du futur au passé ou du passé au future

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Jeu 29 Oct 2015, 02:06

ça vous dit une autre histoire

ouiiiiiiiiiii

celle-ci est exceptionnel et sera un voyages entre deux mondes, entre deux culture, l'union fera la force de cette aventure

aller il y aura peut-être des scène disons..... voilà..... il y aura de la glace, des coups de bleuff une traversée de paris, mais aussi du royaume enchanté


1844-2015 c'est parti...

STOP

COMMENT ÇA C'EST PASSÉ ?

ah ba voilà aller hop






Retour vers le passée

1844

Il fait froid dehors très froid. Mais dans une ville assez importante le froid n’était pas vraiment le problème, en faite il n’y en avait pas tellement en apparence. Depuis la grande épopée d’Elsa surnommé la reine blanche et sa sœur Anna surnommé la princesse au grand cœur. Tout se passe bien. Les deux sœurs après avoir salué le peuple et festoyer comme il se doit les fêtes de fin d’années. Elles Etaient toute les deux devant un drôle d’engin. C’était pour le moins intriguant, Elsa avait reçut d’un marchand cette drôle de boite et lui avait dit « c’est une boite à voyager » ce à quoi la reine, lui demande « voyager, vers où » et celui-ci lui répondit « ah là ou vous voudrez »
- C’est plutôt intriguant, tu ne trouve pas Elsa.
- Assez et pour une foi, il à piqué à ma curiosité.
- Je vais chercher Kristoff.
- Hum ok c’est comme tu veux.
La reine était assez intriguée, mais à force de tourner autour de l’engin elle fini par remarquer des boutons ou plutôt un clavier téléphonique. « Des chiffres, bon j’attends Anna. »
- Il arrive.
- Regarde ce que j’ai trouvé Anna.
- Ah ça par exemple,
- Oui des chiffres
- Oui ça va je sais lire.
- Ça peut servir à quoi d’après toi ?
- Aucune idée.
- Il aurait pu nous mettre un mode d’emploi.
Kristoff fit son entré et vois les deux princesses assises comme deux petites filles devant un carré avec un clavier numérique.
- Vous avez eu ça ou ? fut la question que Kristoff leur balançât sans la moindre formule de protocole, bon faut dire que depuis qu’il est dans la famille….
- En ville.
- Ne nous demande pas qui c’est on serait incapable de le retrouver. Informa Anna à son doux montagnard.
- Je n’ai rien dis Anna.
- Bon tu as une idée de ce que c’est.
- Non mais si Paddie était dans le coin, il saurait surement.
- On va avoir besoin de toutes les lumières possibles.
La boite fut rangée.

quelque jour plus tard, Paddie fut invité à déjeuner et bien sure on lui parla de l’engin mystérieux
- Puis-je le voir
- Bien sure.
Tout le monde se rendit dans la salle ou se trouve l’objet. Paddie l’observe, remarque aussi les boutons, mais remarque aussi un petit livret. Le dévore rapidement, bon disons qu’il le lit à toute vitesse et regarde les deux sœurs.
- S’avez-vous ce que c’est ?
- Non et on espérait que vous en seriez un peu plus.
- Un peu plus, oui, même beaucoup plus.
- Qu’est ce que c’est. Demande Kristoff
- Une machine a voyager dans le temps.
- Euh d’accord.
Ça semblait en effet grotesque pour Anna qui bien qu’elle est une imagination débordante celle-ci, s’arrêtait à celle de son époque, alors d’autre…… Quand à Elsa autant dire que pour la souveraine c’était du n’importe quoi.
- Euh voyons on peu voyager jusqu’ou
- D’abord, mesdemoiselles, on ne peu qu’aller vers le futur et si vous voulez y aller il vous faudra trouver une boite de retour, qui elle vous permettra de revenir chez vous.
- Ensuite
- Si je lis bien le mode d’emploi seule deux personnes sont habilité à pouvoir voyager.
- J’en prends note. S’exclama la reine.
- Ça marche comment.
- Je peu vous montrer, mais prenez garde ne vous approchez pas trop, vous pourriez êtres aspiré.
- Très bien Anna fait ce qu’il te dit éloignes toi.
- Le cadran que vous voyez et un compteur temporel, si je mets par exemple : 14 avril 1864, comme ceci : 14041864, vous verrez les événements de cette époque.
- Ah effectivement
La reine ne prêtait pas attention et s’approcha. Paddie continue ses explications
- Si je mets par contre la date du 21061944, euh non pas cette date trop horrible selon certain.
Paddie semble réfléchirai, quand tout à coup
- Mais oui bien sure l’année 2015 chez les trolls est une année importante, c’est l’année des deux lunes.
- Que ce passe t’il
- Je ne sais pas mais c’est très important, pour les trolls. Enfin le future doit rester le futur.

Mais déjà la reine tapa quelque chiffres 21062015, puis malencontreusement appuya sur un bouton. Aussitôt la boite qui semblait être vide montra une Arendelle bien différente, a vrai dire ce n’était plus Arendelle, mais Paris. Avec sa tour Effel, ses immeubles sa circulation, pourquoi diable Elsa pensait à paris, elle ne serait le dire mais elle voyait bien des images de paris. S’approchant de trop près un phénomène se produit d’un seul coup Elsa fut aspiré.

Stupeur général Kristoff était blême
- On peut la faire revenir Paddie.
- Non Kristoff, elle devra trouver le chemin seule et c’est pas facile.
Anna savait ce qu’elle avait à faire se tourna vers Kristoff.
- Kristoff, je te laisse en charge le royaume, il me faut retrouver ma sœur et le plus rapidement possible avant qu’il ne lui arrive quelque chose ou qu’elle fasse quelque chose d’irréparable.
- Anna tu peux pas me faire ça
- Non, mais je n’ai pas le choix
- Kristoff. Intervint grand Paddie, « Anna à raison, a l’heure qu’il est elle doit être terrorisé. »
- Bien, il me faut une feuille. Griffonant une missive la temps à son montagnard
- Tien Kristoff va voir Kay dis lui que nous nous absentons quelques jours, ne parle pas de la boite, surtout. Nous sommes au palais de glaces, prends toute mesure utile que  tu jugera utile avec lui les décisions qui s’impose. Paddie savez-vous ou se trouve les boites de retour et comment y parvenir.
- Je ne sais jeune princesse, le seul indice dont je dispose est : allez là ou tous les rêves commencent.
- C’est tout.
- Je ne sais rien de plus.
- Vous en savez déjà plus que nous, alors il me faut les informations les plus brutes possible.
- C’est tout ce que je sais, il faudrait consulter le grand oracle….
- On n’a pas le temps. Bon j’y vais, Kristoff, je t’aime. Et Anna disparut.
Kristoff regarde grand Paddie,
- Eh maintenant ?
- On attend.

2015

Dans les rues de paris deux filles faisaient leurs emplettes sur l’avenue des champs Elysée  Elles étaient sœur, la plus grande s’appelait Else, et sa sœur, Anne. Elle s’entendaient à merveille, leur filme ou plutôt leur classique préférer était un Disney « la reine des neige. » Else à 18 ans cheveux blond long, et avait fini par faire la tresse d’Elsa, elle trouvait sa cool et sa sœur Anne était d’un roux, mais pas aussi prononcé qu’Anna d’Arendelle mais arborait un chignon en tout point pareil. Tout était prétexte à parler de la reine des neiges, elles s’imaginaient comme deux princesse faisant les vitrines de leur royaume et faire des essayages en tout genre, mimant les manières d’entent de l’époque d’Arendelle. Ah bien des égards, les garçons les prenaient pour des folles mais elle savaient être aussi terre à terre.

Tout aurait pu être normal, tout, mais alors tout.

Mais quand elles sortent du Disney store Else, tomba nez à nez….. Face à Elsa
- Anne regarde, je n’ai jamais vu ça, c’est surement une des meilleurs cosplay de la terre, c’est incroyable
- Quoi, Attends je range les petits Olaf collector. Elle relève la tête et là… « c’est pas vrai, la vache……… »
- Faut que je lui demande des trucs sur la natte c’est hallucinant.
Chassant toute timidité elle s’avance et finalement ce prends au jeux. C’est vrai la meilleure façon d’honorer un cosplay et de le féliciter de la qualité d’un costume et de faire comme si c’était réellement le personnage.
- Votre majesté reine Elsa
Elsa surprise qu’on connaisse son nom fut pétrifier, lancer de la glace elle pourrait le faire mais quelque chose lui disait qu’il ne fallait surtout pas faire ce geste. Craintive elle fini pare se laisser abordé
- Que désirez-vous. Gente demoiselle
- Voyez je suis admirative de vos atours, je tente par tous les moyens de vous ressembler et……
- Natte pas assez serrez, attendez je vais arranger cela.
Else n’en revenais pas, au lieux de trouver que sa natte était ridicule elle l’aidait à mieux lui ressembler.
- Votre majesté c’est trop d’honneur.
- Puis-je vous poser une question à mon tour ?
- Oh euh oui bien sure
- Ou suis-je ?


Dernière édition par sapin le Jeu 29 Oct 2015, 21:10, édité 1 fois
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par Invité le Jeu 29 Oct 2015, 20:52

Ansa : Moi une autre histoire je suis pas contre mais tu changes de titre car c'est déjà celui de ma fan fiction :angel: Tu n'as qu'à mettre un truc comme : l'union du passé ou le pacte du passé ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Jeu 29 Oct 2015, 21:09

oh si c'est que ça, on a moyen de moyenner
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par Invité le Ven 30 Oct 2015, 00:05

Alors déjà le coup de la machine à remonter le temps je sais pas pourquoi mais ça m'a fait penser à "retour vers le futur" (sans doute parce que je l'ai regardé avec Frantzoze cette semaine Razz)

Pourquoi Paris ? Et puis comment Elsa connaît ? ^^
Je trouve ça bizarre que Kristoff ne veuille pas les accompagner... Bon après les deux frangines veillent l'une sur l'autre Smile

Petits problèmes de temps à ce que je vois ^^ pour t'aider l'imparfait pour les descriptions et les actions de longue durée. Passé simple pour les actions temporaires. Ensuite on ne passe pas du passé au présent et inversement Smile si tu veux que le texte soit plus fluide à la limite utilise du passé composé Wink voilà j'espère que ça peut t'aider.

En tout cas tu as réussi à piquer ma curiosité vivement le chapitre 2 Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Ven 30 Oct 2015, 09:49

bon lu ta missive, je tacherais d'y prendre note.

note 1 : oui tu as raison, à une différence prêt que les pauvrettes vont devoir trouver une boite de retour ce qui va s'avérer assez simple en apparence, mais......

note 2 : à une époque la France et la langue française avait une importance plus marqué que de nos jours, c'était une langue parlais pour une grande parti des gouvernant. la révolution française y a fait un tour aussi, étudier la langue c'est lire des livre on peut imaginer qu'elle ai eu accès à quelque grand auteur, peut-être victor Hugo et ses "misérable" ou "notre dame de Paris"

merci beaucoup pour tes remarques.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Sam 31 Oct 2015, 00:53

bon voici la suite

le prochain ça va dépendre de l'inspiration et du travaille que j'ai par ailleurs.

donc j'ai été prolifique mais là ça va ralentir sensiblement.

bonne lecture.


Une rencontre, surprenante.

Else et Anne se demandaient ce qui leur arrivaient.
- Attendez, vous vous prenez réellement pour la reine des neiges.
- Comment puis-je vous convaincre ?
- Je sais, faite de la glace.
- Tendez votre main !
- Pardon ?
- Tendez votre main, je ne vais pas vous la manger.
- Euh d’accord.
Elsa agita un peu ses doigts et devant les yeux médusé d’Else et Anne, des flocons apparaissent.
- Y a un truc !
- Quel truc ?
- La neige, vous avez un truc sous votre robe…
- Bah voyons ! vous voulez quand même pas que je fasse une tempète de neige ici il fait si chaud et si agréable ?
- C’est ça.
- À votre place je ne lui demanderais pas de faire ça.
- Ah vous madame laissez nous tranquille.
- Non je vous dis ça, parce que je suis ça sœur.
- Et moi je suis François hollande.
- C’est le nom d’un troll Elsa ?
- Je n’en sais rien Anna. Bon très bien y a t’il un endroit clos pour votre tempête.
- Elsa, ce n’est pas une bonne idée.
Anne voyant que ça sœur s’embarquait dans une situation un peu complexe.
- Ecouter je vous propose quelque chose, j’ai cru voir dans le Disney store un après-midi reine des neiges, vous avez qu’a rendre heureuse des centaines de petites filles, faite tomber la neige et si vous dite vrai…. Eh bien…. On vous croira.
- TRÈS BIEN ou est votre, distruc
- Si vous voulez bien me suivre.
Anna s’approchant de sa sœur.
- Elsa ce n’est pas très bien ce que tu vas faire, t’est pouvoir son un don…
- Anna je suis d’accord, mais je me dois d’assurer notre sécuriter, je serais exigé ce que je veux après.
- C’est sure qu’on refuse rien à la reine des neige.
- Quoi encore Anna !
- On est dans le fumier parce que madame est curieuse, ça ne t’arrive jamais, d’habitude c’est les autres qui teste mais là, MADAME, c’est approché de la boite, alors pour une fois, tu ferais bien d'écoute ta sœur, ça nous changera veux-tu.
- Anna je suis ta……
- On ait arrivé. Leur informa une Else passablement amuser de leur jeux.
- Elsa je t’en conjure….
- Ne discutes pas.
- Très bien, je te suis, ci par malheur il se passe quelque chose tu l’aura cherché.

Elles entrent, toutes les quatre au même instant un animateur annonçait la reine des neiges. Elsa entre et là c’est la stupéfaction, Elsa avait son sceptre avec des flocons qui virevoltaient, bien que les employés fait stupéfiant, le plus gênant était surtout pour Elsa, elle voyait des dizaines des petite filles en Anna ou Elsa.
- Je fais quoi Anna.
- Ce que tu as prévu de faire, ton intéressante.
- Je ne fais pas mon intéressante.
- Bon je sais pas moi fait un bonhomme de neige.
Et les dizaines de petites filles et garçon, en Kristoff, « oui oui oui, » certain même chantait « je voudrais un bonhomme de neige »
- Très bien.
Et la le silence, Elsa produit une boule qu’au fur et à mesure elle faisait grandir, satisfaite elle le pose au sole, recommence et en confectionna une seconde boule, moins grande, puis une troisième, y confectionna des yeux et deux bras de glace.

L’assistance était envoutée. Elsa se tourne vers Else, Anne et Anna
- Alors, il est comment mon bonhomme de neige.
- Je…je….je….. vous pris de m’excuser votre majesté. Else s’employa a faire une courbette maladroite
Anna était un peu choqué. Anne avait des yeux brillant. Ne parlons même pas du personnel qui n’en perdaient pas une miette. Même les animateurs qui devaient assurer le spectacle en furent baba.
- Bon tu vois Anna j’ai pas mis la boite dans un hiver éternel sans fin.
- Elsa, il faut qu’on rentre, chaque seconde que nous passons ici va nous apporter des ennuis.
- Tu as sans doute raison, mesdemoiselles et gentilhomme, je vous pris de m’excuser, mais je dois repartir.
La foule venait de vivre un rêve, certes c’était court mais chacun convenait que c’était un rêve merveilleux.

On laissa sortir la reine non sans quelque pleur inévitable et Else eu la bonne idée d’apostropher un taxi pour rentrer chez elle.
- montez les filles, on rentre.

Une fois dans l’appartement bien plus petit qu’un palais, elle fit assoir ces altesses sur le divan.
- Nos parent ne sont pas là pour quelque jour, notre frère Grégoire passera surement pour savoir si on a besoin d’aide. Je vais lui dire de ne pas passer.
- Je pense qu’en effet Else se sera mieux.
Nos deux princesses se demandait ce qui se passait car on ne leur à toujours pas dit ouelle étaient.

Else finalement se rendit compte qu’elle avait des invités de grande marque.
- Vos majesté désir boire quelque chose ?
- De l’eau nous suffira.
- Je me ferai un plaisir de vous le servir.
- Nous avons aussi quelques chocolats. Rajouta Anne.
- Ne vous en faite pas. On va essayer de rentrer chez nous. Dit une Anna un peu gêné l'idée de manger du chocolat la tentait, mais elle n'était pas chez elle.
- Comment êtes vous arriver ici.
- C’est compliqué. Continua Anna, on était à Arendelle et on fêtait le nouvel An et un monsieur, nous a offert une boite, il s’avère que cette boite et le début de nos soucis. Nous l’avons actionné par erreur, et nous nous sommes retrouvé ici. Il nous faut maintenant retrouver une boite de retour. Mais il semble que cette boite se trouve au royaume ou les rêves commence.
- Disneyland paris
- C’est loin.
- Non pas très, vous êtes en France, à paris, ça tombe bien.
- Vous savez ou se trouve cette boite. Elsa reprenait espoir.
- Non mais on vous aidera. En se moment c’est pas évident mais dans une semaine ou pourra
- L’ennui c’est qu’on n’a pas d’endroit ou aller. Ajouta une Anna avec sa douce voie.
- Ont peu leur proposer la chambre de Grégoire, maintenant qu’il est avec Justine. proposa Anne.
- C’est vrai les parent ni vont pas et Grégoire ne dira rien si on lui explique qu’on héberge des amies. répondit Else "Je vais l’appeler".

Else décroche le téléphone et compose un numéro et
- Salut, Greg, as-tu l’intention de venir se soir ?
- ….
- Non, ok, on peu héberger deux amies.
- …..
- Super, elle va comment t’as copine.
- ……
- ah ok d’accord, je leur dirais, merci pour la chambre.
Elle raccroche.

- Vous pouvez dormir ici
- Vous êtes sure qu’on ne vous dérange pas. Demanda timidement Anna.
- Non, y a parfois mon copain thomas, mais c’est compliqué.
- Nous vous en remercions. Ajouta Elsa qui sentait la gêne.

Le soir les 4 filles discutèrent de tous, parfois les deux princesses étaient un peu perdu, mais elle trouvèrent toujours un moyen de ne pas se sentir tout à fait perdu.
- Vous avez quel âge si ce n’est pas indiscret
- Moi j’ai 25 ans et ma sœur en a 22.
- Moi je m’appel Else, j’ai 18 ans et am sœur Anne, qui en à 15.
- Vous êtes jeunes,
- Oui c’est vrai, mais on est inséparable.
- On dort dans la même chambre depuis toujours. Ajouta Anne.
- Pour les relations amoureuses c’est pas évident. Ajouta Anna qui comprenait le problème.
- Euh oui, mais Anne dans ce cas va dans la chambre de greg et…. Je veux pas vous ennuyez ça se trouve vous aller être blasé.
- Ah non pas du tout. S’exclama une Anna toujours avide de pouvoir positiver les choses
- Anna. La voie d’Elsa indiqua que c’était petut-être mal venue
- Mais j’ai une relation et je suis….
- Anna, je pense que chacune doit découvrir les choses a son rytme.
- Tu peux parler toi, ta déjà embrasser un garçon !
- ANNA, je suis ta sœur et reine par dessus le marché, un peu de respect veux-tu.
- Elsa je ne voulais pas te facher

Mais Anna voyait quel avait blessé sa sœur et c’est d’une toute petit voix qu’Elsa déclara
- Tu n’étais pas obligé de dire à tout le monde que je suis une vieille fille.
Et Elsa pleura silencieusement.
- Elsa ton secret sera bien gardé, je ne le répèterais pas à Arendelle, c’est promis. Je suis ta sœur.
- Votre majesté… Else tentai de réconforté cette si douce reine qui ne demandait qu’a aimer. « je, je n’ai jamais fait l’amour moi aussi, et c’est compliqué, je comprends »
- Vous, vous êtes jeunes et c’est très bien ainsi.
- Elsa soit gentil elle tente de te dire que tu n’est pas seul.
- J’avais compris Anna.
- Bon d’accord j’ai rien dit. Mais si tu as un caractère de louve, c’est pas étonnant qu’aucun prince ne s’intéresse à toi.
- Anna retire ça tout de suite.
- NON
- ANNA.
- NON, Elsa tout le monde à peur de toi, tu, tu, tu, tu, rooo zut.
- Anna, ne me cherche pas.
- Mesdames ! s’exclama Anne, « je pense que les esprits son chaud, je propose qu’on évoque un autre sujet »
- Bien Anne. Else était soulagé que ça sœur est pris la main sur les deux furies.
- Je propose un jeu.
- Un jeu. S’écria Anna, j’adore jouer
- Anna, s’il te plait, Kristoff ne ta jamais dis que parfois tu étais soulante.
- Non.
- Je vois.
- C’est parce que je sais montrer mes bons côtés.
- Vous allez par recommencer. S’exclama Else.
- Oui bon ok c’est quoi le jeu.
- Bon, je propose quelque chose un action-vérité.
- Anne tu vois pas que tu as en face deux femmes qui sont en pleine crise d’adolescence et tu sort un, action-vérité.
- Oui bah crevons les abcès.
- Anne je te préviens, y a une tempête de neige……..
- Tu dis quoi ?
- Je….je….
- Moi je vais te dire pourquoi c’est compliqué avec thomas, parce que thomas il t’aime mais toi tu préfère les filles.
- Anne, tu va me le payer.
Les jeunes sœurs se lèvent et commencèrent à se chamailler. Quand soudain Anna se lève
- STOOOOOOOPPPPP.
Tout le monde s’arrête, Elsa était fière de sa sœur, oui elle se chamaillaient, mais Anna avait ce côté positif qui faisait qu’Elsa avait confiance en elle.
- Bon reprenons, je propose que nous dor…. Tu veux ajouter quelque chose Elsa ?
- Anna, je vais me coucher, je pense que tu pourrait parler avec Else, tu as plus d’expérience en la matière. Venez Anne, votre sœur a besoin de parler et je vous avoue que le sujet est parfaitement maitriser par la princesse d’Arendelle.
- Elle est lesbienne.
- C’est ?
- Une femme qui aime une autre femme.
- Non Anna est marié mais elle à gouté au fruit défendu.
- Pas vous.
- On demande à la reine la chasteté, si elle n’est pas marié.
- Et Anna est marié et peu gouverner si vous le désirez.
- En effet.
Anna semble sortir d’un état second. « Elsa, je n’ai jamais fait sa avec une femme. »
- Ce n’est pas toi qui m’a dit un jours, toute expérience et bonne a pratiquer ?
- Euh si.
- Bon applique les conseilles que tu donne si souvent aux autres.
- Je te jure Elsa, je veux bien aider cette jeune fille, bien que je ne sache pas trop, mais si je le fais, tu vas sur la tombe de nos parents et je veux être là.
- Eh oh je ne serai pas là pour le voir
- Bon ok Kristoff t’accompagnera, tu est libre de rentrer seul dans la parti royal.
- Parie tenu.
- Va te coucher. Ma chère grande sœur. Leur tique de complicité, un clin d’œil voulait dire paris tenu, mais deux clignement d’œil voulait dire, je t’ai bien eu. Et c’était deux, mais ni Else ni Anne non vu la subtilité des Clain d’œil.
Un peu plus tard,
- Elle l’emportera pas au paradis
- Je suis désolé votre Altesse.
- De quoi, mais non, ça c’est rien, vous inquiétez pas je dois vous avouer que dans le château certaines domestiques font cela en secret mais, bon vous savez…. Moi, temps que tout se passe bien.
- Vous l’avez su comment pour vos domestiques.
- Euh, je crois que c’est Kristoff qui voulant aller… Non je n’ai pas à raconter ça, il voulait aller aux écuries et en passant il a vue deux femmes en fâcheuse posture.
- Il vous la raconté comme ça.
- Vous savez pour Kristoff, plus rien ne l’étonne.
- Si votre sœur été lesbienne, vous diriez quoi.
- Je lui souhaiterais tout le bonheur du monde.
- C’est vrai.
- C’est ma sœur, avant mon mariage, elle m’a avoué qu’elle était amoureuse de moi.
- Carrément. Mais vous…vous….voy… pardon vous avez été vraiment séparé 13 Ans.
- Oui, c’est long, je vous assure. Je vais vous raconter un secret, quand elle est revenue elle est entré dans ma chambre et elle à dormi a côté de moi, c’était la première fois que j’avais quelqu’un d’aussi prêt et faut bien le dire on ne parle pas de ces chose là…..
- Vous avez fait avec votre sœur ?
- J’étais prête à faire ce qui est interdit, mais ma sœur à eu un raisonnement juste. Je devais être une jolie colombe pour mon mariage, Ah l’époque me marier était un rêve, mais pas une priorité.
- Si je vous disais que votre sœur et mon type de femme.
- Je vous dirais que c’est interdit. Non pas le fait que vous ayez de l’amour pour elle, mais, théoriquement, nous ne somme plus là, il y a 170 ans entre vous et nous.
- Aidez-moi à séduire votre sœur, je veux vivre en Arendelle comme vous.
- Que faite vous de votre sœur ?
- Les trolls pourront l’aider à m’oublier.
- Les trolls on essayer de me faire oublier l’accident, mais quand Elsa ma raconter ce qui s’est passé tout s’est débloqué.
- Vous lui en avez voulu.
- Ah ma sœur, NON. C’était un accident. Elle n’a jamais eu l’intention de me tuer.
- Même quand elle vous a geler le cœur.
- Ma sœur a voulu me protéger de la plus mauvaise des façons. Mais elle pensait bien faire. On peu pas en vouloir à quelqu’un de vous protéger.
- Puis-je vous dire un secret ?
- Je vous écoutes.
- Ma sœur n’est pas ma sœur, mais je l’aime comme une sœur c’est compliqué.
- Vous avez été adopté !
- Oui c’est ça, au départ ma mère ne pouvait pas avoir d’enfant, alors mes parents son venu me chercher à l'orphelinat, m'ont recueilli, mais plus tard, le miracle c’est produit et ma sœur est né.
- Je vois. D’une certaine manière repartir avec nous c’est partir recommencé une nouvelle vie, différente.
- Une vie que je choisi.
- Je ne peu rien vous promettre, parce que la boite ne permet que de faire passer deux personnes, et je dois revenir auprès de mon marie.
- Vous l’aimez
- Bien sure,
- Je vous envie.
- Peut-être. Mais j’ai une question
- Oui
- S’est qui greg ?
- s’est mon demi frère. mon père avant de connaitre ma mère adoptive, avait un fils. Mais entretemps elle est morte, donc il à hérité si on peu dire de Greg.

avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par Invité le Dim 01 Nov 2015, 20:23

Je trouve ce chapitre plus intriguant que le précédent !! Razz le nom de Grégoire m'a fait rire (car j'en connais un mais bref c'est pas le sujet)

j'ai noté une phrase provenant d'Anna que je trouve très suspecte "Pour les relations amoureuses ça doit pas être évident"... Hum c'est pas comme si elle vivait dans un château avec une tonne de chambre où Kristoff peut la démonter Razz
dis donc c'est moi où elles deviennent intimes vachement rapidement quand même ! Shocked
Oulà oulà oulà les histoires de famille va falloir que je me fasse un arbre généalogique moi Razz... En tout cas ça me donne envie de lire le chapitre 3 Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Dim 01 Nov 2015, 22:26

oui, et c'est assez suspect Anna à vite compris que l'appartement ou elle sont les possibilité de pièce à d"démontage" ne sont pas légion. mais la suite montrera qu'il y a une raison, à cette promiscuité immédiate.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Dim 08 Nov 2015, 01:08

voici la suite
Découvertes d’un nouveau monde

Elsa et Anna avaient été prévenu, les deux filles avaient cours la journée et donc ne pouvaient les aider à trouver leur mystérieux chemin. Qu’à cela ne tienne Elsa est Anna ce rendaient bien compte que ce n’était pas en restant dans un coin que les choses s’arrangeraient.

- Bon Anna, on est bien d’accord, j’ai fait une bêtise, je me suis approcher de trop prêt de la boite, mais, je ne pouvais pas imaginé qu’il se passerait ce qui s'est produit.
- Mais bien sure, s’y tu écoutais un peu ce que disent les autres on en serait pas là. Bon écoute Elsa nous disputer n’arrangera rien, non plus. Et puis j’ai pas envi de finir glaçon.
- Ça va Anna, j’ai passer l’âge de faire des glaçons sur la table ok. Trouvons quelque chose qui pourrait nous aider.
- Moi je propose qu’on fasse un tour.
- Elle est brillante ton idée, très bien Anna, on sort et on va ou ?
- Bah ça doit pas être plus grand qu’Arendelle, non.
- Ça c’est pas une réponse, on va ou ?
- Mais j’en sais rien votre majesté.
- Anna on va être claire, je ne suis en aucun cas ta reine, tu es ma sœur alors je te prierais de m’appeler par mon prénom, tu sais Elsa, la gentille Elsa…
- Qui m’a fermée la porte au nez pendant 13 ans, oui je suis au courant.
- Pfffff Anna, ça aussi on avait dit qu’on n’en parlait plus.
- Oui t’as raison, le passé c’est le passé, bon voyons les choses méthodiquement, grand paddie à dit je cite : aller là ou tous les rêves commencent », tu as une idée.
- Anna si j’avais la moindre idée je te jure que j’en aurais déjà tracé les contours.
- Mouai, en même temps c’est juste.
- Anna tu te rappel de l’heure à laquelle elle sont sencé revenir.
- 3 h de l’apré-midi. Elle m’on aussi indiqué comment se servir de ça.
- C’est quoi ça. Elsa fixait avec des yeux rond une grand boite avec des boutons sur la face avant, autrement dit, le micro-onde.
- Ils appel ça un four micro-onde.
- Un four microzonde. Et concrétement un four microzonde ça sert à quoi ?
- non, on dit micro-onde, ne me demande pas pourquoi, mais c'est ainsi qu'ils appellent ce machin un micro-onde. bon petit cours de cuisine pour notre majesté favorie.
- Anna !!! qu’est ce que je t’ai dis
- Oui bon d’accord pour ma sœur préférer.
- Ce n’est pas difficile, je suis la seule.
- Eh je m’em porte très bien.
- Ça veux dir quoi ça.
- Bah rien, deux sœurs qui me fermeraient la porte au nez.
- Tu va la sortir à toutes les étagères celle-là.
- Bon ok Elsa j’essaie de détendre l’atmosphère et voilà tu joues même pas.
- Je suis désolé Anna je m’inquiète pour mon peuple, le personnel, Kristoff que tu as laissé.
- Ok excuses moi Elsa.
- Non c’est à moi de m’excuser, je n’ai pas été très chique avec toi ces dernières années.
- Bon reprenons Elsa, tu suis, voilà une boite, y à marquer, « spaghetti bolognaises » c’est quoi
- Bah en apparence Anna ces des spaghettis avec quelque chose d’orange attent ça ressemble.... attend que je réfléchisse y a un plat comme ça au palais, attends ça me venir, tu sais les boulettes d’agneau et la sauce brune que Gerhart met en cuisine.
- Ok je vois on essaye. Mais au palais on n’a jamais mangé de « spaghetti »
- Anna par pitié laisse moi gouter ce truc.
- Elsa soit raisonnable, tu es la reine et s’il y a bien une personne qui doit revenir c’est toi.
- Anna !!!! En plus je dois veiller sur toi, je dis quoi à Kristoff.
- Bon ok comme tu veux. Alors Anne, m’a dit qu’il faut mettre 3 minutes et le remuer avec la fourchette que voici.
- Anna, je sais à quoi ressemble une fourchette, merci.
- Bon on tente.
- Allons-y, j’espère Anna que tu sais t’en servir.
- Bah pour être honnête, moi aussi.

Pendant que le plat chauffe Elsa et Anna étaient fasciné par le changement permanent des chiffres,ainsi que du bruit que pouvait produire le « micro-onde » quand la sonnerie retentit Elsa ouvrit le four et se précipite dessus pour le gouter, mais c’est
- Ah mon dieu, c’est chaud. Elsa produit par peur un peu de glace. « Elle t’as dit comment on prends les boites. »
- Euh…..A oui, il faut prendre ce truc là (tant un gant de cuisine) et puis, mince, Elsa ne refroidi pas ce truc alors qu’on c’est donné la peine de le réchauffer.
- Ah j’aimerais bien t’y voir toi. Quand j’ai peur ça me fait ça à chaque fois.
- Perdon, Elsa, je, je, savait pas, tu avait peur quand.
- Anna, pas maintenant s’il te plait.
- Elsa, je veux comprendre, je veux t’aider aussi.
- Je sais je sais, pas maintenant s’il te plait je te promets je ferais un effort.
- Bon je prends la boite ok.
- Oui, par contre je veux gouter, c’est ma mission de grande sœur, tu peu le comprendre pour moi.
Anna vit que ça sœur allait pleurer.
- Elsa, je suis désolé, je voulais pas.
- Je sais…. (pleur) je sais.
- Ecoute j’ai une idée, on va gouter ensemble d’accord, moi aussi j’ai une mission et que tu le veuille ou non, je dois veillé à la santé de la….. de ma grande sœur.
- Je sais Anna tu peux le dire, je suis la reine d’Arendelle, mais là on en est loin alors je prends mon rôle de grande sœur.
- Ok Elsa, on va faire comme ça, je ne sais pas comment et combien de temps on est là. Mais on va établir un code ok on nous prendra pour des folles mais c’est ainsi, on est sœur je suis d’accord, mais si on a quelque chose de précis à ce dire et que justement on veux éviter d'être comprise on parle la langue de chez nous et je dis majesté et toi, princesse.
- C’est vraiment nécessaire.
- Elsa, nous devons nous rappeler notre place. Ok en plus Else et Anne on pris comme langue d’apprentissage le norvégien.
- Ok, mais bon on n’est pas obligé de parler devant elles non.
- C’est juste Elsa.
- Bon Anna c’est d’accord.
Elles mangèrent le plat
- Ce n’est pas mauvais. Fit remarqué Anna
- Objectivement c’est mieux au palais. Elsa semblait un peu déçut.
- Bah ça c’est sure, mais bon le palais et loin.
- Bon il va falloir régler des problèmes d’intendance.
- Que veux tu dire.
- Anna, je suis peut-être noble mais maman, mais appris des choses pratique, on n‘est pas chez nous et apparemment dans ce monde la monarchie n’a que peu d’importance, donc si je réfléchis un peu on va devoir rendre quelques services.
- Très bien votre majesté, qu’allons nous faire.
- Ce que nous savons faire, Anna. On parle plutôt bien le français, je penses qu’on pourrait instruire ces jeunes filles à une langue raffiner quand Anne m’a montré ces dictées, mon dieu, le précepteur m’aurais jeté au cachot et comme nous avons comme langue maternel justement le NORVEGIEN, on va les aider aussi. Après les math la physique je craint  qu'on ne sache pas.
- Ouai, on pourrait proposer cela au parents et…
- On n’a pas besoin, la chambre du greg sera notre repère.
- c’est sa chambre Elsa.
- Bon j’y réfléchirais.

Elles ignoraient que leur retour prendrait plus de temps que prévue. Car leur décision d'aider les filles prendrai un peu de temps.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Dim 08 Nov 2015, 21:06

bientôt la fin. publication surement se soir.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Dim 08 Nov 2015, 22:36

Une aide fort utile.

Anne et Else rentrèrent chez elle et constate, avec bonheur que leur maison n’avait pas exploser.
- Bon tu vois Else, ce sont des personnes débrouillardes, elles ont manger des spaghettis.
- Tu leur à donné ça à bouffer, à des princesses.
- Eh cool, elles ne sont pas mortes.
- Mouai.
- En attendant elle sont endormis.
- Le voyages n’a pas été simple apparemment pour elle.
- On ferait mieux de les réveiller.
Se tournant vers les princesse.
- Anna, Elsa, on est de retour.
- Euh, pas lever maintenant, réunion plus tard kay. mais peu à peu les yeux s’ouvre et Elsa du reconnaître que rien ne ressemblait à Arendelle. « euh pardonnez, je vais réveillé ma sœur. Anna, le chocolat est servit dans la salle à manger bleu »
Soudain comme une furie Anna ouvrit les yeux avec un aire de malice.
- Chocolat, chocolat, vite la salle à mangé bleue….. oups, ça ressemble…. Ah oui c’est vrai on est en 2015. Merci Elsa de la blague.
- Ça marche à tous les coups.
- Ouai ouai, ça va.
- C’est de bonne guerre.
- Ok euh bonjours ça c’est passé comment le, comment vous dite lycée ?
- Mal. Else annonce la couleur. « Anne et le français c’est pas ça et moi le norvégien…… » 
- ah bas tien ça tombe bien, Else et Anne, on a décidé de vous aider, bon bien sure pas toutes les matières, mais le français et le norvégien, ça on peu, et si vous êtes douées on vous apprendra le norrois.
Anna était tout enthousiaste de parler de son pays natal.
- Euh pour le norrois… Elsa était moins d’accord « c’est un peu compliqué, parce qu’en plus avec beaucoup de chance c’est une langue oubliée, déjà qu’au couronnement j’en ai saisi que la moitié et encore. J’hochait ostensiblement la tête après chaque parole. »
- Oui bon d’accord Elsa à raison, mais on peu vous aider à ça.
- Mais…. Vous ne rentrez pas.
- Vous nous avez aidé, on peu pas partir comme des voleuses non.
- C’est, c’est le plus beau jours de notre vie. La reine des neiges va m’apprendre à parler norvégien.
- Si vous laissez de « côté reine des neiges » je consens à vous apprendre notre langue.
- Et moi Anna, si vous laissez de côté la princesse j’essaierai de vous apprendre le français. Le bon français. Enfin celui qu’on m’a appris.
- Oh merci, on vous cachera on vous protégera.
- Nous cacher, pourquoi donc. Elsa était assez étonné.
- On est pas des voleuses.
- Oui, on le sait bien, au faite aujourd'hui deux garçons qui passent et si il vous vois bah, bon ok vous avez déjà vu…..
- Je rappel ces demoiselles que je suis marié. Anna montra fièrement sa bague.
- Ah euh oui, pardon Anna et ta sœur.
- Oh euh ma sœur, elle est mariée avec son peuple.
- Très très très drôle Anna. si jamais j'ai l'occasion de te faire rire Anna, prévient moi.
- J’ai dis quelque chose qui fallait pas.
- Non Anna, mais cesse pour le moment de rappeler mon rang à tout bout de chant.
- Pardon. Bon vous êtes d’accord pour notre proposition.
- Euh oui.
- Bien. Elsa sentait qu’elle pouvait enfin transmettre quelque chose. « dorénavant, quand vous vous adresserez a moi c’est en vorvegien et quand vous parler à Anna c’est en français. Attention, Anna est très à cheval sur l’utilisation de sujet et verbe dans le bon ordre.
- On est obligé de faire ça. Elsa.
- On parle bien mieux la langue quand on la pratique.
- Remarque ça fait deux jours que je parle français maintenant, je reconnais que c’est, disons, vivifiant
- Merci Elsa et Anna, nous vous aiderons à rentrer chez vous.
Else se rendait bien compte que celle qu’elle admirait devrait partir un jours. « je vous aiderais »
- Else ? Elsa était touché par la tristesse de la jeune femme.
- Ce n’est rien Elsa, vous compter rentrer quand.
- Cela va dépendre de vos efforts, mais dison dans un moi ou deux.
- Euh Elsa, Kristoff il tiendra pas un moi….
- SILENCE. Je décide que nous restons deux moi.
- Bien votre majesté.
- Anna, par le lien qui te lit à ton mari, tu est reine je te rappel.
- Bah non…..
- Qui est parti en premier.
- Toi.
- Bien quand je suis partie qui est reine quand la grande sœur fait des bêtises.
- Euh moi.
- Qui à donner le pouvoir à Kristoff.
- Moi.
- Donc techniquement parlant, TU ES REINE.
- J’avais pas vu ça comme ça.
- C’est sur chère sœur de puis ce matin tu me lances des piques, mais à force ma tête travaille, et fini par trouver de quoi te clouer le bec.
Else et Anna assistèrent à une de leur petite dispute, qui était plutôt une façon à elle de désamorcer un désaccord.
- Arrêtez de vous disputez ça n’avance à rien.
- Ne vous inquiétez pas. Rassura Elsa, c’est de bonne guerre.
Anne qui n’en perdait pas une miette. « Donc techniquement Anna est reine d’Arendelle. »
- Oui enfin techniquement. En réalité c’est toujours ma sœur.
- Changeons de sujet Elsa en avait assez qu'on parle toujours du même sujet. "ils viennent quand vos chevaliers servants."
- On remarque que ta sœur Anna, sait les priorités féminines.
- Voir des garçons est une priorité féminine Anna.
- Bah oui comment veux-tu que papa et maman se soit rencontrer.
- Je ne sais pas moi, c’était paraît-il un mariage arrangé.
- A votre époque, demanda Else vous rencontrer les Garçon comment ?
- Euh Elsa, je fait la version drôle ou pas.
- Tu ne dis rien.
- Bon je ne sais pas comment j’ai rencontrer mon mari.
- Oh ça Anna, on sait. Dit Anne, mais d’habitude.
- En principe. Reprends Anna. L’ors du couronnement, Elsa rencontre des princes et selon les avantages commerciaux, elle contracte un traiter d’alliance qui bien souvent pour les consolider se solde par un mariage, sinon ce sont les parent qui arrange le coup.
- Et la princesse elle à le droit de choisir.
- Euh pas tout à fait. La reine doit donner un accord royal de principe, en faite, la reine à le dernier mot.
- Comme pour Hans. Ajouta Else.
- J’aimerais. Dans la mesure du possible qu’on évite de parler des affaires du royaume.
- Quoi Elsa il n’y a rien de secret c’est un menteur, filou et manipulateur.


Soudain la sonnerie retenti.

- Merde, c’est Marc.
- On ne jure pas en ma présence.
- Elsa. Chuchota Anna, « Ce n’est pas le moment. »
- Venez avec moi pendant Qu’Else accueille le premier garçon.
- Y en aura beaucoup. Demanda Elsa un peu inquiète
- il me semble vous avoir dit, deux.
- On peu peut-être rester. Demanda Anna
- Oui si vous changer de tenu.
- Elles ont quoi ? nos tenues. s'insurgea Elsa.
- Bah ça fait un peu cossplay.
- Ce sont nos habits de nouvel ans.
- Elsa je crois que si on veut les aider, il faut se plier à quelques règles.
- Très bien.
- Euh par contre Elsa et Anna on a pas tout a fait la même taille de…. (Elle montra les seins de ces dernières) Anne était un peu gêné.
- Personne n’est parfait
- vous prendrez ceux de maman je pense que ça ira très bien.
Pour les habits, par chance, elles s’en tirai assez bien, ce qui était déroutant c’était de mettre des pantalons, un chemisier et d’avoir une tenu plus adéquat pour l'époque. Adieux natte bonjours cheveux laisser tomber. Même Anna choisi de laisser ses cheveux.
- Merde.
- Que ce passe t’il Anne, on est si horrible que ça.
- Non, pas du tout. Marc et Éric, vous allez leur faire de l’effet grave.
- C’était vos fiancé.
- Non, pas du tout mais Else voulait demander à marc de sortir avec elle.
- On va rester ici on ne vous gênera pas. Décida Elsa un peu confuse et comprenant la situation.
- Non venez de toute manière vous aller pas rester ici.
- Oh mes attends vous avez a peu de chose prêt nos cheveux…. Anna avait les yeux qui brille.
- Quand ma sœur à une idée c’est brillant, je te préviens Anne.
- Enlève ces nattes ridicule et fait comme moi et et va voir ta sœur et dit lui de venir nous voir.
Sitôt dit sitôt fait Anne ressemblait à peu de chose prêt à Anna d’Arendelle.
- On pourrait croire qu’on est jumelle.
- Anne va chercher ta sœur. Elsa avait son ton royal qui indiquait qu’il n’y avait pas de discutions.
- Je reviens.
Elsa se tourne vers sa sœur : « Anna, je ne comprends pas papa, pourquoi je suis reine. »
- Pour que mon génie s’exprime, ma chère. Faut toujours attirer les prince et princesse par de jolie joyeux, la jugeotte ça les fait fuirent.
- Anna, tu est désobligeante.
- Non je te taquine.
Else fit son entré.
- C’est quoi votre idée, Anne ma dit que vous aviez un truc pour que…
- Anna enlève lui immédiatement la tresse.
- Elsa, tes désirs sont des ordres.
- Mademoiselle, on va vous préparer pour le rendez-vous de votre vie.
Quand la transformation fut effectuée, Else n’en revenais pas.
- On se ressemble.
- Ça s’appel brouiller les pistes. Aller on va séduire quelque beau jeune-homme.

L’arrivé de Else, suivi d’Elsa ainsi que d’Anne et Anna à fait plus que sensation.
- Je rêve ou vous êtes jumel. S’extasia Marc.
- Vous nous avez cacher ça les filles. Cru bon d’ajouter Éric.
- On a pensé vous faire la surprise, on a rencontré y a quelque temps des sosies parfait. Annonça fièrment Anne
- Voici Anna Borjman et Elsa d’Ariendelle.
Dans sa tête Elsa comprenais très bien la situation « on ne peu décemment dire le nom de mon royaumes »
- Donc en faite vous n’êtes pas sœur.
- Non. Mais elles, elle le son, elles viennent d’Oslo.
- A parce qu’en plus elle parle le norvégien. Marc en resta bouche bé.
- On parle français aussi. Ajouta Elsa. « Vous connaissez un peu le norvégien ? »
- Erik le parle à peu prêt bien, il est le premier de la classe.
- Ah (en norvégien) Erick, nous somme heureuses de faire votre connaissance, avez vous eu l’occasion de voire notre beau pays.
Erick en resta sans voie : je, je, je n’ai pas compris.
- Et ça parle le norvégien. Pfff. Elsa était dépité. J’ai dit : « Erick, nous somme heureuses de faire votre connaissance, avez vous eu l’occasion de voire notre beau pays. »
-  Elsa ! Anna cherchait à sauver l’amour propre du pauvre garçon. « tu as parler un peu vite.
- Mais Anna je parle normalement.
- Tu voudrais qu’il te parle avec des mots que tu ne comprends pas et à la vitesse à laquelle tu lui à débité ton charabia.
- Vous devriez voir ma prof de norvégien, ce serait épattant.
- Ah si elle est aussi calé que vous….. ça risque d’être amusant.
- Et cesse d’être désobligeante Elsa. Tu va nous attirer des ennui.
- Tu crois qu’il m’aime bien.
- Non, je ne le crois pas et pour tout dire moi aussi je ne t’aime plus du tout, t’est méchante.
Marc, trouva la sorti nécessaire pour désamorcer l’incident : « Eh les filles ne vous inquiéter pas, on va pas ce batte pour trois mots de norvégien. »
- Ok Anna, je vous pris de m’excuser j’ai utiliser une forme un peu veillotte. Je pense plutôt que ceci vous comprendrez. Et elle s’applique à être plus pédagogue. « Bonjours Erick, ma sœur et moi sommes heureuses de faire votre connaissance, avez-vous eu l’occasion d’aller en Norvège. »
(Éric en norvégien) : euh oui, je m’appel Eric et je n’ai pas eu l’occasion encore d’aller dans votre pays, mais j’ai beaucoup lu de livre sur Oslo votre capital. »
- Ah oui, effectivement, ok Anna j’ai compris. Elsa était heureuse, elle avait l’occasion de parler la langue de son peuple et qui plus est un garçon qui lui plaisait.
Elle chassa l’idée de le ramener à son époque, pourtant…. elle avait le coup de foudre. « Sois raisonnable, qu’as-tu dis à ta sœur…. Hein, on n’épouse pas un garçon le premier jour. Quoi, Il à que 19 ans ! personne n’est parfait. Et à l’extrême limite, c’est un détaille »

Anna commence à trouver sa sœur étrange, bien sure Else avec marc ça collai super bien et a vrai dire pour qu’il sorte ensemble c’était presque fait, mais sa sœur avec Erick, ça s’était quelque chose de nouveau, sa sœur, amoureuse, car c’était sur, Elsa tattait de partout le terrain, elle avait fini par remarqué que de plus en plus la conversation était en norvégien, bien sure Elsa prenait le temps d’espacer chaque mot et le corrigeait dans certaine formulation et apprenait aussi quelque nouvelle tournure de l’époque. Le soir venue les garçons repartent avec une bonne nouvelle. Else avait déclaré sa flamme à Marc, Anna avait subtilement manœuvré pour aider la chose. Et Elsa avait des étoiles dans la tête. Pour Else aussi les chose on changé, non l’idéal féminin c’était pas ça, elle comprenait pourquoi sa sœur s’échinait à avoir un petit copin. Bien sure il lui faudra du temps pour comprendre que les chose change. Mais elle se sentait mieux et puis quand elle a vu Elsa papoter avec son meilleur ami, c’était réglé.

Le soir les parent d'Else et Anna rentrèrent et apperçurent leurs nouvelles amies.
- Bonsoir les filles.
- Bonsoir papa, bonsoir maman, votre voyages. Demanda poliment Anne.
- Très bien merci, oh mes vous avez rencontrez des étudiantes pour vous aider dans la langue d’Olaf.
- On les a rencontrer l’ors d’un échange sur un projet de visite de la norvège par l’école. Else était fière de son mensonge, qui n’en était pas tout à fait un l’école avait bien le projet de faire partir ses meilleurs élève mais il n’a jamais été question d’échange.
- Très bien, bon est-ce que tes amies souhaiteraient manger.
- Papa. Anne se leva elle comprennent aussi le français elle étudie notre langue.
- Ah excusez-nous désirez-vous diner avec nous se soir mesdames.
- Ce sera avec plaisir. répond Elsa de sa voie la plus douce possible.

Après le dîner elle repartirent dans la chambre de bonne de Greg, les parents avait annoncé que Greg leur avait téléphoné pour dire qu’il quittait le domicile famillial et qu’il prendrai ses affaires dans deux moi.

Dans la chambre
- Anna, je te dois des excuses sincères.
- Quoi ?
- Pour ta demande en mariage avec Hans.
- Euh, non là tu avais raison.
- Ah
- Il est stupide. Enfin il était stupide.
- Je sais que ce que je vais te dire et farfelu et même inconvenant pour une reine.
- Quoi, encore.
- Je suis, enfin je crois que je suis amoureuse.
- Je préfèrerais que tu réfléchisse Elsa
- Bravo. Tu as eu l’as réponse que j’aurais du avoir surement.
- Arrête de te faire du mal, Kristoff, m’a dit un jours qu’il était tombé amoureux de moi comme ça d’un seul coup devant le palais de glace.
- Anna c’est grave, je peu pas le ramener chez nous.
- Je suis désolé Elsa.
- Ne le soit pas Anna.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par sapin le Dim 08 Nov 2015, 23:12

Deux moi plus tard

Il est temps de rentrer.

Les recherches avaient été fructueuse, les parents était plus que heureux que leur filles travaillaient d’arrache pied pour une rentrée meilleure. Les dictées, les fiches de l’ecture, l’apprentissage du norvégien tout était bien. Pour nos deux princesse aussi c’était enrichissant, quel découverte la télévision, étrange ces personnes qui bouge dans la boite. Elsa était sorti quelque fois dehors avec Erick. Après une longue conversation avec sa sœur. le temps des décision approche

- Je l’aime assez pour lui dire qui je suis.
- Très bien Elsa, il y a juste un petit problème.
- Quoi.
- La neige.
- Je sais, j’ai peur qu’il me prend pour un monstre.
- J’ai une idée,
- Je t’écoute.
- On va aller à ce parc dont les filles nous parles temps avec les garçon, d'autre part je pense avoir résolu notre puzzle, aller là ou les rêve commence, c’est là que nous devons aller.
- Tu crois
- Oui, j’en suis assez sure maintenant j’ai retourné la question dans tous les sens avec leur ordi machin de plus j’ai fini par tombé sur un, comment ils appel ça, ah oui un forum, un membre, sapin, je crois à parler d’une porte dérobé entre se parc et Arendelle.
- Comment un espion
- Si c’est un espion je peu te dire qu’il à trouver des portes dérobé dans oslo et une carte de certain fjord. C’est un grand voyageur, il est peut-être le seul à nous ramener chez nous.
- Il habite ou ?
- Peu importe sur le forum, on a convenu de ce voir dans ce parc. Avant d’entré.
- Lui as-tu poser la question si je peu emener Erick.
- Il travaille sur la question.
- Hein.
- Je peu aussi te dire qu’il est aller à Arendelle il y a 4 jours.
- Tu plaisante.
- Et j’ai une preuve.
Anna sorti de son sac un objet d’une grande valeur. L’orbe royal, ainsi que sa tiare. « je souhaitais t'en parler, mais il à parler à Kristoff, il s’entendent bien visiblement et il ma dit que tout ce passait bien. »
- Il faut le voir.
- Attends je vais te montrer.
Ensemble elles allèrent sur internet et visionne ensemble le forum consacré à la reine des neiges. Soudain Elsa voie quelque chose « c’est quoi un e-mail. »
- C’est une boite de courrier qui va d’un ordinateur à un autre. Attends il est sur le forum. Je vais lui demander de ce mettre en mp.
Après quelques clavardage, Sapin fut en mp et discuta avec le psedo Arendellelsanna.* Puis tout d’un coup Anna regarde droit dans les yeux de sa sœur « il habite à deux pas d’ici et il peu nous voir.
- On a perdu tout ce temps alors que la porte est tout prêt.
- ne Te plaint pas tu as trouvé l’homme de ta vie.
- C’est juste.

C’est donc tard dans la nuit que sapin apparut au ba de la porte de l’apprtement d’Else et Anne.

- J’ignorait qu’il existait des Arendellienne à paris. Vous êtes en voyages d’agrément ?
- Très drôle. Je te présente sapin Elsa.
- Enchanté votre majesté, c’est rare de croiser une reine en bas d’une porte cochère de la ville de paris.
- Vous êtes le voyageur.
- En quelque sorte oui. Mais ne trainons pas ici, la ville à beau être calme, il n’est jamais trop prudent de s’abriter venez chez moi, je vous montrerais ce que je sais de votre époque et comment y revenir..

Tous trois pénétrèrent dans un vaste appartement, ou était placer pèle mèle livre, ordinateur objet de collection de divers mondes, Sapin était un ermite.
- C’est de là que parte les rêves.
- Ah ça non. Un peu d’aquavit ?
- Vous connaissez cette liqueur à base de pomme de terre.
- Bah votre majesté, il faut savoir éviter de dépayser un souverain. Bon Assez parler comment diable êtes-vous passé.
Anna entrepris de lui raconter l’histoir.
- Une boîte. ? Intéressant un type du forum avait imaginer un voyages spatio-temporel je n‘ose encore lui dire que c’est possible, mais là je peu plus nier. C’est possible.
- Si j’en crois ce que nous à dit Paddie, il faut trouver une boite de retour.
- En effet. Sapin parti chercher trois petit verre d’aquivit et revint s’asseoir sur son fauteil.
- Je peu éviter de vous proposer des glaçons
- En effet. Merci…. Sapin.
- Pourquoi se nom sapin.
- Mon nom n’a que peu d’importance a vrai dire, mais puisque je connais vos prénom, je vous offre le mien Olivier. On est d’accord, ça n’a rien de norvégien.
Anna faciné, on rentre comment.
- Il y a plusieurs portes même à paris. Anna ma raconter votre escapade dans le disney stor des champs Élysée. Vous auriez pu rentrer à ce moment là.
- COMMENT. Elsa n’en revenais pas les portes était nombreuses et elle ne les voyait pas.
- J’ai fini par en créer une ici. Mais elle n’est pas commode, mais je suppose que vous voulez rentrer à une date précise. Non.
- Si c’est possible et… Elsa n’osait poser la question : « je voudrais repartir avec quelqu’un »
- Ah je vois. Anna m’en a parlé.
- C’est possible.
- C’est possible, mais pas sans danger
Anna inquiète : « quel sont les dangers »
- Bah déjà, il y a 170 ans entre vous lui connait des choses que vous vous ignorez, apporter ce qu’il sait pourrait avoir des conséquences sur mon présent, pas que le mien d'ailleurs sur tous les gens qui nous entour et cela plus que vous ne pouvez l'imaginer. D’ailleurs Else et Anne en sont une première conséquence de ce qui se passe.
- Comment.
- Je voudrais vous épargner d’insulter votre intelligence, mais vous avez remarquer qu’elle vous ressemble.
- Oui c’est vrai. Elsa commence à comprendre ou plutôt avant l’impression que quelque chose va leur être révéler et que ce n’était pas bon.
- Anna=Anne et Elsa=Else.
- Et alors ?
- Alors c’est votre moi interrieur qui à été projeter ici dans le futur.
- Mais elles écrivent comme des…..
- En effet, Elles ne sont pas parfaite, mais elles n’existerons plus dès que vous serez de retour en Arendelle.
- Et le copain d’Anne.
- Il ne se souviendra plus d’elle. Par contre Erick s’il fait parti du voyage avec vous sera ce qui c’est passé.
- Donc c’est nous qui nous nous comportons dans le futur.
- C’est un peu ça, mais pour être très honnête c’est plus tordu que ça. Et entrer dans les détails nous prendrais suffisamment de temps pour.... enfin beaucoup de temps.
- Et si Elsa par sans Erick, Elle seul en souffrira de cette perte lui ne se souviendra pas qu’il à couché avec ma sœur.
- Tu as tout compris Anna.

Elsa en avait les larmes au yeux, « je vais partir sans dire adieu à mon soupirant ».
- Je crois que c’est ce qu’il y a de mieux ainsi.
- ET si on reste ici. Demanda timidement Anna.
- Votre existence sera, disons compté, vous aller surement mourir car à un moment donner vos doubles vous dénigrerons et votre présence sera inutile.
- Peut-on amener Erick et lui faire oublier son futur.
- Possible, mais les conséquences sont différentes, avez-vous songer à ses parents.
- Ils aurons perdu un fils sans savoir pourquoi.
- Exactement. Je vais vous expliquer mon travail il est difficile et passionnant, je suis un maître du temps gardien des clefs des mondes parallèles.
- c'est quoi un monde parallèle.
- c'est un monde qui est disons a côté de celui dans lequel nous vivons, parfois on le frôle, parfois on peu rentrer dedans par exemple le passé, le futur et le présent sont trois monde parallèle. il suffirait d'un rien pour les engerber.
- Ok dit Anna, il nous faut un laisser passer pour 3 personnes.
- Bien,si j’accède à vos souhait, il vous faudra faire boire ceci à Erick de tout manière il ne passera pas de l’autre côté sans avoir bu la chose, la « matrice » le rejetterais.
- c'est quoi la "matrice"
- pour simplifier, un filtre.
- Si jamais il se souvenais de quelque chose.
- En principe non. Avec ça. Sapin montra une fiole d’ou sortait une épaisse fumée.
- comment êtes vous passer de l'autre côté sans perturbé le temps, comme vous dites.
- permettez que je ne réponde pas à la question. si tu compte lui dire la vérité s’il t’aime vraiment, alors il pourra avaler la mixture et une fois passé de l’autre côté il ne se souviendra que d’une chose, vous vous êtes rencontrer après avoir densé.

Elsa réfléchit, mais c’était tout vu. « Si nous parton demain, nous serons à quel heure là-bas ? »
- A une minute prêt vous sera revenu à votre point de départ.
- Très bien Anna demain on vient ici.
- Et Ercic ?
- Je lui dirait la vérité, tout la vérité, s’il veux partir alors je fera comme la annoncé sapin, s’il souhaite resté alors je n’aurais pas d’autre choix, que de te suivre, la mort dans l’âme.
Elsa et Anna était stupéfait des révélation
- En leur apprenant le français on a appris à ce connaître et parlant le norvégien on à fait qu’entretenir notre langue.
- On peu voir ça comme ça. En tout état de cause, Elsa, Anna, peut de personne auraient tenu le coup après un tel voyage, quel qu’en soit l’issus je vous envie.
En retournant dans la chambre de greg évitant de croiser leur double.
- Qui est se greg,
- Je ne sais pas Elsa.
La nuit fut courte et finalement c’est tôt le matin qu’Elsa réveille sa sœur.
- J’ai pris ma décision.
- Tu vas lui dire.
- NON, nous parton dans deux heures prépar tes affaires appel sapin réintégrons notre époque.
- Mais tu l’aime !
- Justement Anna, je l’aime assez pour ne pas le priver de son avenir. Je serais égoïste en le faisant. Je l’ai été suffisamment avant c’est ma part de sacrifice.

C’est donc vers 10 h qu’Elsa et Anna arrivèrent chez sapin.
- Bonjours.
- Bonjours Olivier.
- Bien dormis.
- Non, et vous savez pourquoi. Dit Elsa les yeux a moitié rougie.
- Je ne vous poserais pas de question.
- J’ai fait mon choix sapin, nous sommes parti à deux, nous revenons à deux.
- Bien. Suivez-moi.
Elles traversèrent un grand couloir au bout de celui-ci, une porte dorée leur fait face.
- Avant que vous ne fassier, quoi que se soit, l’orce que la porte s’ouvrira, a priorie vous devriez vous retrouver dans votre chambre, souvenez-vous officiellement vous avez dit à Kristoff que vous étiez au palais de glace pour quelque jours. Vous direz que vous avez changer d’avis.
- La lettre que j’avais écrite pour le nommé roi.
- N’existera plus.
Elsa se tourna vers sapin. « merci de votre aide, vous êtes surement un troll, a visage humain »
Sapin regarde Elsa avec amusement « qui sait » et regarde les deux jeunes filles. « j’ai été heureux de faire votre connaissance »
Anna regarde sapin et lui posa les deux dernières questions.
- Sapin ce que nous avons appris ici nous l’oublierons.
- Oui
- Et ce que nous avons vu, ces machines, c’est chose, ces voi…tures… Elle existerons ?
- Oui Anna.
- Merci. Elsa, tu me donne la main.
- Oui Anna, on rentre.
Sapin ouvrit la porte et devant elle se trouvait Arendelle et les festivités du nouvel an était toujours là. Elsa et Anna regardèrent sapin.
- Vous ne voulez pas venir. Vous pouvez revenir chez vous quand vous voulez.
- C’est gentil, mais non Elsa et Anna. C’est la fête c’est votre deuxième année ensemble. Aller, on vous attends.

Elle franchirent la porte et aussi tôt elle était aspiré vers leur chambre comme l’avait dit sapin.

Anna regarda Elsa.
- On va rejoindre les autres a la salle de balle.
- Elsa tenait quelque chose dans les mains, quelque chose qui était précieux pour elle en cette instant, Une photo, mais petit à petit celle-ci se désagrégea Pour finir comme volatilisé. Elsa leva la tête vers sa sœur.
- Oui Anna, allons rejoindre les autres.


c'est la fin de la première parti. mais qui est ce mystérieux sapin.
avatar
sapin

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 20/08/2015
Age : 46
Localisation : paris, france

Revenir en haut Aller en bas

Re: du futur au passé ou du passé au future

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum