdar, de la Reine d’Arendelle Idun, ou en cas de situation extrême. Ces lois s’appliqueront du vivant de la Princesse Elsa et de la Princesse Anna. »
— Quoi… ? Ce sont… nos parents qui les ont établies ? Mais de quoi voulaient-ils bien nous protéger ? bredouilla Anna.
— Est-ce que vous savez ce que c’est ? nous interrogea-t-il d’un air grave, en prenant le globe doré dans ses deux mains.
— Il s’agit… des pouvoirs de Raiponce ? répondit-elle.
— C’est tout ce que vous savez dessus ?
— Euh… oui, fit-elle en fronçant les sourcils, après m’avoir regardée.
— Très bien. Bon, il faut que je rentre mettre ceci en sécurité. »

Je le regardai s’éloigner, toujours abasourdie par cette conversation. Alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la porte, il se ravisa et nous annonça :
« Je suis désolé de ne rien pouvoir vous dire là-dessus. Je sais que vous connaissez mal vos parents et que beaucoup de questions vous brûlent les lèvres, mais cela va au-dessus de tout ce que vous ne pourrez jamais imaginer. Si je vous en disais plus, vous seriez entrainées dans une voie dangereuse. Vous comprendrez quand vous saurez. Mais si je devais vous donner un conseil : n’essayez pas d’ouvrir ce coffre. »
Il ouvrit la porte et s’en alla dans l’un des longs couloirs. Quand je me suis levée pour le rattraper, il avait tout bonnement disparu, comme s’il s’était volatilisé.

« Qu’est-ce qu’on fait, Elsa ? me demanda-t-elle.
— Je ne sais pas, Anna, répondis-je après un instant de réflexion. Je ne l’ai jamais vu comme ça, il doit y avoir quelque chose d’extrêmement important là-dedans. On devrait le remettre à sa place.
— Oui, mais d’un côté, tu as très envie de savoir ce qu’il y a dedans, n’est-ce pas ?
— Anna…
— Tu n’es pas rongée par la curiosité ?
— Si, mais…
— On n’a qu’à l’ouvrir, pour voir ce qu’il y a dedans, puis on le referme et on le remet à sa place, non ?
— Eh bien, ça me paraît être une solution sans risques…
— Allez, dis oui ! Tu as envie de savoir au fond, comme moi! Et puis, ça concerne Papa et Maman !
— Bon, c’est d’accord. »

Anna sortit de la salle. Quant à moi, je réfléchissais : que Grand-Père nous ait caché ce secret passait encore, car il est quand même assez mystérieux, mais je n’aurais jamais pensé un instant que nos parents soient au courant… Je n’y comprenais plus rien. De quoi pouvaient-ils bien vouloir nous protéger ?
Je rejoignis la bibliothèque, là où tout le monde se trouvait. Eugène était à genoux, derrière le coffre.
« Alors, as-tu trouvé quelque chose ? l’interrogeai-je.
— En effet, ma chère Elsa, mais je doute que ça te plaise, répondit-il en se relevant. Il s’agit du coffre, LE coffre avec un grand C, le défi ultime de tout voleur. Il a été conçu par un des plus grands inventeurs que ce monde ait porté. Extrêmement rare, puisqu’on dit qu’il n’en existe que trois dans le monde. Je pensais même qu’il s’agissait d’un mythe avant de le voir. Mets ta sœur là-dedans si elle t’embête et je te garantis que rien au monde ne pourra la sortir de là.
— Comment ça ? On ne peut pas l’ouvrir ?
— Eh bien, la réponse est catégoriquement, absolument et indubitablement, non. Vois-tu, ce coffre ne s’ouvre pas grâce un code mais avec un mot de passe. Si tu regardes attentivement les serrures, tu ne verras pas de chiffres mais toutes les lettres de l’alphabet. Avec douze serrures, le nombre de combinaisons possibles est égal à vingt-six puissance douze, soit… attends, c’est facile, je te fais ça de tête… quatre-vingt-quinze millions quatre cent vingt-huit mille neuf cent cinquante-six milliards…
— Eugène, fit Raiponce.
— …six cent soixante-et-un millions six cent quatre-vingt-deux mille cent soixante-seize possibilités.
— Il a mis dix minutes pour retenir ce chiffre, précisa-t-elle en souriant.
— C’est pas vrai, grogna-t-il.
— Mais on ne peut pas deviner la combinaison en écoutant les engrenages, ou avec un autre moyen ?
— Bien essayé, mais non. Ce coffre est inviolable. Retiens bien son gris, car il est particulier : c’est le signe qu’il est composé d’adamantium, un métal extrêmement résistant et parfaitement isolant, il est donc impossible d’écouter le moindre cliquetis à l’intérieur. Et si tu te demandes ce que ça fait si tu le passes par la fenêtre, ou même si tu le lâches depuis un ou deux kilomètres de hauteur, il n’aura pas une égratignure. Tout ce que tu risques, c’est casser le magnifique service en porcelaine qui se trouve peut-être à l’intérieur.
— Je doute fortement qu’il contienne un service en porcelaine, remarqua Anna.
— On ne sait jamais. Bien, je t’ai dit tout ce que je savais, Elsa.
— Donc il n’y a absolument aucun autre moyen de l’ouvrir que de savoir le mot de passe ? demandai-je, un peu déçue.
— En effet. Si quelqu’un a une suggestion… »
Personne ne répondit.

Le reste de la journée a été plutôt monotone. Nous avons laissé le coffre dans un coin de la bibliothèque, en attendant d’en savoir plus ou d’obtenir quelques indices. Raiponce et Eugène étaient partis se promener un peu dans les rues et au marché, Anna s’en était allée je ne sais où, et moi, j’ai dû retourner à mes occupations habituelles de reine, en essayant de rechercher quelques informations dans la bibliothèque quand j’avais un peu de temps.
Le soir tomba bien vite. Cependant, cette nuit-là, de nouveaux problèmes apparurent. Je fus réveillée par une sorte de lumière provenant  de la fenêtre. En me levant pour aller voir d’où elle provenait, car le calme absolu qui régnait dans le château indiquait qu’il ne faisait pas encore jour, j’ai pu constater que j’étais encore dans une sorte de rêve. Le même genre de rêve que ceux d’il y a quelques jours, qui paraissent effroyablement réels. Je l’ai tout de suite su en regardant le ciel, par la fenêtre : il était d’un rouge sanguinaire.

J’aurais bien voulu me réveiller à ce moment, pour ne pas voir de nouvelles visions angoissantes, comme la dernière fois. Mais une force invisible me fit flotter dans les airs et m’entraina dehors, comme si elle voulait me forcer à voir quelque chose.
Les couloirs du château étaient tombés en ruine. Il y avait quelques rochers sur le sol qui provenaient de trous béants dans les murs, les tapisseries étaient déchirées et les vitres toutes cassées, laissant ainsi entrer le vent qui faisait flotter des rideaux en lambeaux. Même si j’avais conscience de me trouver dans un monde onirique, cette scène me fit tout de même mal au cœur.
Soudain, une légère bourrasque m’entraina tel un grain de pollen dans la direction de la bibliothèque. Au fur et à mesure que je m’en approchais, une forme se distingua dans la pénombre, sur le sol. Bien qu’étant de dos, je pus tout de même reconnaitre… le corps d’Eugène, inerte.

« Non, pas ça… pas encore, gémissai-je, sans même savoir si j’avais réellement parlé. »
Les autres gisaient tous, inconscients, derrière le corps d’Eugène. Raiponce, Olaf, Sven, Kristoff… et Anna. Mais elle n’était pas la dernière. Derrière Anna se trouvaient mes parents.
J’essayai de rester le plus calme possible, car contrairement au précédent rêve où j’avais trouvé Kristoff inconscient sans savoir que j’étais dans un rêve, je savais que tout ceci n’était pas vrai. Mais cette vision était trop forte. Ma vision se troubla et mes yeux s’embuèrent malgré mes efforts.
La force me fit entrer dans la bibliothèque. Elle semblait intacte à première vue : tous les livres étaient à leur place, aucune vitre ou aucun meuble n’était endommagé, le feu de la cheminée était même toujours allumé…
Soudain, je le vis. Le coffre que nous avions laissé ici était entouré d’une sorte de fumée noire, comme une aura maléfique. Il commença à s’ouvrir : une étrange lumière argentée et bleuâtre en sortit alors. Au même moment, la force me poussa dessus de plus en plus rapidement, jusqu’à ce que je me fasse avaler par la source lumineuse.

C’est à ce moment-là que je me réveillai. Il n’y avait pas trop de neige dans la pièce, car je savais que tout cela ne se passait que dans ma tête, mais c’était juste. Dehors, il faisait encore évidemment nuit, mais le ciel était heureusement d’un noir parfaitement ordinaire. Alors je me rendormis.
Le lendemain, je ne fis pas part de ce que j’ai vu, afin de n’inquiéter personne. Mais je décidai tout de même d’aller voir Grand-Père, car il m’avait expliqué, le jour où l’on m’a agressée, qu’il avait déjà fait ce genre de rêves. Je me rendis vers les écuries, enfourchai un superbe cheval blanc et partis en direction de la vallée.


♪ Musique d'ambiance ♪

Arrivée à la vallée des trolls, je me mis à chercher Grand-Père du regard. Il n’y avait pas grand-monde, les autres trolls devaient probablement être partis dans la forêt. L’endroit était, comme toujours, magique : hors du temps et hors d’atteinte de la neige, il était éclairé par de magnifiques aurores boréales, accompagnées de timides rayons de soleil. Comme dans les contes de fées, il y avait des papillons et quelques écureuils qui se promenaient librement ici.
Quelque chose retint cependant mon attention : le cercle où je me trouvais avait été marqué par des traces, semblables à de fins sillons, qui partaient du bord et convergeaient tous au centre : ils formaient ainsi des sortes de dalles courbées.
Mais une voix m’appela soudain. C’était Grand-Père, en haut des marches. Il me fit signe de le rejoindre, ce que je fis aussitôt. Un air grave se dessinait sur son visage.
« Je sais pourquoi tu es là, Elsa. Tu fais des rêves angoissants à propos du coffre, n’est-ce pas ?
— Oui… Comment tu le sais ? répondis-je, surprise.
— J’en fais aussi. Elsa, continua-t-il après un long moment, je sais que tu aimerais avoir des réponses. Mais comme je te l’ai dit, les évènements récents sont bien au-delà de ce que tu peux imaginer. Tes parents ne voudraient pas te voir impliquée dans cette histoire, ni Anna. »
Il approcha ses deux mains. Une lumière semblable à une luciole en jaillit, et vint pénétrer dans le sol, là où les traces se rejoignirent. Celles-ci se mirent soudainement à briller d’une vive lumière : le sol trembla, et un petit trou s’ouvrit alors. L’orbe doré s’extirpa du sol et monta lentement, lévitant dans les airs.

« Je ne peux pas te dire ce que c’est, mais je peux te dire ce qu’il a causé, pour que tu mesures sa dangerosité. Connais-tu la légende des Aslantes ?
— Le peuple que l’on dit plus avancé que les dieux, qui a percé tous les secrets du monde ? Celui qui a soudainement disparu sans que personne ne sache comment ?
— Oui. Figure-toi qu’ils ont réellement existé, ce n’est pas qu’une légende. La majorité de ce peuple vivait sur un continent qui n’est plus sur nos cartes. Je suppose que tu sais lequel était-ce.
— …L’Atlantide, répondis-je, horrifiée.
— Exact. Il repose maintenant au fond de l’océan, c’est pour cela que l’on en sait si peu sur eux.
Ne sachant quoi répondre devant cette information aussi incroyable que cauchemardesque, il continua :
« Pour en revenir au coffre, s’il ne doit pas être ouvert, c’est parce qu’il protège quelque chose de tout aussi dangereux… Non, infiniment plus encore. Si tu tiens tant à savoir, sache qu’entre autre, ce dont je veux parler a eu des conséquences particulièrement catastrophiques sur toute votre famille.
— Pardon ?!
— Oui, Elsa. J’aurais aimé te l’apprendre dans d’autres circonstances, mais… en effet, ce qui est gardé par  ce coffre est la cause de vos treize années de tristesse et de solitude, à Anna et à toi. »
Cette révélation me fit trembler comme une feuille, et rares, très rares étaient les moments où je frissonnais. Une boule se forma dans ma gorge. N’arrivant plus à réfléchir, ne m’attendant pas à cela, la seule chose qui je parvins à bredouiller fut :
« Mais… c’est du passé, Anna et moi ne seront plus jamais séparées… Je ne ferai pas deux fois la même erreur…
— Oui, sûrement…  mais il n’y a pas que vous qui en ont souffert.
— Qu’est-ce que ça veut dire ? »

Il se retourna, joignis les mains dans son dos et baissa la tête. Je ne l’avais jamais vu auparavant dans cette posture. Pour la première fois, je le vis triste.
« Grand-Père, qu’est-ce qu’il y a ?
— Ce coffre que vous avez découvert… ce qu’il garde… »
Il se retourna et me regarda droit dans les yeux.

« …est à l’origine de la mort de vos parents. »


Dernière édition par Katoptriss le Jeu 17 Sep 2015, 20:38, édité 2 fois

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Lhysender le Lun 27 Juil 2015, 19:10

...faudra que je relise le chapitre, vu que je n'ai pas une super connexion et que je suis pour l'instant sur mobile, donc je n'ai pas eu la musique avec bravo

Mais même sans ça...NOM DE DIEU !!!!!! affraid

Cette révélation de malade ! Oh punaise de sa maman l'autruche flûtiste unijambiste ! affraid

Que dire, que dire...bon je vais t'epargner les habituels compliments sur ton écriture toujours aussi soignée et agréable à lire, parece que là entre le coup de la serrure et de l'Atlantide moi qui voulait l'utiliser pour une autre fic du coup c'est loupé...y'a trop de révélations, mais en même temps tu nous laisses sur ce cliffhanger de taré ! affraid

Plus que jamais, vivement la suite ! Very Happy

(D'ailleurs, ici l'Atlantide c'est la version mythologique de base que tu utilises, ou la version du Disney ? (qui pour moi au passage était excellent !))


Dernière édition par Lhysender le Lun 27 Juil 2015, 20:50, édité 1 fois
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Invité le Lun 27 Juil 2015, 19:21

Je pense que tu es née avec un don pour toujours arreter au moment ou on a le plus de suspence :amour:
Bref, super chapitre, comme toujours ! Very Happy Et j'ai un jeu vidéo ou ils parlent des Aslantes dedans xD
Vivement la suite !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Lun 27 Juil 2015, 21:01

Merci à vous deux  Very Happy

Non, Lhys, non, t'as pas fait ça ! Tu aurais dû attendre d'être sur un ordinateur, parce que la musique rend à mon goût tellement bien que tu perds beaucoup sans.
Pour l'Atlantide, très honnêtement, cette question ne m'a même pas effleuré l'esprit. Je ne me souviens absolument pas de l'Atlantide version Disney, ça doit faire plus de dix ans que j'ai vu le film  Shocked
Ahahah, je t'ai volé ton idée, super ! Vengeance pour le coup de la fausse statue d'Elsa que je voulais aussi utiliser

Norge, tu fais référence à Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes ? Si c'est le cas, en effet, c'est un clin d’œil à ce jeu, très bon jeu d'ailleurs.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Lhysender le Lun 27 Juil 2015, 23:29

Mais je fais de mon mieux moi, désolé, j'ai une connexion pourrie là où je suis, je peux pas avoir à la fois l'ordinateur et une bonne connexion, vu que la fonction modem de mon téléphone marche pas très bien :sorry:

Je fais ce que je peux avec ce que j'ai, je t'ai promis de relire ce passage avec la musique en plus Sad
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Micky93 le Ven 31 Juil 2015, 21:43

J'ai rattrapé mon retard ! Very Happy

Alors que dire si ce n'est... NOM D'UN CHIEN !  Shocked L'ATLANTIDE ? affraid J'avoue que là, tu m'as véritablement surpris. De même que la chose qui se trouve à l’intérieur de ce fameux coffre. Mon dieu... Je suis resté bouche bée en lisant la fin. Ton histoire est vraiment très intrigante, et cela me plaît beaucoup. J'ai trop hâte de lire la suite alors dépêche-toi de poster, vite ! bravo

Que dire de plus si ce n'est que j'ai foutrement bien aimé ces deux derniers chapitres. Continue ainsi l'amie !  biendit Tu es sur la bonne voie... Sur la voie de l'illumination ! Razz

Avant de terminer, j'ai juste quatre petites remarques à faire. bravo

De un ! "Ce fut Gerda qui brisa la parole en première" Tu ne voulais pas dire brisa le silence plutôt ?  bravo
De deux ! Ton histoire un peu rien à voir était vraiment sympa. Je me suis bien marré ! Razz
De trois ! La musique rend super bien ! Bravo ! biendit
Et de quatre ! Ce sont les Altantes ma chère Kate ! Et non pas Aslantes ! bravo

Voilà ! A la prochaine...
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015, 22:56

Norge, tu fais référence à Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes ? Si c'est le cas, en effet, c'est un clin d’œil à ce jeu, très bon jeu d'ailleurs
Oui, je l'ai terminée Very Happy Et dedans une fille se fais aussi délivrée des glaces si je me souvient, alors ça colle bien Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Micky93 le Ven 31 Juil 2015, 23:33

M**** ! Le terme Aslantes est employé dans le titre d'un jeu vidéo ? Et moi qui croyais que c'était une faute... Désolé de ne pas avoir lu les autres commentaires. Si je l'aurais fait j'aurais tout de suite compris.
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Dim 02 Aoû 2015, 20:09

Merci à toi, Micky !
Alors, concernant tes remarques :
1) Oui, petite coquille bravo
2) Merci bien Razz J'espère que tu ne m'en voudras pas pour le rôle de Sirius...
3) Je trouve aussi, j'étais assez fière sur ce coup bravo
4) Petite faute de frappe je suppose, ce sont les Atlantes et non les Altantes Razz
En effet j'ai choisi Aslantes non seulement parce que je trouvais que ça sonnait mieux, mais aussi par clin d'œil au jeu cité, dans lequel on retrouve quelque similitudes (le peuple ne vivait pas sur l'Atlantide mais était effectivement plus avancé que tout / avait percé tous les secrets et a été complètement exterminé par un fâcheux événement (mais différent de celui de cette fic) ).

Au fait on peut passer commande chez toi, Ô Grand Maître des Dessins ? Je vais essayer de dessiner l'un des personnages de ma fic, mais comme je sais que ça sera moche, ben... Voilà bravo

Norge, tu as bien fait de le signaler car je n'avais, pas une seule seconde, pensé à cela xD
Donc je répondrai simplement : Toute ressemblance avec des personnes ou des événements passés est purement fortuite.

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Micky93 le Lun 03 Aoû 2015, 12:55

Katoptriss a écrit:Merci à toi, Micky !
Alors, concernant tes remarques :
1) Oui, petite coquille bravo
2) Merci bien Razz J'espère que tu ne m'en voudras pas pour le rôle de Sirius...
3) Je trouve aussi, j'étais assez fière sur ce coup bravo
4) Petite faute de frappe je suppose, ce sont les Atlantes et non les Altantes Razz
En effet j'ai choisi Aslantes non seulement parce que je trouvais que ça sonnait mieux, mais aussi par clin d'œil au jeu cité, dans lequel on retrouve quelque similitudes (le peuple ne vivait pas sur l'Atlantide mais était effectivement plus avancé que tout / avait percé tous les secrets et a été complètement exterminé par un fâcheux événement (mais différent de celui de cette fic) ).

Au fait on peut passer commande chez toi, Ô Grand Maître des Dessins ? Je vais essayer de dessiner l'un des personnages de ma fic, mais comme je sais que ça sera moche, ben... Voilà bravo

Norge, tu as bien fait de le signaler car je n'avais, pas une seule seconde, pensé à cela xD
Donc je répondrai simplement : Toute ressemblance avec des personnes ou des événements passés est purement fortuite.

Alors si ma chère Kate ! Je t'en veux énormément pour le rôle plus qu'inapproprié de Sirius !  Twisted Evil
En effet, j'ai fais une petite faute de frappe. Désolé. bravo
Alors si j'ai bien compris, tu voudrais que ce soit moi qui dessine l'un de tes personnages, c'est cela ? Dis-moi si j'ai vu juste.
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Lun 03 Aoû 2015, 20:23

En effet c'est cela, je voulais une petite illustration de l'un des personnages de ma fic (que vous ne connaissez pas encore). Il est du même genre que Sirius, un personnage badass qui nécessite presque absolument une illustration (après tout, c'est en voyant tes dessins de Sirius que j'ai voulu lire ta fic Razz )

Enfin, c'est si ça ne te dérange pas, bien sûr. Je te donnerai tous les détails en MP si tu acceptes. (Enfin quand je rentrerai)

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Micky93 le Mar 04 Aoû 2015, 11:29

Du même genre que Sirius dis-tu ? Il contrôle lui aussi l'hiver par le plus grand des hasards ? Je dis cela comme ça. bravo
Sinon, je veux bien te rendre ce petit service. bravo
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1549
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Katoptriss le Dim 16 Aoû 2015, 21:40

Hey ! I'm back ! I get the bac !

Petit message pour dire que je suis de retour. Avec plein de nouvelles idées, vous allez être contents ! bravo
Bon je ne peux pas me mettre à l'œuvre tout de suite, mais d'ici le weekend prochain, vous devriez avoir :
- les commentaires en retard
- une nouvelle carte, l'autre étant obsolète et pas super
- le chapitre 11
- et, le plus important, la sublime illustration de Micky bravo

PS : Lhys j'attends toujours ton avis sur la musique !

Katoptriss

Féminin Messages : 526
Date d'inscription : 14/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Lhysender le Dim 16 Aoû 2015, 22:51

Quel programme alléchant que tu nous présentes là ! Et quel bonheur de te savoir de retour !
 
Hâte de lire le chapitre 11 en tout cas, et de voir cette fameuse illustration de Micky qui sans nul doute sera encore une magnifique réalisation Very Happy

Et concernant la musique, tu avais raison: c'est juste parfait, cela correspond parfaitement et franchement j'en ai presque eu des frissons au moment de la révélation finale biendit

PS: et moi j'attends ton avis sur mon dernier chapitre, mon trailer et ma "couverture" Razz


Dernière édition par Lhysender le Lun 17 Aoû 2015, 13:34, édité 1 fois
avatar
Lhysender

Masculin Messages : 683
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 20
Localisation : Dans une boîte bleu plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ⅰ- FROZEN : Duality

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum