les espoirs caché d'une reine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les espoirs caché d'une reine.

Message par sapin le Jeu 20 Aoû 2015, 17:56

voici une fanfic avec je ne sais combien de chapitre mais a priori pourrait bien faire une vingtaines, les chapitres seront pas trop long, mais je pense assez riche en amusement et en questionnement

Ici dans cette histoire, la reines est dans une nouvelle frustration, elle est seule, elle n'ose dire à sa soeur, qu'elle l'envie, elle ne sait pas exprimer de manière aussi ouvertement ces craintes et ses peurs, elle se juge non digne du rang qu'elle doit tenir. se retirer un temps, pas d'hiver éternel en principe mais de grand moment de frustration.

les critiques sont les bien venue, heureusement, voici un petit début

On verra bien ce que cela donne

la reine des neiges 
ou 
les espoirs cachée d’une reine
.



un moment entre soeur

les mois on passé, les anradallien, ont retrouvé la foi en leur royaume si longtemps enneigé. les portes du palais reste ouverte et on connaissait une vérité bien particulière. le royaume était au moment de notre histoire dirigé par deux têtes couronnés.

Ooh pardon je n’ai point narré les différents événements qui ont suivit le retour de la reine….Elsa.
Disons que les choses se passent mieux, parce que la jeune princesse Anna fait dans l’art de la médiation. Oh ne vous y trompez pas la reine va mieux, beaucoup mieux, mais gouverné n’est pas chose aisée, surtout quand pendant 11 ans se sont les régents du royaume qui font tous a votre place, parce  qu’on a choisi de resté dans sa chambre. 

Le soir de son retour, les deux soeurs s’entretenaient de choses qui n’est pas vraiment du gout ni de l’une, ni de l’autre.




A: Elsa, maintenant que tu est revenue permis nous, ce qui est une bonne chose, j’en suis la première heureuse. Puis semble hésiter, « Le peuple risque d’être plus méfiant, même si savoir le retour de leur reine font que les choses vont dans le bon sens, il ne vont pas forcément parler du royaume comme d’un endroit sure et calme, le commerce sera difficile, penses donc, une reine qui à la moindre colère givrerai le tout sens la moindre hésitation ».

E : Anna, j’y est pensé et je dois te dire que justement je pensais à abdiquer,

A : déjà !!

E : oui déjà.

A : sérieuse !

E : oui sérieusement, se rôle je l’ai endossé parce que c’est père et mère qui me l’on donné

A : euh, jusqu’à preuve du contraire, tu est mon ainé et le peuple comprendrai pas ou peu de se revirement de situation, le couronnement à eu lieu et techniquement parlant, tu est ……… la reine, reine des neiges, certes, mais reine d’abord.

E : Anna, tu as vu le bazar que j’ai fait, j’ai failli te tuer !! Tout en disant cela ses mains faisait sortir des petits morceaux de givre.

A : Elsa, cela n’est pas un problème, puisqu’ils ont vu que tu m’as sauvé, c’est un acte d’amour qui je t’assure sera enseigné à toutes les écoles du royaume et j’y veillerai. tu as par cet acte d’amour, fraternel et montrer que nous étions encore soeur.



Elsa était un peu retourné, mais sceptique, regardant les attributs de pouvoir, elle retire gracieusement sa couronne, l’observe, la contemple comme pour chercher une erreur, une fissure, quelque chose qui lui montrerais que ce que dit sa soeur n’est pas juste.



A : Au mieux,  je peu t’aider à gouverner et encore, je connais que quelques rudiments en écoutant les leçons que tu as reçut derrière la porte, mais c’est tout, si tu veux que je t’aide, alors on devrai le faire ensemble. le peuple serait rassuré et le commerce ne serai que meilleur et…… ça te donnera l’impression d’avoir un oeil sur moi. tu me donnera la leçon qu’une grande soeur doit donné à sa petite soeur quand cette dernière s’égare….. 

E : je ne suis pas sure que tu en est tellement besoin, tu t’est comporté vaillamment pendant la crise, tu as pris les choses en mains, Kristof m’a dit à quel point tu as essayé de faire en sorte que le peuple ne manque de rien.

A : tu rigoles j’espère, j’ai couru dans une montagne gelé, je me suis fait avoir en beauté par un prince qui à failli m’épousé et qui s’avérait être un profiteur,

E : oui Anna je sais tout cela, mais j’ai l’intime conviction que tu peu gouverné pour moi,

A : QUOI !!!

E : tu m’a parfaitement comprise et comme techniquement je suis reine et comme tu l’as si justement dit faire un autre couronnement n’ajouterai que de l’instabilité politique, je te nomme « reine d’apparat » 

A : c’est quoi ce truc ?

E : officiellement c’est moi qui dirige, mais la volonté du peuple passera par toi, c’est toi qui me dira ce qu’il faut faire.
A : Elsa, je suis jeune et promu à un mariage arrangé que tu devra contracter pour agrandir le royaume, pas me faire souveraine de je ne sais quoi…..

E : et kristoff ?

A : il se doute bien que je l’aime, enfin, je l’espère, mais les convenances du royaume…….

E : baliverne

A : Elsa c’est de coutume

E : Si personne n’est d’accord alors j’enneigerai le royaume récalcitrant.

A : justement, heu, se serai pas mal de perdre cette fâcheuse habitude, tout ne se règle pas par la force.

E : si on touche au bonheur de ma soeur…..SI.

A : euh passons à un autre sujet, veux-tu ?

E : plait il. il faudrait éventuellement dédommager, ton … avec un sourire espiègle, mar
i
A : mon mari…. Ah kristoff, on est pas marié,

E : ah j’aurai juré.
A : le mariage n’a pas eu le consentement de la reine, donc….. l’aire déçut, techniquement je suis célibataire.
E : tu l’aime ?

A : je te demande pardon,

E : dois-je formulé la question autrement ?

A : oui.

E : si je choisi qu’il soit ton mari,

A :  j’en serai ravi mais……..

E : bien l’affaire est entendu, on formalisera la chose et à ta convenance, jeune princesse. combien le royaume doit il dédommager ton « prince charmant », pour le courage dont il a aussi fait preuve.

A : un traineau, c’est pas grand chose

E : pardon, un traineau, seulement un traineau, pas d’argent.

A : non Elsa, pas d’argent. juste un petit traineau.

E : plait-il. Je te laisse régler la question.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: les espoirs caché d'une reine.

Message par sapin le Jeu 20 Aoû 2015, 22:01

voilà c'est beaucoup plus lisible
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: les espoirs caché d'une reine.

Message par Invité le Ven 21 Aoû 2015, 13:30

J'ai malheureusement pas tout lus ...
Déjà il y a beaucoup de fautes ( ne t'inquiète pas moi aussi j'en fait xD ) mais essaye de faire plus attention rien que dans le titre il y'a une faute. Ensuite il ya des phrases illisibles.
L'histoire est compliqué j'ai pas tout lu et c'est dommage parce qu'il y'a du potentiel derrière ! Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les espoirs caché d'une reine.

Message par sapin le Ven 21 Aoû 2015, 14:40

je tacherais de faire les correction nécessaire merci.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: les espoirs caché d'une reine.

Message par sapin le Ven 21 Aoû 2015, 16:10

le voici corrigé

les espoirs caché d’une reine.



un moment entre soeur

les mois on passé, les anradallien, ont retrouvé la foie en leur royaume si longtemps enneigé. les portes du palais reste ouverte et on connaissait une vérité bien particulière. le royaume était au moment de notre histoire dirigé par deux têtes couronnés.

Ooh pardon je n’ai point narré les différents événements qui ont suivit le retour de la reine….Elsa.
Disons que les choses se passent mieux, parce que la jeune princesse Anna fait dans l’art de la médiation. Oh ne vous y trompez pas la reine va mieux, beaucoup mieux, mais gouverner n’est pas chose aisé, surtout quand pendant 11 ans se sont les régents du royaume qui font tous à votre place, parce qu’on a choisi de resté dans sa chambre. 

Le soir de son retour, les deux soeurs s’entretenaient de choses qui n’est pas vraiment du gout ni de l’une, ni de l’autre.



A: Elsa, maintenant que tu est revenue permis nous, ce qui est une bonne chose, j’en suis la première heureuse, que projettes tu ? Puis semble hésiter, « Le peuple risque d’être plus méfiant, même si savoir le retour de leur reine indique que les choses vont dans le bon sens, il ne vont pas forcément parler du royaume comme d’un endroit sure et calme, le commerce sera difficile, penses-tu donc, une reine qui à la moindre colère givrerai le tout sans la moindre hésitation ».

E : Anna, j’y est pensée et je dois te dire que justement je pensais à abdiquer,

A : déjà !!

E : oui déjà.

A : sérieuse !

E : oui sérieusement, se rôle, je l’ai endossé parce que c’est père et mère qui me l’on donnée.

A : euh, jusqu’à preuve du contraire, tu est mon ainée et le peuple comprendrait pas se revirement de situation, le couronnement à eu lieu et techniquement parlant, tu est la reine, reine des neiges, certes, mais reine d’abord.

E : Anna, tu as vu le bazar que j’ai fait, j’ai failli te tuer !! Tout en disant cela ses mains faisait sortir des petits morceaux de givre.

A : Elsa, cela n’est pas un problème, puisqu’ils ont vu que tu m’as sauvée, c’est un acte d’amour qui, je t’assures, sera enseigné à toutes les écoles du royaume et j’y veillerai. cet acte d’amour, fraternel montre que nous sommes soeur.

 Elsa était un peu retourné, mais sceptique, regardant les attributs de pouvoir, elle retire gracieusement sa couronne, l’observe, la contemple comme pour chercher une erreur, une fissure, quelque chose qui pourrait lui montrer que ce que dit sa soeur n’est pas juste.


A : Au mieux, je peu t’aidée à gouverner et encore, je connais quelques rudiments en écoutant les leçons que tu as reçut, j'étais caché derrière la porte, mais c’est tout, si tu veux que je t’aides, alors on devrai le faire ensemble. le peuple sera rassuré, ça te donnera l’impression d’avoir un oeil sur moi. tu me donnera la leçon qu’une grande soeur doit donner à sa petite soeur quand cette dernière s’égare par exemple.

E : je ne suis pas tout à fait sure que tu en est tellement besoin, tu t’est comporté vaillamment pendant la crise, tu as pris les choses en mains, Kristof m’a raconté à quel point tu as essayé de faire en sorte que le peuple ne manque de rien.

A : tu rigoles j’espère, j’ai couru dans une montagne gelée, je me suis fait avoir par un prince qui à faillit m’épouser et qui s’avérait être un profiteur,

E : oui Anna je sais tout cela, mais j’ai l’intime conviction que tu peux gouverner pour moi,

A : QUOI !!!

E : tu m’a parfaitement comprises et comme techniquement je suis reine et comme tu l’as si justement fait remarquer, un autre couronnement n’ajouterait que de l’instabilité politique, je te nomme « reine d’apparat »

A : c’est quoi ce truc ?

E : officiellement c’est moi qui dirige, mais la volonté du peuple passera par toi, c’est toi qui me dira ce qu’il faut faire.

A : Elsa, je suis jeune et un mariage arrangé devra être surement plus judicieux, pour que tu puisse agrandir le royaume, pas me faire souveraine de je ne sais quoi…..

E : kristoff ?

A : il se doute bien que je l’aime, enfin, je l’espère, mais les convenances du royaume.
E : baliverne.

A : Elsa c’est de coutume
 !
E : Si personne n’est d’accord alors j’enneigerais le royaume récalcitrant.

A : justement, heu, se serait pas mal de perdre cette fâcheuse habitude, tout ne se règle pas par la force.

E : si on touche au bonheur de ma soeur! SI.

A : euh passons à un autre sujet, veux-tu ?

E : comme tu voudras. Au faite il faudrait éventuellement dédommager, ton … avec un sourire espiègle, mari

A : mon mari…. Anna resta interdite.

E : ah j’aurai juré.

A : je ne suis pas mariée, donc….. l’aire déçut, techniquement je suis célibataire.

E : tu l’aime ce Kristoff

A : je te demande pardon,

E : dois-je formuler la question autrement ?

A : oui.

E : si je te demandes de l’épouser ? 

A : j’en serai ravi mais……..

E : Eh bien voilà ! l’affaire est réglée, on formalisera la chose à ta convenance, jeune princesse.



Elsa se lève et arpente la salle d’un aire pensif. Anna l’observant, remarque son trouble.



A : que se passe t’il, quelque chose te tracasses ?

E : Anna, je suis toujours avec cette image en tête de toi gelée.

A : je te rassure, j’ai repris un peu de chaleur depuis, hihihihi.

E : très drôle. Sérieusement Anna, j’ai passé 11 ans de ma vie à ruminer tous les soucis craignant de te faire mal avec….. ces pouvoirs.
A : tu t’est d’abord fait mal à toi même, mais n’on parlons plus, je t’aime pour ce que tu est, ma soeur en premier, en reine et enfin comme faiseuse de neige.

E : merci Anna. Si tu ne veux pas être reine, acceptes-tu donc de me seconder ?

A : il me semble…. avoir formulé la chose de la sorte, il y a quelques minutes. d’autre part, Papa et Maman auraient souhaité que la reine ne le reste pas longtemps. Disons qu’il serait heureux de te voir au bras d’un prince, enfin je sais pas…. quelque chose comme ça.



Bien sur qu’elle y songeait mais pas de la même manière que ça soeur cadette, l’amour, ce sentiment inconnue, la seul personne qu'elle aime et elle s’avait que c’est tout simplement impossible était justement, ça soeur. C’est bien simple, sa soeur guidait son instinct, sa joie, elle lui à montré à quel point ce sentiment était fort, elle avait besoin de retrouver cette soeur et de gouter à la vie avec elle. Pas sur que cette dernière y consente à partager ces passion entre le montagnard et sa reine de soeur. Mais sachant que cette amour était interdit et serait mal perçut par les royaumes alentour et encore plus mal compris par sa soeur, qu’elle avait pris pour habitude de confectionner dans son palais de glace des Anna de toute sorte, toujours vêtu, certes mais avec la couronne, mais Anna avait raison sur un point le royaume devait avoir une stabilité et un héritier ou héritière serait de bon ton. sortant de ses pensées, elle regarde sa jeune soeur

E : que sais tu de la gouvernance d’un royaume,

A : ma très chère soeur, je connais les bases, mais j’ai compris que parfois écouter les gens était le début d’une bonne gouvernance.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: les espoirs caché d'une reine.

Message par sapin le Ven 21 Aoû 2015, 18:55

et voici la suite, attention vous allez découvrir qu'Anna à ses petits secrets
uns solution doit être trouvé




Anna se retira peu après l’entrevue « royal ». S’y elle était entrée en temps que princesse, elle en ressort promu reine, « reine de convenance » se disait elle. Se titre était beaucoup plus pour rassurer le peuple, elle s’en doutait un peu, permettant au royaume d’être certain que quoi qu’il arrive il serait écouté. C’était une caution royal. Anna ne se rendait bien compte que d’une certaine façon, Elsa lui remettait ses titres pour un temps. Ou du moins elle l’espérait. Un garde s’approcha,

GA : dois-je vous annoncer au peuple ?

A : non, cela ne sera pas nécessaire, le peuple en a assez des obligations royal. Anna franchissant les portes du palais entendit une voie

Gerda : madame, madame. s’apercevant de la nouvelle décoration sur l’épaule de la jeune princesse, votre altesse.

A : Ah non Gerda, pas vous !

G : mais…. mad…. Anna, votre soeur vous a donner le royaume !!

A : tout de suite les grands mots, grand dieu, non !!! prêté, on va dire, ma soeur est quelque peu secouée et a besoin de se retrouver, en attendant, je vous prie de bien vouloir faire comme si j’était la princesse.

G : bien votre…Princesse Anna.

A : ah au faite les livres de la  grande bibliothèque ne sont toujours autorisé qu’a la reine, n’est-ce pas.

G : en principe oui, mais Elsa vous y autorise de par votre nouveau rang.

A : elle est pas si bête cette soeur, j’ai une idée, je pense avoir trouvé ce qui manque à ma soeur, 

G : quoi donc

A : quelqu’un à aimer.

G : et vous le trouverez dans les livres, 

A : sans doute, ma soeur ne tolèrerait même pas que j’organise un bal elle se sentirait pris au piège et hop un jolie hiver. vous voulez pas d’hiver ?

G : Oh non Anna, ceci à assez duré.

A : je le pense aussi. Vous inquiétez pas Gerda, l’hiver ne viendra pas, Elsa souffre, elle souffre de l’intérieur, elle ne veux aucunement du mal à ses sujets. Soyez tranquille.



Anna laissa sa servante sur le pas du palais, elle savait ou aller, voir kristoff, était une de ses priorités, Arrivé devant l’écurie ou se reposait Swen, elle remarque que kristoff, discutait avec les gens sur la place central du palais. Elle s’approchait et prestement les gens se figèrent en voyant leur « souveraine » seul kristoff releva la « supercherie » 


K : Anna depuis quand joues tu a Elsa

A : depuis qu’Elsa ma demandé si elle pouvait bien joué à Anna.

K : sérieux, tu me charrie

A : techniquement oui, Ma soeur penses que je devrais gouverné à sa place.

K : se serait disons, distrayant.

A : tu vas pas t’y mettre aussi !!

K : ok ok ok. euh, Toi, tu fais une tête qui veux dire j’ai une super idée, foireuse, mais j’y crois à fond.

A : Sa se voit tant que ça ? j’ai l’intuition que notre reine, bien qu’elle soit heureuse est en réalité bien plus seule qu’elle ne veux le reconnaitre.

K : tu as déjà brisé la glace, me semble t’il

A : Aaaah Kristoff joueur !! très très très drôle, je ne suis pas sure qu’Elsa aurai gouté à la plaisanterie, enfin passons, viens par ici j’ai à te parler de mon projet.

s’éloignant de la place et se retrouvant seule face à face, elle lui explique le projet.

A : j’ai sans doute trouvé le prince d’Elsa

K : un prince, je vois pas, comme prince je verrai bien…… un glaçon, mais…. oups…. je m’égare, continue.

A : Continue Kristoff et je te charges de divertir ma soeur. Mais dans le fond y a de l’idée dans ce que tu racontes. 

K : pardon

A : Olaf

K : tu te moque de ta soeur ?

A : j’ai l’aire, quoique ça promet d’êtres divertissent.

K : un peu en effet, tu veux dire que son prince charmant est Olaf.

A : non pas tout à fait, mais y a de l’idée

K : Anna, le peuple va se moquer littéralement de leur souveraine, la reine avec un bonhomme de neige comme roi, je vois d’ici le tableau, devant Olaf, votre majesté, tout compte fait Elsa n’aurait pas du te confier les clef du royaumes.

A : pourtant le tableau est parfait, mimant Olaf « Elsa, tu me fait un câlin"

K : Anna, tu est tombé sur la tête ma parole.



Olaf se sentant concerné apparut


O : moi roi, c’est gentils Anna mais je suis un petit bonhomme de neige.

A :Ah tu tombe bien toi, Olaf te souviens tu de ta première apparition dans le chateau de glace

O : j’ai vue une dame pleuré sur moi.

Anna pensive.

A : Elle à pleuré quand elle t’as créer, merci Olaf, merci beaucoup.

K : moi par contre, un début d’explication ne serait pas de refus.

A : si ce que je pense est juste, ou si tu tien vraiment à m’aider, rejoint moi ce soir au porte du palais, on va faire beaucoup de lectures. 

Swen : un rendez-vous galant avec la reine !!!! ouah. 

k : de la lecture, elle à de drôle d’endroit pour batifoler

Le soir à la  bibliothèque

 Anna observa l’immense pièce, elle contempla la pièce d’un regard pétillant.


A : et si je trouve pas ce que je  veux, je vais être bien embêté.
kristoff apparu

K : Anna, que cherches exactement ? 

A : la bibliothèque était un prétexte.

K : ah mais encore

A : c’est la seule pièce ou je me sent en sécurité.

K : pas grand chose qui puisse t’aider.

A : Gerda à raison, sur un point, c’est pas dans les livres que ce trouvera ma réponse.

K : Alors que suggères tu ?

A : j’ai une idée ! Olaf est la création de ma soeur, elle l’as créer pour êtres moins seul et…. je sais pas moi. peut-être voulais t’elle créer son prince charmant, mais dans la précipitation elle à créer ce « bonhomme de neige » si Elsa aime profondément Olaf, sa magie lui insufflera cette part d’humanité qui lui manque.

K : t’est sérieuse Anna, tu suggère qu’elle doit aimer Olaf et il l’aimera en retour, et hop le prince apparait ! pas croyable Anna, ou vas tu chercher tout ça. Olaf est l’équivalent de

A : l’insouciance que nous avions enfant, c’est Elsa en petite, Olaf est ma soeur en petite. S’arrêtant soudain, Non Olaf c’est moi c’est le bonhomme de neige que je réclamais à ma soeur ! elle semble s’arrêter net, ma soeur à créé mon bonhomme de neige et faisant ainsi de ce dernier une partie de nous.

K : Anna ce que tu veux dire c’est qu’Elsa l’a créé dans le seul but d’avoir vos deux personnalités dans Olaf, l’insouciance de ta soeur jeune et la curiosité qui te caractérisait et te caractérise toujours.

A : on peu dire ça comme ça.

K : mais elle peu pas aimer un enfant ?

A : non, bien sure que non. pas de cette façon. Ma soeur est c’est ainsi, c’est une jeune femme et elle a besoin de…… tu vois. Tu imagines !! Elle doit s’ennuyer, a en geler sa chambre.

K : Anna c’est pas drôle, c’est de ta soeur dont il s’agit.

A :ET alors je te donne ma réserve de chocolat si tu ne trouve pas un homme qui ne penserait pas à Elsa comme partenaire de couche. je sais mais je me pose des questions,

K : lesquelles

A : ma soeur est restée un certain temps dans son antre de glace, c’est sur qu’on ne fait pas des rencontres tous les jours, enfin tu vois elle à du consigné ses souhaits désirs, enfin ce qui fait qu’on est…. femme.

K : t’as fait pareille toi

A : moi, je t’arrête tout de suite j’étais sage comme une image. Imagine ce qu’a été pour Elsa, elle ne pouvait pas lire tout aurait été gelé. alors elle a lâché toute son innocence dans Olaf.

K : Sage toi ? l’innocence , chez toi ça fait deux sur certain sujet.

A : Kristoff !! tu t’égare je veux bien admettre que je suis pas innocente et que j’ai réfléchit à la question mais….. les portes était fermées.

K : On a pas cherché à te faire du mal….. ok admettons, mais je vois mal Olaf…. aaaa rien que d’y pensé ça me fait sourire.

A : je suis désolé pour toi Kristoff, mais il aurait été inconvenant de jouer à la « poupée » avec la soeur de la futur reines. Imagine simplement qui que soit informe la reine que sa jeune soeur eut été abusée. se serait dangé pour l’informateur et pour le « contrevenant. Personnellement, je ne crois pas qu’Olaf soit resté souvent dans la chambre d’Elsa, écoute, regarde comment Olaf est heureux en été, ma soeur ne l’aimait pas franchement mais moi oui, je comprends maintenant pourquoi. Enfin je veux dire je comprends depuis son retour pourquoi.

K : il faudrait l’éduqué pour qu’il devienne un prince

A : Kristof rappelle moi quand tu réfléchit parce que là tu suis mes idées. Voilà ce que je pense trouvons les guides qui feront de lui un êtres doué de raison et atteindre sa part d’humanité, lui permettant ainsi de fair le choix entre l’être de neige qu’il est ou devenir l’être de sang chaud permettant à la reines des neige d’être moins seul.

K : donc Olaf est censé devenir autre chose qu’un bonhomme de neige, a condition qu’Elsa le guide.

A : c’est en parti cela oui.

K : ok que fais-tu de Guimauve ?

A : je pense que c’est sa colère, elle l’a créé pour nous chasser, sans le vouloir vraiment. si guimauve et Olaf ou que l’un d’eux donne sa part d’humanité l’un des deux en grandira.

K : la colère….. Anna, la colère est un sentiment dangereux, et guimauve est la colère d’un enfant torturé.

A : pas tout a fait

K : c’est à dire
A : Elsa à créé guimauve pour nous chasser, on est d’accord sur ce point, avant il n’y avait pas de guimauve,  il n’y était pas au palais non plus. Donc c’est pas plus dangereux, parce que ma soeur à grandi ça part d’enfance, non.

K : en gros Olaf est la parti sympathique de guimauve et vice et versa.

A : Non, guimauve et une autre part d’humanité d’Olaf.

K : on est pas sorti de l’avalanche.

A : écoute je sais que mon idée et givré mais bon c’est de ma soeur dont il s’agit, hein.

K : si t’as soeur sait ça ! et à vent de tes manigances, Arandelle court un drôle de danger.

A : je te prierais de ne point en parler pour le moment, faut que j’aille au palais de glace.

K : ok et si t’as soeur s’y trouve, tu lui dis, « coucou, je suis venu fouillé dans ton intimité personnel, pour créer un prince charmant, tu sais le prince qui donne le grand frisson »

A : ouais j’ai avais pas tout a fait pensé, c’est vrai que depuis mon entrevu avec elle, je ne sais pas ou elle est.

K : eh bien poses toi les bonnes questions car je pense que techniquement parlant tu est reine, maintenant et il faut primo remettre la reine sur son trône, je veux dire la vrai reine, secondement, l’aider à avoir pleinement conscience de ce qu’elle est.



Anna resta figé quelques instants,


A : il faut que je vois si ça chambre est vide.

K : tu surveille t’as soeur maintenant.

A : j’aimerais la voir avec un garde, un chevalier j’en sais rien moi, je veux qu’elle revive.

K : fait attention Anna t’as soeur t’aime beaucoup, mais faut pas abusé de sa confiance ainsi.

A : t’as autre chose à proposer.

K : pour le moment….. Non. Mais je t’aiderais. au faite comment c’est passé ton enfance ici.



Anna resta pensive :

A : triste
K : mais, tu veux pas en parler.

A : c’est pas que je veux pas en parler c’est que je ne trouve pas les mots.

K : tu voyais personne.

A : qui veux tu que je vois, imagine le palais fermé, FERMÉ.
K : tu n’avais pas le droit de sortir

A : non

K : as-tu tenté

A : non……… enfin si

K : et as-tu réussi ?

A : Kristoff, c’est un secret, OUI.

K : Eh
A : c’est là que j’ai pensée très fort, pourvu qu’il y est un renouveau, les gens était triste, Arandelle désespérait de ne voir une apparition d’une des princesses. J’ai entendu des gens partir, j’ai surpris des gens dire que nous les avions oubliés et puis il y a eu se jeune-homme.

K : tu as eu une aventure !!

A il m’a montré ce que c’était d’être une fille. il m’a offert un moment de paix et de quiétude. je suis désolé kristoff techniquement je suis plus vierge.

K : au diable les convenances, je t’aime.

A : ne dis jamais cela à ma soeur, ou je peu te dire que le royaume connaîtra l’hiver le plus hivernal que jamais personne ne se souviendra de ce qu’est le printemps. Quand à moi je sera recluse et adieux mariage.

K : je suis heureux quelque part, que quelqu’un t’est montré les choses, tu paraitras mois gauche, moins impressionné.

A : je te guiderais Kristoff



Anna se rendait bien compte quel levait un voile de son passé


K : il s’appelait comment

A : Gerdian, je crois.Sa c'est passé si rapidement.

K : tu sais ce qu’il est devenue.

A : oui, quand je lui est dit après ce qui c’est passé, que j’était la princesse d’arandelle, il à craint pour sa vie, je le comprends, si jamais ma soeur eu été au courant de mes escapades. Dieux seul peu dire ce qu’il aurait pu lui arriver. Elle aurait surement demandé à la famille de travaillé a jamais dans le chateau à des taches ingrates, quand à lui il aurait été purement et simplement exécuté. Si j'avais su les pouvoirs d’Elsa j’aurais presque préféré n’avoir rien fait.

K : mon dieu Anna, c’était en quelque sorte ton premier amour.

A : non, avec le temps, j’ai compris que c’était plus un moment d’égarement. C’était un moment ou on avait besoin de ce sentir seule, j’avais 16 ans, ma soeur me manquait, je découvrait mon corps tout papillonnant  fier de découvrir l'inconnu, j'avais échappé à la vigilance des gardes, découvrir l’amour. Quand il à sut après que j’étais princesse, il n’a eu que si peu égard envers moi, préférant ce venter auprès de ces camarades. je lui est rappelé que si j’étais reine il ne serait pas vraiment le bienvenue. j’ai demandé à parler à sa famille, il a été très surpris de ma façon de procéder, celle-ci à compris que leur fils à fait un grossière erreur. Me dévoyez de la sorte, il m’ont demandés de ne point en parlé au chateau et en échange, ils partaient sur le champ. J’ai tenu ma promesse, il sont loin et la reine ne peu rien contre lui. 

K : c’est noble de ta part Anna.

A : le seul cadeau qu’il m’est fait c’est que pour un moment je me suis senti comme une personne de ce royaume. j’étais juste ANNA.



Kristoff en resta pantois, Anna n’était pas une fille facile, il l’avait bien remarqué, c’était pas du genre à se jeter sur le premier bout de viande masculine. Elle s’avait dire non a ses avances elle a du y réfléchir à deux fois.



A : Ah comme j’aurais aimée qu’Elsa connaisse cela.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: les espoirs caché d'une reine.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum