une aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

une aventure

Message par sapin le Dim 20 Sep 2015, 22:59

UNE AVENTURE
QUEL
AVENTURE

PROLOGUE

Anna et Elsa décidèrent de se promener dans les petits bois, du royaume, cela faisait quelque temps que le projet de se retrouver sans la cours, sans Olaf, sans Kristoff germais entre elle. C’était le moment idéal pour discuter du passé, de ce qu’elle avait vécu chacune de leur côté pendant les années passées. C’était un souhait de la souveraine, mais qui fut partagé ardemment par sa jeune sœur.

- J’ai fait prévenir kay, que nous serions absentes, cet après-midi.
- Elsa, si tu préfère, on peu reporté, tu en as envi de ce moment entre nous mais peut-être as-tu peur.
- Anna j’ai eu peur quand tu a découvert mes pouvoirs, j’ai eu peur que tu me rejettes, j’ai eu peur de tellement de chose, que je veux bien avoir peur encore, Combien de fois tu m’a prouvés que je faisais fausse route sur mes peurs justement. Aller ne perdons pas de temps.

Et les voilà parti avec la complicité de Kristoff qui leur permis de passer incognito ors des faubourg de la ville.
- Revenez pas trop tard, kay pourrait vous le faire regretter.
- Kristoff, on te remercie, on fera vite tu sais c’est juste un petit pique nique près des bois on ne rentrera pas dedans, il y a les loups.
Anna tentait tant bien que mal de rassuré son fiancé.
- Oui Elsa à raison Kristoff, on sera prudente.
Kristoff s’arrêta « ici sera parfait, je vous attends ici »
- Bon on y va. Ont va prendre un peu l’aire, ça va nous changer.

Elles marchaient silencieusement se regardant parfois découvrant comment c’était de marché près l’une de l’autre retrouver le plaisir enfantin d’avoir une petite sœur ou une grande sœur. Puis Elsa rompit le silence :
- Anna de quoi te rappels tu de quand nous étions petite ?
- Je ne sais pas, je sais que nous nous amusions beaucoup, mais un jour nos parents m’ont dit que tu ne voulais plus me voir.
- C’est faux, je voulais te voir mais ils m’ont dit que tu ne voulais pas me voir
- Si tu savais le nombres de bêtises que j’ai faite pour avoir le droit de te voir, ou espérer que tu sois pas contente, un jour j’ai refuser de manger pendant trois jours, je disais c’est pour ma sœur,
- Maman, ma raconter, c’est surtout père qui ne voulais plus que je te vois. J’ai dans ma chambre un portrait de toi, tu devais avoir 12 ans je crois, je te le montrerais si tu veux, as-tu eu un portrait de moi
- Non, j’en voulais mais on m’a dit que je ne verrais ma sœur qu’à son couronnement.
- Je suis désolé Anna, il est temps que je te dise ce qui c’es passé, mais promets-moi que tu ne te fâcheras pas.
- Elsa je t’ai cherchée, je ne vais pas maintenant te rejeter.
- Ok, alors voilà, un jour on jouait à faire des bonhommes de neige et ont s’amusait à te faire monter très haut avec des jets de glace, Mais malheureusement, j’ai glissée et en prenant peur je t’ai blessée en te projetant au sol avec ma glace. Papa et maman ont décidé de t’emmener voir les trolls, là, ils ont enlevé l’accident.
Après un long silence « Elsa, tu es ma grande sœur, je suis venu te chercher, je l’ai fait au péril de terrible danger, je l’ai fait parce que tu étais ma sœur » puis voyant sa sœur blême, « t’aurais voulu quoi, je te détestes te dire que tu es une vilaine sœur, que je te frappes »
- Non pas du tout Anna, ce que tu fais pour moi, tu le fais très bien si je suis aimé de mes sujet c’est parce que toi tu arrondis maladroitement les angles, non j’avais peur de te dire toutes la vérité.
- Écoutes Elsa, la seule chose qui m’a fait le plus mal c’est que tu ne soit pas venu à l’enterrement de nos parents, tous le reste je m’en moque, je t’ais retrouvée, c’est l’essentiel.
Elles s’installent près d’un petit ruisseau et commence à déballer leur petit repas
- Oui Anna regarde y a un panier de chocolats,
- Au chique mes préférer
- Oh doucement moi aussi je les aimes.
Et pour la première fois Elsa ne sentait pas le besoin de produire de la neige pour exprimer son malaise, ses peurs, elle se sentait rassuré, elle avait retrouvé la complicité dont elle avait toujours rêvé avoir avec sa sœur.

L’après-midi passe entre cueillette de fleure petit moment câlin entre sœur elles décident de faire une petite sieste…

Leurs songes les emena loin, très loin, vers une aventure insoupçonné, dans les rêve de…..

A disneyland paris en l’en de grâce 2015

Elsa : sa ressemble pas à chez nous Anna ?
Anna : c’est étrange comment les gens son habillé.
Elsa et Anna : ON EST OU ………………..

Chapitre 1
LE BONHEUR
C’EST UN RÊVE
EN
MINIATURE

Bon autant vous dire que pour perdu elles le sont vraiment
- Anna dis moi, on s’en endormit un peu trop ou on a bu un peu trop
- Elsa je ne sais pas mais là j’ai un peu peur. Elsa produit de la glace, juste pour me rassurer
Elsa regarde sa sœur : « t’es sure »
- Elsa fait ce que je te dis
Et une gerbe de glace sorti des main d’Elsa.
- Ok on va essayer de se renseigner. Excuse moi pour le trajet.
- Anna évite de t’excuser on est dans le pétrin, va falloir s’en tirer à deux, tien on va voir ce groupe de personne au pire on s’est se défendre,
- Moi à ta place je ne me jetterais pas sur les premiers venus, je propose plutôt qu’on suive ce groupe là. Anna désigne un groupe de fille. « C’est plus prudent »
- Ok on fait à t’as façon, mais ne dit pas qui on est !
- Chut j’écoute.

Groupe de fille
- Erika tu nous embête avec t’as reine des neiges, on va voir cette fête givré tout à leur s’est promis
- Tout à l’heur c’était il y a 2 heures et si ça se trouve y a plus de place
- Corine, Erika à pas tort on le lui avait promis.
- Justine j’ai horreur de ce truc de petite fille
- Eh coco, doucement tu parle de ma sœur, elle à peut-être 14 ans mais c’est ma sœur et je lui avais promis que je l’amènerais voir sont truc alors respecte au moins le choix de ma sœur,
- Très bien aller voir votre truc débile,
- Prends-le comme tu veux on se retrouve demain je vous laisse.
Nos demoiselles se retourne pour entamer leur chemin vers cette fête givrée, et aperçoivent, deux princesses Elsa et Anna bien dans leur accoutrement
- Erika, je t’avais dis que nous verrions tes héroïne favorite
- Ouah, je peu prendre une photo avec vous Elsa et Anna toute les deux

De leur côté mettez vous à leur place elles arrivent d’on ne sais où et on leur demande de prendre une quoi ? Une photo.
- Excusez-moi… commença Anna, « mais on est où »
- Vous vous moquez de nous, s’exclame Justine.
- On a l’aire vraiment de se moquer de vous ? repris Elsa dans un ton grave et impérieux, si je vous trouve au abord du château je ne donne pas chère de votre insolence
- Euh Elsa, on a des manière plus simple. Ce tournant vers les jeunes filles « pardonnez nous ont viens d’Arendelle et on s’est plus que perdu, on ne reconnait rien ici.
- Et moi je suis la fille de François Hollande. S’écrit Justine.
- Euh bon vous nous répondez ou vous nous laissez passer. Demanda un peu excéder par le comportement des deux filles.
- Attendez on peu vous prouvez, vous savez on raconte des chose à propos des glace je pense que vous savez se qu’on à dit au sujet du bal du renouveau enfin si vous êtes…..
- Anna….
- Au……
- Anna…
- Courant.
- Tu peu pas fermer ta bouche de temps en temps Anna.
- Elsa on est perdu et il est normal que les royaumes alentour sache qui est la reine.
- Pffff sur ce coup je te l’accorde.
- Eh coucou les cosplay, faut arrêter
- LES QUOIS ? s’écrièrent nos princesses. « qu’est ce que se nom barbare, Anna, tu connais, toi qui sort si souvent, sort moi ta science
- Elsa j’en sais rien mais on va en savoir un peu plus. Mesdemoiselles je vous pris de bien vouloir vous expliquer vous vous adresser à ma sœur Elsa d’Arendelle souveraine de ce magnifique lieu et moi je suis la princesse Anna.
- Ok on comprend vous savez ça arrive des gens qui s’identifie un peu trop à leur héroïne favorite finisse pas le croire qu’elles le sont, mais rassurez-vous, y a des aides psychologiques pour ça, ça va bien se passer. Se tournant vers sa sœur, « calme toi on va y aller à ta fête givrée faut juste que je trouve un caste member qu’il puisse faire amener ces cosplayeuses dans un asile et vite. »
- Elles me font peur, elles ne sont pas gentilles.
- Vous voyez vous effrayer ma sœur avec vos bêtises.
- Euh pardonnez mon ignorance c’est quoi une cosplayeuses ? demanda timidement Anna.
- Des gens qui se déguise en personnage et reproduisant leur fait et geste. Répondit sèchement Justine.
- Elles peuvent faire de la glace comme ma sœur.
- Ecoutez bien vous deux, personne, je dis bien personne ne peu produire de la glace.
Elsa senti que la patience avait certaine limite qu’il ne faillait guère dépasser. Se tournant vers un bosquet se concentrant fit sortir un pic de glace quelle posa élégamment sur la pauvre Justine qui en resta bouche bé.
- Vous vous vous….
- Oui oui oui, elle produit de la glace, alors justinicroispas, ça te glace le gobelet. S’écria Anna.
- Anna, on ne t’a jamais dit que la politesse était préférable à la grossièreté. Susurra gentiment Elsa à sa cadette.
- Euh pardon votre majesté.
- Bon euh c’est quoi la fête givrée. Demanda Elsa piqué par la curiosité
- Tu ne veux pas rentrer Elsa,
- Ecoute on rentrera s’est promis mais je veux voir de quoi il en retourne. soit doit êtres passionnant.
- Si ça ne te fais rien je préfère rentrer Elsa.
- Tu n’as pas envie de voir comment les gens parle de notre renouveau.
- Ok si tu y tiens
- Bon on a décider de voir en quoi consiste votre fête givrée.
Les deux sœur Justine et Erika était abasourdi
- Justine, tu crois vraiment que c’est une bonne idée
- je n’en sais rien mais visiblement on est en cas de force majeur, laissons les gens du parc gérer cela veux-tu. Puis se tournant vers Anne et Elsa : « suivez-nous » Mais quelque pas fit stopper Justine quand elle aperçut les robes des princesses.
- Non ce n’est pas possible, c’est pas du toque vos robes, elles sont belles…….
- Euh c’est gentil mais ce sont des habits communs pour le pique nique.
- En effet Kristoff le fiancé de ma sœur à jugé bon de ne pas trop nous mettre d’accoutrement royaux.
- Ce n’est pas possible la « fausse reine des neiges », va être décontenancé.
- Bon si vous nous expliquiez exactement ce qui se passe. Il y une troupe de troubadour qui compte non exploit.
- Pas tout a fait, vous êtes ici dans un parc d’attraction, en gros on est là pour revoir nos personnages préférer si vous voulez.
- J’ignorait qu’Arendelle possédait de tel lieux, tu savais cela Anna ?
- Non.
- Euh je ne veux pas vous brutalisez mais vous êtes dans un pays nommé la France.
- Euh Elsa c’est peut-être pas prudent, en France paraît-il qu’on coupe la tête.
- Non je vous rassure votre majesté, s’écria Erika qui ne comprenais pas pourquoi elle prenait la parole « on est en république et en république, on ne coupe plus les têtes depuis quelques Année. »
- Ah tant mieux. S’écria Anna.
- Ne nous égarons pas expliquez ce qu’est une fête givrée alors. Demanda Elsa.
- On raconte l’anniversaire de votre sœur Anna. Un anniversaire que vous lui avait fêté pour l’annonce de son mariage, avec Kristoff
- Tu ne m’as jamais fêté mon anniversaire !!
- Euh comment vous saviez que j’allais autoriser ma sœur à épouser Kristoff ?
- Elsa…. C’est vrai ?
- C’est Kristoff qui va être déçut on avait planifié une chanson eh tout, les gâteaux…….
- Elsa c’est très bien, je ferais comme ça je n’étais pas au courant d’accord, ne te fâche pas.
- A quoi bon. Tu le sais. Se tournant vers Erika, on sait quoi d’autres ?
- Au rien, le mieux et de venir voir la fête
- Erika. Réprimanda Justine, si c’est les vrai reine d’Arendelle, elles ne peuvent pas voir ce qu’on pense d’elle.
- Justine, viens 2 minutes. Ce tournant vers les altesses. « Vous nous excusez »
- Bien sure.
Justine et Erika

- Justine, je crois qu’elles ne sont pas là par Hazard, Elsa doit avoir confiance en elle, si c’est bien celle que je crois et on est peut-être là pour lui offrir un bout de bonheur, un bout de rêve.
- Ce n’est pas faux, écoute amenons les et on verra.

Justine et Erika décidèrent d’amener nos deux princesses vers le lieu où se tiens la « fête givrée »



Chapitre 2
Un compte d’effet

Et voici qu’une jeune fille de 18 ans et sa sœur de 14 ans amena la véritable reine d’Arendelle vers « la fête givrée »

Elsa regarda sa sœur avec un peu d’appréhension, mais quand elle vit les deux actrices jouer leur rôle, enfin leur histoire Elsa était au comble de la syncope,
- Anna, regarde, elle est mal coiffé en plus
- Elsa j’ai comme une impression de déjà vu quelque part.
En effet elles étaient arrivées un peu en retard et voyait le chant d’Olaf.
- Ah mince c’était la dernière représentation Justine. Pleurnichait Erika.
- Euh tu sais, lui dit Anna, « on peu te raconter l’histoire si tu veux
- Anna, je crois que tu déconcentres la jeune fille. Fit remarquer Elsa à sa cadette.
Mais il arriva ce qui arriva, le public fut plus impressionné de voir des « cosplay » que de voir les acteurs et actrices qui essayaient tan bien que mal de captiver tout le monde et c’est dans une ambiance tendu que finalement un agent de sécurité s’approche de nos protagoniste.

- Vous ne pouvez restez ici.
- Je vous demande pardon ? demanda de sa voix suave et charmeuse Anna.
- Je vous répète que vous ne pouvez pas rester ici.
- Bien vous le direz à Elsa, c’est elle la reine !
Sans ménagement l’agent pris Anna par le bras.
- Vous allez sortir maintenant
- Eh oh le goujat qui à oser poser la main que dis-je sa grosse paluche, qu’il l’a retire ou je le congèle sur le champs
- C’est ça répondit l’agent de sécurité et moi je vais appeler le président Reagan.
- Oh puisque c’est comme ça.
Eh paff ça n’avais pas trainé le pauvre se trouve congelé devant une centaines de personnes, c’était la panique on eu l’impression que tout d’un coup le parc devenais froid et la magie opéra la merveilleuse magie de l’été…euh oui en été, il neigeait et les enfants qui voyait ça en était retournés c’était noël en été. Même les acteurs n’en revenaient pas une personne de son simple bon vouloir rendait les enfants heureux, il neigeait
- ELSA CESSE ÇA TOUT DE SUITE !!
- Anna regarde tous ces gens si j’arrête il vont t’arrêter, il vont t’emmener et je fais comment moi si je rentre, je dis quoi à Kristoff hein ?
- Elsa tu sais très bien que ce n’est pas naturel ici, c’est dangereux c’est très dangereux arrête ça tout de suite
- Anna ce que tu peu être vieux jeux, ok j’arrête. désolé les enfants.
Et la neige cessa le verdure repris ses droits « et ton kidnapeur, je le dégèle ? »
- OUI,
- Plait-il.
Ce dernier repris sa vivacité mais s’arrêta nette
- Vous, le monstre vous n’êtes pas digne d’être dans ce monde.
Et ce sont les enfants qui entourent Elsa, même les acteurs touchés par la grâce de cet Ange qui pendant un instant avait fait briller les yeux des enfants.
- Quel prodige. S’émerveilla la reine des neiges (disneys)
Et la princesse Anna lui répondit avec douceur : « ma pauvre si vous saviez pendant onze ans elle à fait ça dans sa chambre. »
- Anna, j’ai une idée. Je viens de discuter avec mon double et je crois savoir ce qu’ils veulent et ce sera pour moi une façon de te raconter la vérité.
- On ne rentre pas ?
- Si je pense que je commence à comprendre on rentrera, je te le promets, mais il va nous falloir du monde et je pense avoir compris comment les faire venir
- Comment ?
- Pense à Kristoff et Olaf et tu va voir
Et sous leurs yeux ébahi une porte apparut Elsa y pénétra pendant un instant ont eu crut qu’elle ne reviendrait jamais, mais tout à coup, « il arrive et il sont d’accord enfin c’était assez compliquée de leur expliqué alors j’ai fait cours. Quand à hans, on racontera c’est promis mais sans lui, pour le moment. » Sven fit son entré, « oui tout doux, là arrête toi là veux-tu »
- Kristoff on va faire soft et rapide ces personnes là (désignent l’immense foule) veulent du bien fait alors on y va…




Chapitre 3
Voici l’histoire de la reine des neiges
Raconté par
Elsa et Anna.

(seul un geste d’amour sincère
peut dégeler un cœur de glace)

pour cette représentation féérique et ce fut le cas Elsa demanda deux choses il fallait un endroit clos ou alors un espace suffisamment grand pour faire des effets de glace et que ce spectacle soit unique.

Entré d’Elsa sur la scène devant le château de la belle au bois dormant.
- Il y a des histoires drôles, épiques, romanesques et il y a des histoires qui souvent sont vécu comme un fardeau n’ayez point peur de la différence et chérissez vos frères, vos sœurs, votre famille en général. Vos proches font des erreurs mais c’est pour mieux vous protéger. Je vais vous raconter mon histoire, apparemment j’ai cru comprendre qu’elle vous fascinait, moi ce qui m’interpelle, c’est le courage de ma sœur.

Elsa se retira et laissa entrer Kay
- Un soir il faisait noire et les deux princesses jouaient à faire des bonhommes de neige et elle s’amusaient fort bien, tellement bien que dans l’empressement Elsa blessa accidentellement sa sœur. Leur parent inquiet se rendirent chez les trolls, là ils décidèrent d’effacer la mémoire et le souvenir des jeux des deux sœur à Anna. Les porte du palais furent fermé et la présence du personnel fut réduit à son stricte minimum. Anna fut écarté de la présence de sa sœur, Elsa devait être préparée à Reigner, mais plus elle grandissait plus ses pouvoirs grandissait et la peur qui allait avec aussi.
Et c’est avec un certain attendrissement qu’Anna entonna sa ritournelle du petit bonhomme de neige.

Kay refit son apparition
- L’enterrement des parents fut la déchirure de trop pour nos princesses, Elsa était comme abandonnée et sa jeune sœur sans soutien. Pourtant le jour du couronnement chacun y voyait un nouvelle espoir… Mais pas pour tout le monde, Elsa avait peur certes, elle avait peur de la charge, mais elle avait aussi peur d’elle-même et elle avait peur de toucher sa sœur. Si le bal c’est dérouler normalement, Anna voulant s’émanciper et croyant l’amour arrivé a sa porte en ce renouveau elle fit la connaissance de Hans, treizième fils du roi des îles du sud. Elsa jugeant bon de protéger sa sœur de la turpitude des hommes et de cet amour trop jeune et pas assez affirmé rejeta la demande de mariage et c’est dans l’incompréhension que chacune se fâchèrent sur un quiproquo.
Elsa et Anna firent leur entré sous les applodissements
- Votre majesté, jai l’honneur de vous demander votre bénédiction pour, nous marier, oh bien sur tous ceci n’est pas tout a fait régler, mais on a le temps, vous savez, mais
- Non
- Elsa s’il te plait
- Eloigne le
- il peut entendre
- Très bien, on épouse pas quelqu’un qu’on ne connais pas
- Mais…
- Il n’y a pas de mais
Anna arrachant un Gant à sa sœur
- Anna rend moi ce gant
- Explique-toi alors
- Je viens de te le dire, maintenant rend moi ce gant
- Pourquoi je n’ai pas le droit d’êtres heureuse
- Sa suffit
Et Elsa produisit des mures spectaculaires de glace (pourvu que je ne lui ai pas fait mal) l’effet fut garanti le public était saisi d’horreur et d’émerveillement

Kay revint sur la scène
- Quel renouveau, bien triste vous ne trouvez pas. Quoi qu’il en soit Elsa s’enfuit laissant sa sœur et se Hans dans son palais. Elle avait encore une fois blessé quelqu’un qui lui était chère cela lui suffisait pour comprendre qu’elle ne pourrait point gouverner alors, elle se retira loin, très loin, se faisant elle mis le royaume dans un hivers éternel.
Et comme par enchantement peu à peu le parc fut gelé et bientôt un mentaux de neige recouvre les nombreuses plantations luxuriantes.
- La brave princesse décida d’aller à la recherche de sa sœur, elle fit la rencontre de Kristoff qui l’accompagna avec son fidèle reine vers la demeure de la reine, le palais de glace au confins des montagnes du nord.
Les spectateurs médusés ainsi qu’Anna qui se découvrait des talents d’alpinisme, enfin pas tout à fait, ce fut sous un tonnerre d’applaudissement que Kristoff fit son apparition.
- Kristoff. S’écria Elsa, « n’en fait pas trop veux-tu »
- Oui ba mets moins de glace et on discutera
- Faut que ça fasse plus vrai que nature, les gens veulent du spectacle, on va leur en donner, Anna sa va je ne te dérange pas à regarder le montagnard
- Oh Elsa, pour une fois qu’il y a un bel homme faut en profiter. Tien ton escalier tu peux le faire je commence à avoir des cour batture
Evidemment l’assistance assistait à cette interlude humoristique, histoire de réchauffer l’ambiance.  Kristoff et Anna se trouvant devant la porte du palais de glace accompagné d’Olaf. Celui-ci remarqua l’indécision d’Anna à frapper.
- Anna, avec un peu de chance elle va être sympa cette fois-ci.
Elle toqua à la porte, Elsa ouvrit
- Qui est-ce ?
- C’est ta sœur gourde et tu viens de mettre le pays sous un manteau de glace alors je te prierais de descendre sur le champ.
- Bon écoute Anna (faisait un signe à sa sœur indiquant qu’elle avait compris leur petit jeu pour distraire le public) d’abord, je suis libérée, délivrée et ensuite je ne reçois pas à cet heure-là.
- Alors tu va me laisser dehors toute seule à me les geler.
- Tu te moques de moi, y a pas un beau montagnard qui n’attends que ça pour te réchauffer le petit cœur ?
- Elsa, je t’en pris, y a des enfants ici.
- Je ne sais pas, jouer aux docteur.
- Et le peuple ?
- Qui dirige ?
- Euh pour le moment Hans.
- AH BA TE GÈNES PAS SURTOUT.
- Mais c’était la solution adéquate.
- Bon éloigne toi et tu seras sauvée.
- Non tu exagère
- Ba voyons j’exagère
- Oui tu m’exaspère
- Tu me tape sur les nerfs
- Arendelle et figé, figé, figé hors du temps
- Grand bien leur fasse.
- Oh. la t’est pas chou. Allez tu peu le faire, je sais que tu le peux
- Je ne crois pas.
- Mais si tu peux, parce qu’il faut fêter ce renouveau….
- STOP, ton renouveau je n’y croit pas
- Rassures toi, on peu y arriver
- Ces belles promesses non pas de sens
- Aller un effort Elsa.
- J’AI DIT NON.
Et paf Elsa envoya valser (plus délicatement, c’est une reconstitution comique) sa sœur.
- Aller guimauve, fait le ménage, maman ne veux plus voir ça.

La scène change Elsa avait fait disparaître la neige et fit place à une petite clairière.
- Anna ça va ? Demanda prudemment Kristoff « votre sœur, elle n’est pas commode »
- Ne dis pas un mot de travers ou le mariage, tu le mets ou tu pense.
Elsa fit son apparition
- Euh les trolls, c’est par là. Elle indique une direction.
- Merci Elsa ! rétorquèrent Kristoff et Anna.
- Euh pourquoi les trolls ? Demanda subitement Anna.
- Ce sont les spécialistes de l’amour. Informa sa soeur.
- De ce côté là c’est Elsa qui aurait dû avoir ce genre de cours
- J’ai entendu
- Bon dépêchons nous.
- On est arrivé Anna.
En effet il se trouvait devant un champ de cailloux. Olaf qui avait eu quelque mal à les suivre « il à un grain »
- Euh Olaf, c’est presque aussi fêler que de rêver de l’été pour un bonhomme de neige
Rétorqua Kristoff.
- C’est vraiment le moment de se disputer, je veux mon cours sur l’amour moi et j’attends. S’exclama Anna.
- Tien, qu’est ce que je disais, le voilà
- Un petit caillou qui pleur.
- Mais non le hérisson.
- Des hérissons en Arendelle, Eh Kristoff je suis princesse ok ! te fou pas de moi.
- Je n’oserais pas votre seigneurie
Anna s’adressant au public « quel goujat » et on pouvait entendre au loin Elsa « tu vois Anna c’est dans les situations les plus précipité que tu vois la valeur des hommes »
- Bon on va lui demander ou est le prince charmant. S’exclama Anna.
- Je croyais que c’était Hans ?
- Je me suis sans doute trompé.
- Ah bon, écoute Anna faut prendre des décisions tes cheveux blanchissent
Mais le hérisson ne l’entendait pas de cette oreille. « eh oh les amoureux, vous pourriez pas caresser le hérisson et faire de moi un hérisson qui ne pique plus
- Euh si on te caresse et que tu ne pique plus tu ne seras plus hérisson et la nature aurait un vide.
- Mais je veux plus être un hérisson !!
- Bon laisser je vais le caresser. Olaf s’approchant de ce dernier.
- BRRrrr c’est froid. Rétorqua le hérisson.
- Ah faite pas la fine caresse. Déjà on a exhaussé votre vœu, il à caressé le hérisson.
- Bon pour le prince c’est pour qui ? demanda le hérisson.
- C’est pour la sorcière, pour quel…. Mais qu’est ce que je raconte, C’est pour ma sœur.
- Attendez, je regarde le catalogue. Et le hérisson sorti un grand catalogue de prince. « Bon, celui-là, non, celui-ci, pas très commode non plus, bon, prince shreek, non plus elle n’aime pas le vert, non ? laissez tomber, euh, je vois pas. Il n’y a pas de prince pour sœur, j’ai bien sorcière, princesse, fille esseulé, mais pas sœur.
- Ma sœur est princesse !!
- Ah non Anna techniquement elle est reine. Rappela gentiment Kristoff à Anna.
- Ok, retournons au château.
- Oui sa blanchi côté cheveux et Hans à surement un remède pour ça.
- C’est sur, toi tu perds rien pour attendre Kristoff.

Le décor changea à nouveau pour revenir sur la scène du château de la belle au bois dormant. Anna arrivant devant la grille se mit à chanter





Au claire de la lune,
Mon cher ami Hans.
Offre -moi tes lèvres
Pour me réchauffer
Ma très chère sœur
Ma transformé en glaçon
Si tu me dégèle je serais à toi

Hans apparut sous les hué des spectateurs
- Jamais, tu n’es qu’un laidron
- Il parle de qui là ? s’enquit Elsa à Olaf.
- Je crois qu’il parle de votre sœur.
- Ah le goujat, attend un peu que je me le chauffe, elle lui fait des avances et il les refuse.
- En même temps il lui à dit qu’elle n’était pas belle.
Anna voyant aucune réponse et blanchissait a vue d’œil.
- Au prince de je ne sais quoi, tu viens
- Pourquoi ? je ne peux pas devenir roi avec toi.
- Bah a défaut je peu te faire une gâterie
- Euh, sans façon
- Viens là je ne manges personne
- Pourquoi ?
- Euh c’est ton destin. Oui voilà c’est ton destin. Et en plus ça ne se fait pas de faire attendre une dame. Qui plus es une princesse.
- Je suis prince
- Prince ou pas la galanterie ça s’apprends. Aller hop on tire un coup tu me dégèle et on en parle plus.
- JAMAIS.
Ce tournant vers Kristoff et s’apprêtant à l’embrasser.
- Eh tout doux Blanchette regarde, Hans et bien descendu mais il s’en prend à ta sœur
- Ou le fumier, le….
Mais ces forces venant à manquer, Anna eu juste le temps de s’interposer entre l’épée et sa sœur et se figea. Hans propulsé par le froid fini sa course dans un bosquet. Et c’est sous l’hilarité général que la scène se termina.

Elsa se tourna vers le public
- Elle est belle dans cette superbe sculpture. Elle s’est sacrifié pour moi, je, reste Hému de l’acte si fort.
Elle prit tendrement sa sœur de glace, la serra très fort et pour la seconde fois Elsa découvrit que la magie opérait, sa sœur revint à la vie. Se tournant vers le public à nouveau et sous un tonnerre d’applaudissement Olaf coclut ce spectacle pour petit en grand.


Seul un geste d’amour sincère
Peut dégeler un cœur de glace

Et pour clore le spectacle Elsa fit tombé des flocons, avec des pétals de crocus.

Chapitre 4
On a bien dormi


Kristoff s’inquiétait au château aucune trace des princesses. Kay vint à sa rencontre
- Je vous avais dit que les lacher dans la nature était d’une imprudence.
- Mais voyons Kay qui pourrait faire du mal à la reine,
- Je ne sais, un loup un Hans, weselton,
- Un peu de sérieux je sais ou elles se trouvent, je vais les chercher.

Il se faisait tard en Arendelle, et quand Anna ouvrit l’œil qu’elle se demandait si elle n’avait pas un peu trop forcé sur les boissons que Kristoff leur avait données. Elle se rappelait d’un rêve étrange ou elle à été dans un autre monde, différent du sien, et surtout avec sa sœur. Justement Elsa dormait encore
- Elsa il faut qu’on rentre, on risque de nous chercher.
- Heu qu’elle heure il est ?
- Je ne sais pas.
- Ok merci Anna. J’ai fait un drôle de rêve.
- Ah oui, moi aussi nous étions partis en voyage, très loin.
- Toi aussi, dans un monde différent du notre.
- Oui.
- Moi aussi
Kristoff fit son apparition.
- Dites mesdames, le diner est servi au château !
- Oui merci Kristoff, dit Elsa tout en se levant.
- On y va. On a bien dormi en tout cas.
- Vous direz cela à Kay, il est furieux que vous ne soyez pas venue à temps.
Elsa afficha un sourire. « N’est crainte Kristoff, tout va bien et je le lui dirais. Anna, ON SE BOUGE. »
- Euh oui, ok, merci Kristoff. Répondit timidement à Kristoff.
Tout en suivant Kristoff, Anna s’approche de sa sœur,
- j’ai fait un rêve ou tu à expliqué à des tas de gens ton histoire et il y avait de la neige, de la glace. 
- Moi aussi Anna tu pense qu’il s’est passé quelque chose……


A Disneyland paris Erika Justine et Corine se retrouvèrent
- Alors vous avez vu votre truc givré ? demanda Corine
- On s’est perdu et on a fini par s’assoupir. Dit Justine.
- Mais on a fait un super rêve. Termina Erika.


Dernière édition par sapin le Lun 21 Sep 2015, 23:11, édité 1 fois
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 47
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: une aventure

Message par Invité le Lun 21 Sep 2015, 22:07

Et bien, vraiment, je veux une suite !

C'était très bien. Il y a des moments ou j'ai pas vraiment compris se qui se passait, mais bon ? C'était bien écris et j'aime vraiment !
J'ai vu que tu écrivais plusieurs petites fictions ! Au lieu de toujours devoir crée un topic a chaque fois, tu devrais appeler celui la. Les histoires de sapin, ou un truc comme sa ^^

Pour se qui est du rêve des filles, je me demande vraiment ce qui c'est passe est c'est pour cela que je veux une suite ^^
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: une aventure

Message par sapin le Lun 21 Sep 2015, 22:30

eh encore en relisant je m'aperçois de quelques incohérences. que je vais corriger de ce pas. Le passage du caillou sont deux références bien éloignées l'une de l'autre
pour la première, c'est le trolls qui sont des cailloux plein de mouse. La seconde fait référence au compte de Philippe CHATEL "EMILIE JOLIE" d'ailleurs ce qu'elle prennent pour un caillou est en faite un hérisson perdu. Où Elsa à pu imaginer un hérisson, faudra le lui demander.

le rêve est assez mystérieux et magique en faite la petit Erika voulais voire ces héroïnes elle y pensait tellement que le rêve à traversé les frontières du réel et de l'imaginaire, nos deux soeurs on en faite pas tout à fait rêvée mais cela leur parut tellement invraisemblable qu'elles ont pris l'évènement comme tel. Elle se sont assoupie certes mais par on ne sait quel mystère elles ont belle et bien quitté Arendelle.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 47
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: une aventure

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum