La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Lizzie3105 le Lun 02 Mar 2015, 23:23

Eeeh maintenant je ne suis plus la méchante !! Je suis une mère douce et attentionnée I love it jesuisdehors
Le moment qui m'a fait marrer, c'est quand Anna veut noter l'évènement pour le premier baiser d'Elsa lol!
Sinon quand Sirius dit qu'il sait ce qui lui reste à faire en regardant son pendentif.. Il veut aller rejoindre ses parents, c'est ça ?? Conclusion il veut se tuer bravo
Sinon j'adore ce chapitre !! Vivement la suite cheers

_________________
avatar
Lizzie3105

Féminin Messages : 850
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 16
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Minka le Mar 03 Mar 2015, 00:41

Alors je viens de rattraper mon petit retard.

Dans le chapitre 11 :
Le médecin pour commencer, je ne sais pas où il a eu son diplôme, mais avant de prononcer la mort de quelqu'un on cherche un éventuel pouls ou on écoute si le cœur bat encore...non ? Shocked

Ce qui m'a choquée aussi c'est ce passage qui à la base est super mignon : "Cette dernière vint se blottir au côté de sa sœur bien-aimée. Elle contempla quelques instants sa sœur, ne cessant de s'imaginer les merveilleux moments qu'elles avaient passées ensemble, ces dernières années." <-- On parle desquelles années là ? Parce que lors des dernières, elles ont plus été séparées qu'autre chose. (oui je fais ma chieuse...dsl Razz)

Sinon les situations vont encore un peu trop vite je trouve. Comme Elsa et Sirius qui viennent tout juste de se réveiller, après une semaine de convalescence et qui sautent déjà hors de leurs lits pour aller prendre l'air. Suspect

Après je n'ai pas trouvé ce chapitre mauvais hein, mais pour une fois je voulais te mettre en garde, telle une petite mamie, sur les choses qui peuvent être améliorées. Wink

J'ai bien aimé par exemple le moment du baiser et la réflexion que Sirius fait à Elsa qu'il trouve encore plus jolie quand elle s'énerve. Smile
Et Anna qui veille sur sa sœur.

Dans le chapitre 12 :
On en apprend encore un peu plus sur le lourd passé de Sirius, c'est pas mal et cela donne de la sensibilité au personnage.

Anna dans ce chapitre qui se retrouve à tenir la chandelle, ça m'a fait un bout rire. Genre, elle ne pouvait pas les laisser un peu seuls cette bourrique ?

Enfin le fait qu'Elsa refuse les avances de Sirius, ça !! C'est génial et très réaliste bravo ! cheers
Par contre, dommage qu'on devine trop vite ce qu'il s’apprête à faire, t'aurais dû nous laisser douter, comme le moment où l'on se demandait si il allait survivre ou pas à la transfusion. Wink

Voilà, j'ai vraiment fait un bilan complet avec les points négatifs et les positifs, à ne pas prendre mal évidement, c'est juste mon point de vu à moi qui est à mon image. --> une chieuse

Allez !! Courage sinon pour la suite, que j'attends comme toujours avec beaucoup de curiosité. Surprised

_________________
Attention l'orthographe et moi ça à toujours fait 2...c'est mathématique. jesuisdehors

avatar
Minka

Féminin Messages : 267
Date d'inscription : 12/01/2015
Localisation : La montagne du Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Mar 03 Mar 2015, 13:51

Inessa : Heureux de voir que tu aies apprécié ce chapitre.  Smile Alors pour tout de dire, j'ai moi-même versé des larmes en écrivant ce passage. Je me suis vraiment mis à la place de mon perso.  Crying or Very sad Sinon, pour répondre à ta question, j' ai quelque peu expliqué la raison dans le chapitre. Elle dit que cela est pour son bien, pour le protéger ! Alors oui, après, de qui ? de quoi ? Mais bon, ce n'est pas très difficile à comprendre. Enfin, j'espère.

Lizzie: Encore merci pour ton commentaire, je suis ravi !  Very Happy
Sinon, pour l'avenir de Sirius, on verra bien ! bravo

Minka: Alors oui, je sais que l'attitude du médecin est plus que stupide, mais j'ai voulu rendre la chose un peu comique. Il était tellement persuadé que les chances de survie étaient infimes, qu'il n'a même pas pris la peine de vérifier. Il s'est dit que cela ne valait pas la peine. Alors certes, c'est une grosse erreur de sa part, mais bon.
Pour la suite, effectivement, concernant les meilleurs moments, j'ai fait une terrible erreur. Je ne voulais pas écrire cela. je vais rectifier la chose. désolé.
Alors ouais, concernant leurs réveils, j'avoue que c'est un peu...  scratch mais écoute, là aussi, j'ai voulu rendre la chose un peu comique, mais apparemment, cela n'a pas fonctionné. encore désolé.
Sinon, je suis ravi que tu aies apprécié ces deux chapitre en quelque sorte. Very Happy

Pour info, qui dois-je contenter ! D'un côté on me dit: OUI ! Elsa n'a pas dit OUI !
alors que de l'autre, on me dit: NON ! pourquoi Elsa n'a pas dit OUI !
Que dois-je faire alors ?

Sinon, encore merci pour vos commentaire.
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Invité le Mar 03 Mar 2015, 17:49

Cette fan fiction est magnifique en tout cas voici mon affiche da la fiction (faite sur http://fr.picjoke.net/ )" />

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Mar 03 Mar 2015, 18:28

Salut à toi Astrogirl500.  Very Happy

Alors, pour commencer: As-tu lu toute ma fanfic ? Parce que mon histoire ne parle absolument pas de ce film. J'ai seulement repris le même titre. Désolé de te décevoir, sur ce coup-là.
Sinon, j'apprécie sincèrement ce que tu as fait et je trouve cette affiche très jolie.
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par ❄️ Maaï ❄️ le Mar 03 Mar 2015, 19:00

Et bien je pense que ce chapitre est l'un de mes préférés!
Le passage où Anna dit qu'elle veut noter dans son carnet "le premier baiser d'Elsa" m'a fait beaucoup rire! bravo :hum:
Je trouve ça bien le faite qu'Elsa "rejette" Sirius comme ça, elle a peur pour sa sécurité (c'est mignon :jesaispasquoimettre ). On reconnaît bien son caractère réservée et "craintif" dans ce chapitre (et les autres d'ailleurs).
Si tu veux mon avis personnel, je suis plutôt pour le faite qu'Elsa dise "OUI!" à Sirius :bisou:
Mais pas tout de suite! (bah oui Sirius y faut savoir être patient avec les femmes Wink ) Et puis il y a toujours Hans dans les parages...Grrrr Suspect
Donc Sirius s'il te plaît ne tombe pas dans une profonde dépression! Il y a encore de l'espoir! cheers
Voilà, mon commentaire est fait, ton histoire me plait beaucoup, j'ai hâte de lire la suite (comme d'habitude en faite Wink )
PS: Déjà que je parle toute seule, voilà que je commence à parler avec les personnages de ta fic.....Mais sinon je vais bien hein! xD

_________________
"Tous nos rêves peuvent devenir réalité, encore faut-il avoir le courage de les poursuivre." -Walt Disney-
" />
avatar
❄️ Maaï ❄️

Féminin Messages : 82
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 17
Localisation : Bah Arendelle voyons !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Mar 03 Mar 2015, 20:42

Merci beaucoup Maaï. Je suis hyper content. D'ailleurs, le passage où Anna veut noter dans son carnet "le premier baiser d'Elsa" m'a beaucoup fait rire aussi. Razz
Sinon, encore merci pour ton commentaire. Very Happy
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par M.Baggins le Mar 03 Mar 2015, 21:19

"il avait un faible pour... les poèmes... la poésie. Il en récitait très souvent. Il devait sans doute penser que cela l'adoucissait... c'était sa manière à lui de s'excuser."
Je trouve ce petit passage très beau, très juste et très bien écrit. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai complètement flashé sur cette phrase^^.
Sinon, je vais surtout parler de la fin de ton chapitre qui est juste géniale! Elsa qui dit "non", on retrouve parfaitement le même problème que dans le film la reine des neiges.^^
Elle l'aime, mais elle ne veut pas l'approcher pour le protéger.
En tout cas vivement la suite! Very Happy

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1247
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Mar 03 Mar 2015, 21:40

Merci encore M.Baggins, décidément, je suis un homme comblé. Very Happy
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Jeu 05 Mar 2015, 18:15

Voici le nouveau chapitre !  Very Happy  J'espère que vous l'apprécierez.

Bonne lecture.

Chapitre 13: Nouvelles rencontres

Pendant ce temps, Elsa s'en revint terriblement malheureuse au château, le cœur brisé. La réponse qu'elle avait donné à Sirius l'avait terriblement affligée, mais au fond d'elle-même, elle savait que c'était la meilleure chose à faire.

- Elsa attend ! S'écria Anna, tout en courant aux trousses de sa sœur.
- Va-t'en Anna ! Répondit Elsa, finissant par s'arrêter dans l'un des couloirs du château.
- Laisse-moi t'aider ! Je sais à quel point c'est très difficile pour toi... je sais ce que tu ressens. Répliqua Anna, tentant de réconforter sa sœur bien-aimée.
- Comment... comment peux-tu savoir ce que je ressens ! Toi tu as encore Kristoff !  Vous ensembles, vous coulez des jours heureux... alors que moi... S'écria alors Elsa, fondant en larmes.
- Ne dis pas cela Elsa ! Tu sais très bien que je ne souhaite que ton bonheur.
- Si seulement les choses étaient moins compliquées... mais hélas, ce n'est pas le cas. Tant que Hans est en liberté, je crains que nous ne courions tous un nouveau danger, et je ne sais comment l'arrêter !
- Il n'y a hélas, rien que nous puissions faire. Allons viens ! Je vais nous faire un peu de camomille. Cela nous fera le plus grand bien.

Graham, quant à lui, se réveilla enfin de son long sommeil. Alors qu'il se décontractait quelque peu ses muscles, ce dernier jeta un rapide coup à l'horloge, alors accroché au mur.

- BON SANG ! Il était temps que je me réveille. Dit alors Graham, à lui-même.

Ce dernier se leva alors de son lit et quitta la chambre, fermant la porte derrière lui. Puis, il se dirigea vers la chambre où se trouvait son vieil ami. Graham hésita quelques instants avant de toquer, il ne savait trop s'il devait déranger le capitaine, mais, il finit par se décider.

- Capitaine... c'est moi. Pardonnez-moi de vous déranger. Dit alors Graham.

Aucune voix ne se fit alors entendre. Trouvant cela, quelque peu étrange, Graham ouvrit lentement la porte et entra dans la pièce. C'est alors qu'à son grand étonnement, il n'aperçut personne.

- Capitaine ? Majesté ? Où êtes-vous ? S'exclama Graham.

Celui-ci s'avança alors un peu plus dans la pièce, et étrangement, il aperçut un miroir brisé en mille morceaux. Ce dernier se posa alors questions.

- Bon sang capitaine ! Mais qu'est-ce qu'il vous arrive. Dit alors Graham à voix basse.

ce dernier quitta alors la chambre tout en refermant la porte derrière lui. Alors qu'il fit quelques pas, le ventre de celui-ci commença à gargouiller.

- Bon sang ! Je mangerais bien un petit morceau moi. Dit alors Graham à lui-même, tout en se tenant la pense.

C'est alors qu'il vit une servante monter les escaliers et se diriger tout droit vers lui, tenant une pile de linge dans les bras.

- Pardonnez-moi ma chère ! Pourriez-vous m'indiquer où se trouve la cuisine, je vous prie ? S'exclama alors Graham.
- Bien sûr, descendez les marches puis prenez à votre droite. Répondit la servante.
- Merci. Répliqua Graham.

Graham s'en alla alors à toutes jambes dans la cuisine afin de grignoter un morceau. Alors qu'il passa la porte, il aperçut les deux jeunes sœurs assises l'une à côté de l'autre, la tasse à la main.

- Oh ! Princesse Anna... majesté. Je ne savais pas que vous étiez là. S'exclama alors Graham quelque peu surpris.
- Graham ? Mais que faites-vous ici ? Répondit alors Elsa.
- Le capitaine n'est pas avec vous ? Je le cherche partout. Répliqua Graham.

- Nous sommes allés nous promener, il y a un petit moment déjà, mais... je crains qu'il ne soit resté en arrière. Dit alors Anna.
- En arrière ? Répondit Graham, quelque peu surpris.
- Il est resté au village et je crains... oh mais... le pauvre ! Qu'est-il advenu de lui à présent ! S'exclama alors Anna.
- Attendez un peu ! De quoi parlez-vous ! Que s'est-il passé ? Répliqua Graham, ayant du mal à suivre.
- Sirius a... comment dire... le cœur brisé à présent. Répondit alors Anna à voix basse.
- Quoi ? Oh non, il ne manquait plus que cela. Répliqua Graham.
- Attendez Graham ! Je peux tout vous expliquer ! S'exclama alors Elsa, tout en se levant de sa chaise.

Venant de comprendre ce qu'il s'était passé, Graham se précipita alors à toutes jambes en direction du village à la recherche de son ami.

- GRAHAM ! ATTENDEZ ! S'écria alors Elsa.
- Laisse le Elsa... laisse-le. Répondit Anna à voix basse

Pendant ce temps, au village. Sirius se tenait assis sur un petit banc près du marché, perdu dans ses pensées. Il n'avait plus conscience du monde qui l'entourait, ignorant totalement les gens qui circulaient devant lui, et même certains qui le saluaient de temps à autre. Il ne cessait de repenser mot pour mot ce que lui avait dit la reine. Au même instant, une petite voix criant à l'aide se fit entendre au loin.

- A L'AIDE ! AIDEZ-MOI ! JE... JE NE SAIS PAS NAGER ! Hurla la petite voix .

Ayant entendu cet appel à l'aide, Sirius reprit instantanément ses esprits et se leva brusquement, tentant de repérer la personne en détresse. Il aperçut alors une multitude de gens se réunir près du lieu en question.

- MON DIEU ! MAIS FAITES DONC QUELQUE CHOSE ! S'écria un villageois.
- PITIÉ ! AI... AIDEZ-MOI ! Hurla la petite voix.
- OH MON DIEU ! SOPHIE ! AIDEZ-LA, PAR PITIÉ ! S'écria la jeune mère, alors en proie à la panique.
- MÈRE ! Hurla Sophie, s'efforçant tant bien que mal de rester à la surface.

Ne parvenant plus à rester à la surface, cette dernière finit par se noyer.

- SOPHIE ! OH MON DIEU ! SOPHIIIEEE ! Hurla alors la jeune mère.
- C'EST HORRIBLE ! Hurlèrent les villageois.
- QUE QUELQU'UN FASSE, QUELQUE CHOSE !!! S'écria un villageois.
- PERSONNE N'IRA DONC LA SAUVER !!! S'écria un deuxième villageois.

Le jeune capitaine qui avait alors aperçut la pauvre fillette se noyer, se jeta rapidement à l'eau. Tours restèrent là, immobile et sans dire mot, espérant le retour de ces derniers. Après quelques instants, Sirius refit alors surface, la fillette accrochée à son coup.

- IL A RÉUSSI ! S'écria un villageois.
- Ne tant fait petite. Je vais te sortir de là. Dit alors Sirius.
- Oh mon dieu Sophie ! S'écria la jeune mère
- Mère ! Répondit alors Sophie.
- Voilà madame. Répliqua Sirius, tout en tendant la jeune fille vers sa mère.
- Oh mère ! J'ai.. j'ai eu si peur ! J'ai... j'ai bien cru que j'allais mourir ! S'exclama Sophie, tout en pleurant.
- Oh ma chérie ! J'ai eu si peur moi aussi... mais c'est fini à présent. Je suis la. Répondit la jeune mère, tout en réconfortant sa fille.

Le capitaine sortant à son tour de l'eau, se fit acclamer haut et fort par les villageois qui se tenaient là.

- HOURRA ! HOURRA ! S'écrièrent les villageois.
- GLOIRE A NOTRE ILLUSTRE HEROOO !!! S'écria un villageois.
- Je... Je vous en prie... cessez ces acclamations... Répondit alors Sirius, tout en reprenant son souffle
- Merci infiniment monsieur ! Vous avez sauvé ma fille ! Je vous dois la vie. Dit la jeune mère, tout en versant des larmes.
- C'était le moins que je puisse faire madame. Répondit alors Sirius, tout en s'essorant ses long cheveux blanc.

Le jeune capitaine s'approcha de la jeune fille, alors tenue dans les bras de sa mère, et lui dit ces mots:

- Dis-moi, comment t'appelles-tu ? Dit tendrement Sirius.
- So... Sophie monsieur. Répondit Sophie, à voix basse.
- Comment t'aies-tu retrouvé à l'eau Sophie ? Répliqua Sirius.

La jeune fille hésita quelques instants.

- C'est vrai ça ! Comment t'es-tu retrouvé dans cette situation ? Dit alors la jeune mère.
- C'est cet homme ! Il m'a poussé avec son derrière ! Répondit alors Sophie, tout en pointant du doigt le coupable.
- Quoi ? S'écria la jeune mère.

Tous se retournèrent alors et regardèrent le fautif.

- Je suis vraiment désolé, c'était un accident ! S'écria le fautif
- Expliquez-vous alors ! Répondit Sirius.

La personne visée se sentit quelque peu gênée, mais finit tout de même par répondre.

- J'étais en train de saluer une amie que je venais de retrouvé, et comme le veut la coutume... à moins que vous ne soyez quelque peu... enfin bref. Au même moment, cette fillette est passée juste derrière moi. Je vous l'ai dis, c'était un malheureux accident, et je m'en veux terriblement. Madame, si je peux faire quoi que ce soit pour me faire pardonner. S'exclama alors le fautif.
- Non ! Ce ne sera guère nécessaire, mais j'accepte vos excuses. Répondit alors la jeune mère.

La personne visée se sentit alors rassurée face à ses paroles et remercia chaleureusement cette dernière.

- Je vous remercie infiniment de votre bonté madame. Dit le fautif.
- Bon ! Allez Dalmar ! On n'a pas toute la journée. Ajouta sa vieille amie, tout en tirant ce dernier par le bras.
- Je... je suis désolé ! Passez une bonne journée ! Mais ne tirez pas sir fort Laurène ! S'écria alors Dalmar.

La jeune mère aida sa fille à se relever, tout en disant ces mots.

- Monsieur ! Qui que vous soyez, je vous ne remercierai jamais assez ! J'ai bien peur d'avoir à présent une dette qui ne me sera impossible d'acquitter. Dit la jeune mère.
- C'est tout naturel voyons, tout naturel. Répondit alors Sirius.
- Venez donc à l'intérieur, je me ferais une joie de vous inviter chez nous. C'est juste à deux pas d'ici. Répliqua la jeune mère.
- Je vous remercie infiniment mais... Rétorqua Sirius.
- Ne soyez pas timide. C'est le moins que je puisse faire. Et puis... vous ne pouvez guère rester dans cette tenue toute trempée. Dit alors la jeune mère.
- Je... je ne sais quoi dire madame. Répondit Sirius.
- J'insiste ! Je tiens à remercier comme il se doit le sauveur de ma chère petite fille. Répliqua la jeune mère, le sourire aux lèvres.
- Mère ! Je ne suis plus une enfant  ! Je vous rappelle que je viens d'avoir 14 ans. Rétorqua alors Sophie, quelque peu gênée.
- Peut-être, mais pour moi tu seras toujours mon petit ange adoré. Dit alors la jeune mère tout en poussant un léger sourire à sa fille.
- Mère ! Je vous en prie... pas devant les gens. Répliqua alors Sophie, terriblement gênée.
- Bon ! Nous allons vous laisser ! CIRCULEZ TOUT LE MONDE ! CIRCULEZ ! Il n'y a plus rien à voir ! S'écria alors un villageois tout en faisant signe de partir.

Les villageois s'en allèrent alors peu à peu, retournant à leurs diverses occupations. Il ne restait dorénavant plus que les deux femmes et le jeune capitaine.

- Venez, monsieur... euh... monsieur ? Dit alors la jeune mère.
- Oh Sirius ! Capitaine Sirius... de la marine royale d'Ardenfell ! Enchanté de faire votre connaissance. Répondit Sirius.
- Capitaine ? Eh bien... je ne pensais pas être un jour en présence d'un capitaine de la marine. Vous savez, j'ai toujours rêvé de pouvoir... Commença la jeune mère
- Mère ! S'exclama alors Sophie.
- Oui mon ange ? Répondit la jeune mère.
- Je vous rappelle que nous sommes trempés, moi et ce monsieur ! Répliqua Sophie.
- Bon sang ! Ou avais-je la tête ! Pardonnez-moi capitaine, j'ai tendance à m'égarer facilement dans les discussions. Rétorqua alors la jeune mère.
- Ce n'est rien. Inutile de vous excuser. Répondit tendrement Sirius.
- Oh mais ! Vous devez être gelé. Venez tous les deux ! Rentrons. Répliqua la jeune mère.
- Vous êtes sûr que je ne vous dérange pas ? Rétorqua alors Sirius.
- Pas le moins du monde. Et puis, ce sera l'occasion de faire plus ample connaissance. Dit la jeune mère.

Sirius se rendit donc à la demeure de ces dernières. La maison se trouvait non loin du lieu où s'était déroulé l'accident. Elle n'était certes, pas très grande, mais cela suffisait amplement pour une famille de quatre personnes.

- Bienvenue chez nous ! J'espère que vous ne vous sentirez pas trop à l'étroit ici. Ce n'est pas très grand, mais tout le confort est là. S'exclama la jeune mère.
- C'est parfait ! Répondit Sirius tout en contemplant la demeure.
- Suivez-moi à l'étage, je vous donnerai de nouveaux vêtements.
- De nouveaux vêtements ? Madame... je... je ne sais pas quoi dire ! Je n'ai rien fait de tel qui mérite autant de bonté et de gentillesse de votre part.
- Vous avez sauvé ma fille pardi ! Qui plus est, vous n'êtes pas un étranger mais un invité.
- Voici votre chambre. Je vais vous apporter un linge ainsi que des vêtements neufs. Je reviens tout de suite.

Le capitaine entra alors dans la chambre et jeta son regard un peu partout dans la pièce. Quelques secondes plus tard, la jeune mère revint.

- Voici un linge et les vêtements. J'espère qu'ils sont à votre goût. Dit la jeune mère.
- C'est parfait ! Je vous remercie sincèrement de votre hospitalité, je ne l'oublierais jamais madame... madame ? Répondit alors Sirius.
- Oh pardonnez-moi ! J'ai oublié de me présenter. Appelez-moi Katrine. Répliqua la jeune mère en souriant.
- Fort bien Katrine. Je vous remercie encore pour tout ceci. Rétorqua alors Sirius.
- C'est normal. Bon ! Je dois vous laisser. J'ai une fille dont je dois m'occuper. Faite-moi signe si vous avez besoin de quoi que ce soit. Répondit Katrine.

Cette dernière s'en alla donc rejoindre la chambre de sa fille à l'autre bout du couloir. Sophie, qui était déjà en train de se sécher à l'aide d'un petit linge, vit alors sa mère entrer dans la chambre.

- Dis maman, tu as remarqué les cicatrices qu'il porte sur son visage ? Dit alors Sophie.
- Oui chérie, j'ai remarqué... en attendant, il difficile de ne pas les apercevoir. Répondit alors Katrine.
- Et... tu n'as rien remarqué d'autre chez cet homme.
- Sa... boucle d'oreille ?
- Ses cheveux maman ! Tu as vu la couleur de ses cheveux ! Ils sont aussi blancs que la neige. Je n'ai jamais rien vu de tel auparavant ! Tu ne trouves pas cela étrange ?
- J'avoue que la couleur de ses cheveux est quelque peu... comment dire... unique. Mais bon ! J'ai déjà vu des choses bien pire que cela !
- Quoi par exemple ?
- Ton père qui ne changeait de sous-vêtement qu'une fois tous les mois. Bon ! Je te laisse t'habiller.

A suivre...
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par M.Baggins le Jeu 05 Mar 2015, 20:59

Oh, ce chapitre est touchant^^.
Je l'ai bien aimé, vraiment. Pas de la même manière que les autres, mais il est très bien quand-même.
Il marque une petit pause dans la narration: Sirius sort un peu de la trame de l'histoire, et c'est un bon procédé pour donner du réalisme à l'histoire: montrer que les personnages peuvent s'intéresser à autre chose qu'à tout ce qui a trait au scénario (un peu comme au début de Pulp Fiction quand ils discutent des hamburgers, alors que ça n'a rien à voir avec l'histoire du film^^).
Bref, bon chapitre. Sans grand enjeu, juste là pour détendre un peu l'atmosphère... C'est très bien! Very Happy

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1247
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Lizzie3105 le Jeu 05 Mar 2015, 23:40

J'adore ce chapitre !! ^^
C'est dingue comme Elsa veuille protéger Sirius.. Un peu comme sa soeur avant mais pour d' autres raisons bravo
Je sais pas pourquoi mais j'imagine pas Sophie dire "mère", j'ai plus l'impression qu'elle devrait dire "maman" xD
Et sinon quand tu met "jeune mère" pour Katrine, je sais pas ça me fait bizarre.. Parce que sa fille à 14ans quoi xD (Oui.. Ça me fait bizarre juste pour ça.. bravo )
Et puis je sais pas non plus pourquoi mais je m'imagine que Katrine va être avec Sirius x)
( Je m'imagine beaucoup de trucs.. Je sais bravo )
Et la dernière phrase que prononce Katrine est juste trop xD

Vivement la suite !! cheers

_________________
avatar
Lizzie3105

Féminin Messages : 850
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 16
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Ven 06 Mar 2015, 14:35

M.Baggins: Merci beacoup. J'en suis ravi ! Very Happy

Lizzie:  Je suis content qu'il t'ait plu ! Very Happy Alors, concernant le mot mère: Il faut comprendre que dans ces années-là, mais aussi bien avant, les gens s'exprimaient différemment d'aujourd'hui. Comprede ?
Pour la maman, je suis parti du principe qu'elle a eu sa fille relativement jeune, à 21 ans. Donc, elle en a maintenant 35 ans. Alors après, je ne sais pas ! Avoir 35 ans, me paraît encore assez jeune, pas beaucoup certes, mais quand même !
Sinon, une femme de 35 ans avec un homme de 28 ans me paraît un peu...
Bref, je ne les vois pas ensemble.

Voilà, encore merci à vous deux ! bravo


Dernière édition par Micky93 le Ven 06 Mar 2015, 16:41, édité 1 fois
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Lizzie3105 le Ven 06 Mar 2015, 16:39

Oui je comprends xD
Mais en fait c'est parce que Elsa dans le film elle apelle sa mère "maman" du coup ( oui je sais c'est quand elle est petite..) Et dans Raiponce ce n'est que quand elle a 18 ans qu'elle apelle Gothel "mère". Donc pour moi ça fait bizarre mais bon.. (Faut dire aussi que je trouve beaucoup de choses bizarres bravo )

_________________
avatar
Lizzie3105

Féminin Messages : 850
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 16
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par ❄️ Maaï ❄️ le Ven 06 Mar 2015, 20:11

J'ai bien aimé ton chapitre Very Happy (intro la plus classique du monde xD)
Non plus sérieusement, il était pas trop court, pas trop long, enfin bref il était bien quoi bravo
Le sauvetage héroïque de la petite Sophie était bien décrit, c'était le passage d'action de ce chapitre. Certes, ce dernier chapitre n'est pas comme les précédents avec beaucoup d'actions, de révélations .... Mais bon Sirius et Elsa ont failli passer l'arme à gauche quand même! Il faut faire une pause à un moment Razz (au cas ou "passer l'arme à gauche" c'est une expression pour dire "mourir" xD).
Sinon j'ai une question... Dans ce chapitre tu dis que Sirius a les cheveux blancs mais, dans tes fan-arts, Sirius a les cheveux noirs nan? A moins qu'il y ait une raison ? confused Smile

_________________
"Tous nos rêves peuvent devenir réalité, encore faut-il avoir le courage de les poursuivre." -Walt Disney-
" />
avatar
❄️ Maaï ❄️

Féminin Messages : 82
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 17
Localisation : Bah Arendelle voyons !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Ven 06 Mar 2015, 20:23

Merci encore Maaï ! Very Happy
Alors, pour répondre à ta question, c'est Aaron qui a les cheveux noirs, alors que Sirius a les cheveux blancs. Et dans mes dessins, Sirius a bel et bien les cheveux blancs ! Tu as dû confondre alors ! scratch
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par ❄️ Maaï ❄️ le Ven 06 Mar 2015, 21:31

Oh oui je viens remarquer mon erreur désolé !
j'ai du confondre effectivement x)
j'en profite alors pour te dire que j'adore tes dessins!! tu dessines super bien :jesaispasquoimettre

_________________
"Tous nos rêves peuvent devenir réalité, encore faut-il avoir le courage de les poursuivre." -Walt Disney-
" />
avatar
❄️ Maaï ❄️

Féminin Messages : 82
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 17
Localisation : Bah Arendelle voyons !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Sam 07 Mar 2015, 00:09

Ce n'est pas grave. D'ailleurs, j'apprécie que tu apprécies mes dessins ! Cette phrase !Razz
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Sam 07 Mar 2015, 12:00

Bon ! Ces temps-ci, je pète la forme ! Alors voilà le nouveau chapitre. bravo

Bonne lecture. Very Happy

Une dernière chose encore ! Dans le chapitre précédent, avez-vous remarqué les clins d’œil avec d'autres films ? Il s'agit de deux phrases. bravo

Chapitre 14: Un air de déjà vu

Quelques minutes plus tard, la jeune fille sortit de sa chambre, tout en fermant délicatement la porte derrière elle. Elle descendit alors les marches et s'en alla s'installer dans un fauteuil, près de la cheminée. Katrine vint alors apporter trois petites tasses de thé bien chaud, qu'elle venait tout juste de préparer. Le tout, déposé sur un plateau d'argent. Elle posa délicatement ce dernier sur une petite table, placée entre les fauteuils.

- Tiens ma chérie, cela te fera le plus grand bien. Dit Katrine, tout en donnant l'une des tasses à sa petite fille.
- Merci maman. Répondit Sophie.

La mère s'assit à son tour dans le fauteuil d'en face et commença à boire son thé.

- Dis-moi maman... comment trouves-tu le capitaine ? Demanda Sophie.
- Pourquoi cette question ? Répondit Katrine, quelque peu surprise.
- Oh rien... c'était juste pour savoir. Répliqua Sophie, tout en replongeant son nez dans sa tasse.

Alors que ces dernières continuaient de boire gentiment leur thé, l'on entendit des pas descendre lentement les escaliers. Sirius se présenta alors devant celles-ci, vêtue de la nouvelle tenue qu'il lui avait été sagement prêté.

- Pardonnez-moi de vous avoir fait attendre... vous ne m'en voulez pas j'espère. Dit alors Sirius.

La jeune fille qui était en train de boire son thé, posa alors son regard sur le jeune capitaine. Elle fut tellement ébahie par la vision qui s'offrait à elle, qu'elle laissa alors tomber maladroitement sa tasse de thé, qui vint se briser en mille morceaux.

- OH SOPHIE ! Regarde ce que tu as fait ! S'exclama alors Katrine.
- Je... je suis désolée mère ! Elle m'a échappé des mains. Répondit alors Sophie, quelque peu mal à l'aise de se retrouver dans cette situation.
- Je vais chercher un chiffon ! Répliqua Katrine, s'en allant alors dans la cuisine.
- Je vais vous aider. Rétorqua alors Sirius, tout en venant aider la jeune fille à ramasser les morceaux.
- Merci à vous. Répondit tendrement Sophie.
- Pardonnez-moi. Je... je ne pensais vraiment pas être aussi désagréable à regarder. Est-ce la tenue ? J'espère que  ce n'est pas moi quand même ? Répliqua Sirius.
- Oh non... non... non ! Vous... vous n'y êtes pas du tout ! Je vous trouve très beau au contraire. S'écria alors Sophie, quelque peu confuse.

Le capitaine fut alors quelque peu surpris de la soudaine réponse de la jeune fille. Cette dernière, venant de se rendre compte de ce qu'elle venait de dire, se mit à rougir.

- Oh mon dieu ! Qu'est-ce... qu'est-ce que j'ai dit ! S'exclama alors Sophie, terriblement gênée.
- Ce n'est rien. Répondit Sirius.
- Oh non... non... non ! Je ne sais pas ce qu'il m'a pris... cela... cela m'a totalement échappé ! Je ne voulais pas... Commença alors Sophie, totalement hors de soi.
- Sophie. Répondit tendrement Sirius.
- Ouiii. Répliqua Sophie à voix basse, encore toute confuse.
- Ne vous excusez pas. J'apprécie sincèrement votre compliment. Et puis... si cela peut vous rassurer, je me trouve également très jolie. Répondit Sirius, le sourire aux lèvres.

Sophie se mit alors à davantage rougir face à ces dernières paroles. Jamais elle n'eut reçu pareil compliment de qui que se soit, et encore moins d'un étranger. C'est alors que la mère revint de la cuisine, un chiffon à la main.

- C'est bon Sophie ! Je m'occupe du reste. Tu devrais retourner dans ta chambre à présent. Dit alors Katrine.
- Mais maman ! Je ne l'ai pas fait exprès ! Tu ne vas quand même pas me punir pour cela ! S'écria alors Sophie. tout en se relevant.
- Je sais bien que tu ne l'as pas exprès mon petit ange, mais laisse-nous seuls un moment, moi et le capitaine, tu veux bien. Répondit tendrement Katrine, tout en enlaçant sa petite fille.
- Bien mère. Répliqua alors Sophie.

La jeune fille s'en alla alors jeter les morceaux dans un petit container situé dans la cuisine. Laissant seuls le capitaine et la mère de cette dernière.

- Alors capitaine ! Dites-moi... quel bon vent vous amène à Arendelle ? Demanda alors Katrine, tout en nettoyant la tâche.
- Vous avez de besoin d'aide ? S'exclama Sirius.
- Oh non ! Cela ira. Mais c'est gentil à vous de me le proposer.
- Comme vous voudrez.
- Vous n'avez pas répondu à ma question.
- Je... je doute que mon histoire vous intéresse. Répondit alors Sirius, quelque peu mal à l'aise.
- Pourquoi cela ?
- Disons simplement que c'est très compliqué. Je ne souhaite pas vous faire partager cela. Croyez-moi... c'est pour votre bien.
- Oh ! Je... je vois. Très bien alors... je n'insisterai pas.

Le jeune capitaine posa alors son regard sur l'une des nombreuses photos, posées au-dessus de la cheminée.

- Qui est-ce ? Est-ce votre mari ? Si je ne suis pas trop indiscret. Demanda alors Sirius.
- Oui... il s'appelait Edrik. Il nous a malheureusement quitté. Répondit Katrine, tout en s'essuyant le front.
- Je suis désolé.
- Il périt lors de la dernière attaque qu'a subit le royaume. Une armée est venue nous envahir, brûlant et tuant tout sur son passage. Edrik a tenté de nous protéger mais... cela lui a malheureusement coûté la vie.
- La dernière attaque ? S'exclama alors Sirius, tant cette réponse lui rappelait quelque chose.
- Durant l'attaque, j'ai caché ma petite fille afin de la protéger. Ne connaissant pas son existence, ils m'ont capturé et prise en otage. Ils ont obligé la reine Elsa à se rendre, sans quoi... ils nous auraient exécutés.

Tout devint alors plus clair aux yeux de Sirius, ce fut bel et bien le même événement.

- C'est alors qu'un mystérieux individu fit son apparition. Il s'interposa de justesse entre le chef de l'armée et la reine, qui avait alors manqué de peu de se faire exécuter, elle aussi. Cet homme conclut alors un marché avec le chef, voulant résoudre l'issue de ce conflit par un duel. Bien que ce dernier ait réussi à nous faire libérer, nous épargnant ainsi la vie... il mourut tragiquement lui aussi... tué lâchement d'un carreau d'arbalète dans le dos. Je ne sais pas qui était ce mystérieux individu, mais ce qu'il a fait a été très courageux. Il a permis à nous autres, ainsi qu'à la reine de rester en vie. Répondit alors Katrine, tout en versant une larme.

La jeune fille, alors restée écouter le récit dans la cuisine, versa elle aussi une larme, en repensant à ce tragique événement. Le jeune capitaine se sentit plus que mal à l'aise face à la réécoute de ce récit. Puis, il dit ces mots.

- Cet homme... l'homme qui s'interposa afin de vous sauver, vous et tous les autres...

Le capitaine eut alors un moment de silence avant de continuer.

- C'était mon frère. Repris alors Sirius.
- Votre frère ? Répondit Katrine, totalement surprise par cette révélation.
- Il s'appelait Aaron. C'est lui qui vous sauvé.
- Je... je suis sincèrement désolée. Je n'étais pas au courant.
- Bien sûr que non... personne n'était au courant.

Un autre moment de silence s'installa alors dans la pièce. Puis, le jeune capitaine repris en disant ces mots.

- Pardonnez-moi... j'espérais ne pas devoir en reparler à nouveau, mais il se trouve que je n'ai guère le choix désormais. Repris alors Sirius.
- Que voulez-vous dire ? Répondit Katrine, s'efforçant de comprendre.
- Ma venue à Arendelle n'est en rien une visite de courtoisie. Je venais tout juste de rentrer d'une mission au nom de la couronne d'Ardenfell, quand j'ai appris ce qu'il s'était passé ici. L'hiver éternel !
- Vous... vous étiez au courant de cela ? Comment ? S'exclama alors Katrine, toujours aussi surprise.
- Des rumeurs au sujet de cet hiver éternel s'étaient propagées bien au-delà de vos frontières. Mon frère eut entendu parler d'une reine possédant de mystérieux pouvoirs et qui aurait plongé son propre royaume dans un hiver éternel. Cette histoire l'avait plus qu'intrigué... il se mit alors en route pour Arendelle afin d'en apprendre davantage au sujet de cette histoire. Il finit par rencontrer la reine, mais... malheureusement pour lui, ce tragique événement que vous venez de raconter s'ensuivit quelque temps après sa rencontre avec elle. Ayant été moi-même informé de cette histoire, je me suis alors lancé à la recherche de mon petit frère, afin de le retrouver. Au bout de quelque temps, j'ai fini par obtenir les réponses à mes questions, bien que... cela est été très douloureux à accepter.... et ça l'est encore et toujours. Mais je sais désormais qui est le responsable de tout ceci ! Ce prince Hans de malheur ! C'est lui le responsable de tout ceci ! Dit alors Sirius en haussant la voix, face à la prononciation de ce nom.

La jeune femme sursauta quelque peu face au brusque changement de ton de la part du capitaine.

- Pardonnez-moi. Je ne voulais pas vous effrayer. Dit alors Sirius.
- Ce n'est rien... je... je peux comprendre ce que vous ressentez. Je vous en prie, continuez. Répondit tendrement Katrine.
- Mon voyage en quête de réponses s'est alors transformé en vendetta. Mais... quand j'ai appris que ce sale misérable avait réussi à survire et retourner dans ses îles de malheurs, alors... tous mes espoirs de venger mon cher petit frère se sont envolés. Il n'y a malheureusement rien que je puisse faire à présent... si ce n'est... si ce n'est retourner chez moi et pleurer à jamais la perte de mon frère. Repris alors Sirius, tout en versant une larme.
- Capitaine. Murmura alors Katrine, tant elle fut chagrinée par tout cela.
- Il était tout ce qu'il me restait de ma famille. Ma mère... mon père... et à présent mon frère... ils sont tous morts... tous. Répliqua Sirius, les yeux en pleurs.
- Mon dieu... Murmura à nouveau Katrine, tant elle fut attristée par cette dernière révélation.

À cet instant, des pleurs se firent alors entendre un peut plus loin. Ce n'était autre que Sophie, qui sortit à présent de la cuisine, fondant en larmes.

- Oh mais... Sophie ! Qu'est-ce que tu as ? Je te croyais dans ta chambre. Dit alors Katrine, quelque peu surprise.
- Je... je... je ne sais pas ce qu'il m'arrive. C'est... c'est cette histoire... pauvre capitaine. Il a perdu ce qu'il avait de plus cher à ses yeux et maintenant... maintenant le voilà seul. S'écria Sophie, s'efforçant de parler, tant elle fut chagrinée par cette histoire.
- Oh Sophie... viens là mon ange. Répliqua alors Katrine, tout en venant serrer dans ses bras sa petite fille adorée.

Le jeune capitaine alors quelque peu ému par cette scène, s'en voulait terriblement d'avoir raconté cette histoire. Il chercha alors le moyen de se faire pardonner.

- Je suis sincèrement désolé pour votre fille. Je ne voulais pas... Dit alors Sirius, tout en s'approchant lentement de ces dernières.

Ce dernier se mit alors à hauteur de la jeune fille et dit ces mots.

- Sophie... pardonnez-moi. Je regrette. Dit tendrement Sirius.

Toujours en pleurs, cette dernière vint alors se blottir très fortement dans les bras du jeune capitaine. Celui-ci fut alors plus que surpris face à cette tournure pour le moins totalement inattendue.

- Oh Sophie. Murmura Katrine, tout en se mettant la main devant la bouche, tant elle fut émue par cette scène.
- Je suis désolée capitaine... je n'imagine pas à quel point vous avez dû souffrir. Répliqua alors Sophie, toujours les yeux en larmes.

Sirius se sentit quelque peu mal à l'aise face à cette situation, il ne savait trop comment si faire avec les enfants. Puis, il posa délicatement sa main sur la tête de la jeune fille, afin de la consoler.

- Je vous prie de bien vouloir l'excuser capitaine. Ma fille est très émotive. Dit alors Katrine, afin de se faire quelque peu pardonner.
- Ce n'est rien. Répondit tendrement Sirius, tout en caressant la douce chevelure de la jeune fille.
- Que comptez-vous faire à présent capitaine ? Répliqua Katrine.
- Je... je pense qu'il est grand temps pour moi de retourner à la maison. Je suis fatigué de tout ceci. Rétorqua Sirius à voix basse.

Le jeune capitaine regarda à présent l'heure affichée sur l'horloge, accroché au mur d'en face. Ce dernier s'aperçut alors qu'il s'était absenté depuis un petit moment déjà.

- Je suis désolé, mais je dois m'en aller à présent. Dit alors Sirius
- Où contez-vous allez ? Répondit Katrine.
- J'ai un navire amarré au port. Je vais m'y installer et attendre la fin des travaux de celui-ci, avant de remettre les voiles.
- Vous allez passer la nuit à bord de votre navire ? Mais est-ce au moins assez confortable ? S'exclama alors Katrine.
- Je possède une cabine avec tout le confort nécessaire. Ne vous en faite pas pour moi. Répondit tendrement Sirius.
- J'ai toujours rêvé de pouvoir monter à bord d'un grand navire et d'en conduire un jour. Répliqua alors Sophie, tout en s'essuyant les yeux avec sa main.
- Vraiment ? Rétorqua Sirius.
- C'est mon rêve depuis que je suis toute petite. Mon père était marchand, il voyageait donc souvent à bord de son petit bateau de commerce afin de livrer ses marchandises. Depuis que je suis toute petite, il m'emmenait souvent faire des tours en bateau avec lui. Dès lors, je n'ai cessé de vouloir en apprendre davantage sur la navigation, car mon rêve est de pouvoir devenir capitaine de mon propre navire un jour. Répondit tendrement Sophie.

Un moment de silence s'installa alors dans la pièce.

- Oh mais... vous devez sûrement penser que je suis stupide de penser une chose pareille. Dit alors Sophie, quelque peu gênée.

Le jeune capitaine prit alors la jeune fille par les épaules et dis ces mots.

- Mais pas du tout ! Et je compte bien prouver le contraire. Dit alors Sirius.
- Que voulez-vous dire ? S'exclama alors Katrine.
- Je veux dire par là, que si votre fille le désire, et avec votre permission bien évidemment, je pourrais lui apprendre davantage ce qu'il y a à savoir en termes de navigation. Répliqua Sirius.
- Vraiment ? S'exclama alors Sophie, totalement surprise par cette proposition.
- Qui sait ! Peut-être deviendrez-vous capitaine un jour. Répondit Sirius, tout en poussant un léger sourire.
- OH OUI ! C'EST UNE MERVEILLEUSE IDÉE ! Je t'en prie maman ! Dis oui, dis oui ! S'exclama alors Sophie, éclatant de joie.
- Je... je ne sais quoi dire. Je ne voudrais pas que ma fille vous importune et gâche votre temps capitaine. Répliqua Katrine.
- Ne vous inquiétez pas madame. Je suis sûr que l'on s'entendra à merveille. Et puis... cela me permettra de m'évader un peu par la même occasion. Répondit tendrement Sirius.
- S'il te plaît maman ! J'ai vraiment envie d'apprendre ! C'est peut-être la seule occasion qui me sera à jamais offerte ! S'exclama alors Sophie.
- Bon ! Très bien alors. Répondit Katrine.
- OH MERCI MAMAN ! Répliqua Sophie, tout en serrant très fort sa mère bien-aimée dans ses bras.
- Venez Sophie, je vais vous montrer ce qu'est un véritable navire. Rétorqua Sirius.
- Je vous en prie capitaine, veillez bien sur ma petite fille. Tâchez de la ramener avant la nuit. Répondit alors Katrine.
- Ne vous inquiétez pour cela, je veillerais sur elle comme si c'était ma petite sœur. Répondit Sirius, tout en ouvrant la porte d'entrée.
- À plus tard maman. Répondit alors Sophie, tout en faisant un signe d'adieu à sa mère.
- À plus tard mon petit ange. Répondit Katrine.

Une fois à l'extérieur, Sophie marchait au côté de Sirius, et tous deux se dirigèrent vers le navire de ce dernier. La jeune fille était terriblement excitée à l'idée de commencer son apprentissage. Elle ne cessait de s'imaginer par quoi elle allait bien pouvoir commencer. Alors que ceux-ci avaient fait quelques pas déjà, la voix de Graham se fit alors entendre au loin.

- CAPITAINE ! CAPITAINE ! S'écria Graham en courant vers ceux-ci.
- Qui est-ce ? S'exclama alors Sophie.
- Graham ! Mais que faites-vous ici ? Répondit alors Sirius
- Dieu merci vous là ! Je... je vous ai cherché partout. Répliqua Graham, en reprenant son souffle.
- Que se passe-t-il Graham ? Un problème ?
- La princesse Anna m'a tout raconté ce qu'il vous est arrivé et... je suis sincèrement  désolé mon capitaine.
- Je vous en prie cher ami, ne me parlez plus de cette histoire. La reine à été on ne peut plus claire, et la revoir ne ferait qu'empirer les choses.
- Mais enfin capitaine.
- Elle a raison et j'avais tort Graham ! Je me suis fait des illusions depuis le début.
- Hum... pardonnez-moi mais... que s'est-il passé au juste ? Dit alors Sophie à voix basse.

C'est alors que Graham vit la jeune fille en compagnie du capitaine.

- Euh... capitaine ! Qui est cette jeune fille qui vous accompagne ? Dit alors Graham à voix basse.
- Oh ! Où avais-je la tête ! Graham je vous présente Sophie. Sophie voici Graham, mon second. Répondit Sirius.
- Enchanté monsieur. C'est un plaisir de vous rencontré. Répliqua Sophie.
- Le plaisir est pour moi. Rétorqua Graham.

Un petit moment de silence s'installa alors. Puis, Graham repris.

- Elle est vraiment mignonne cette petite. Dit alors Graham.
- Pardonnez-moi monsieur, mais je viens d'avoir 14 ans ! Je ne suis plus une enfant ! Répondit Sophie.
- Pardonnez-moi, je ne voulais pas vous manquer de respect. Répliqua Graham, tentant de s'excuser.
- Bon ! Je pense que nous en avons terminé avec les présentations. Rétorqua alors Sirius.
- Juste un petit instant. Répliqua Graham, tout en amenant son vieil ami au peu plus loin, afin de lui parler seul à seul.

Ces derniers se placèrent un peu plus loin, afin que la jeune fille ne les entendît pas s'exprimer.

- Mais enfin capitaine !  À quoi jouez-vous ? Vous voulez bien m'expliquer ! S'exclama alors Graham.
- Disons simplement que c'est... mon apprentie. Répondit Sirius.
- Quoi ? Répliqua Graham, alors étonné par cette réponse.
- J'ai promis à cette jeune fille que je lui enseignerai tout ce qu'il y a à savoir sur la navigation. Voyez-vous, elle souhaite plus que tout devenir capitaine un jour. Alors... je m'efforce de l'aider.
- Mais enfin mon capitaine ! Soyez sérieux ! Que penseront vos hommes lorsqu'ils apprendront, ce que vous êtes sur le point de faire. Ils n'ont guère apprécié la venue de Sa Majesté, ainsi que de la princesse à bord ! Alors... figurez-vous une fille en version miniature.
- Cessez de vous préoccuper de cela Graham ! Je suis le capitaine et je compte bien tenir ma promesse !
- Mais rien ne vous y oblige ! Pourquoi voulez-vous absolument le faire ?
- J'ai besoin de m'évader un peu Graham. Et puis... cette jeune fille est adorable, vous verrez.
- Je m'incline.
- Ne vous inquiétez pas. Tout se passera pour le mieux. Vous verrez.
- Et que faite-vous de Hans ? Il est toujours en liberté.

Sirius soupira alors face à cette remarque. Puis, il repris en disant ces mots.

- Il n'y a rien que nous puissions faire. Une fois les réparations terminées, nous lèverons l'ancre et rentrerons chez nous. Repris Sirius.

La discussion terminée, ceux-ci s'en retournèrent alors auprès de la jeune fille, qui les avait attendus.

- Venez Sophie. Allons voir mon navire. Dit alors Sirius.

A suivre...
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par M.Baggins le Sam 07 Mar 2015, 15:30

J'ai envie de dire: aaaah!
Ce chapitre est vraiment très bien écrit! Bon les autres étaient déjà bien, mais il y avait encore parfois des petites fautes de temps ou des petites phrases qui ne collaient pas très bien (même si ce n'était pas grave du tout).
Mais là, c'est vraiment parfait, tout est très bien écrit, et je n'ai vu aucune faute de langue... Bravo à toi!
Et sinon, toujours aussi plaisant: j'aime bien la caractérisation de Sophie, qui reprend souvent les gens en disant qu'elle n'est plus une enfant^^.
Bref, chapitre très plaisant. (juste une chose, un moment tu parles des 'photos' que voit Sirius dans la maison... Euh, je vois mal des photos à l'époque de la reine des neiges...)
Et sinon concernant Lizzie: as-tu pris ta décision? :jesaispasquoimettre

_________________
Some say I have no direction,
That I'm a light-speed distraction,
But that's a knee-jerk reaction.
This life in the stars is all I've ever known:
Stars and stardust in infinite space is my only home.
And the moment that I hit the stage
I hear the universe calling my name
And I know deep down in my heart I have nothing to fear.
And as the solar wind blows through my hair,
Knowing I have so much more left to share,
A wandering spirit who's tearing its way through the cold atmosphere:
I fly like a comet, soar like a comet, crash like a comet,
I'm just a comet.
avatar
M.Baggins

Masculin Messages : 1247
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Sam 07 Mar 2015, 15:39

Merci à toi M.Baggins. Je suis ravi. Very Happy
Alors, concernant les photos, j'avais vu que l'époque où se déroule la reine des neiges est en 1840 environ. Alors, les photos existaient déjà à cette époque ! bravo
Sinon, concernant Lizzie, je suis toujours indécis. Je ne voudrais pas te décevoir, mais il y a de fortes chances qu'elle ne réapparaisse pas. Désolé.

Voilà, et encore merci. Smile
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par ❄️ Maaï ❄️ le Sam 07 Mar 2015, 16:23

Chapitre lu! Comme d'habitude, toujours très bien écrit, agréable à lire, le "kiff" quoi! cheers
J'aime bien la petite Sophie....Ah non pardon la GRANDE Sophie ! (bah oui ce n'est plus un bébé pardi xD) Elle est touchante, attachante, mignon tout plein (bon j'abuse un peu xD) Elle a perdu son père...C'est trop triste Sad
Et Sirius qui devient pour elle comme son frère de cœur (enfin pour l'instant elle est juste son apprentie) c'est mignon Smile
Sinon, Sirius décide d'attendre que son navire soit réparé et ensuite adieu et à jamais? Naaaaan il va forcement se passer quelque chose qui va relancer l'histoire non? Suspect
Je ne sais pas comment la suite va se dérouler, mais je sais qu'elle me plaira Wink
Le prochain chapitre sera prometteur en tout cas, j’attends la suite avec impatience Wink Very Happy

_________________
"Tous nos rêves peuvent devenir réalité, encore faut-il avoir le courage de les poursuivre." -Walt Disney-
" />
avatar
❄️ Maaï ❄️

Féminin Messages : 82
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 17
Localisation : Bah Arendelle voyons !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Micky93 le Sam 07 Mar 2015, 18:27

Merci beaucoup Maaï, ton commentaire me ravit., et je suis heureux que tu aies adoré ce chapitre. Very Happy
Pour la suite sinon, on verra bien ! bravo
avatar
Micky93

Masculin Messages : 1547
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'errer comme une âme en peine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Miss Olaf le Dim 08 Mar 2015, 17:57

J'ai rattrapé du retard jusqu'au chapitre 11.

Que dire, j'ai beaucoup apprécié. Ce n'est pas dans toute les fictions de la Reine des Neiges qu'on a affaire avec des pirates. On a pu voir que Sirius avait des manières communs avec Aaron, sauf que ce premier est beaucoup plus impulsif. Et c'est pendant sa confrontation finale avec Lizzie qu'on voit à quel point c'est loin d'être un ange. Voilà justement ce que je te reprochais au niveau de ton premier tome, absence de personnalité et de profondeur pour Aaron, ben tu semble par ce 2ième tome, bien plus palpitant, façonner une vraie personnalité pour Sirius.

Le contenu est plutôt plaisant, mais attention aux coquilles que tu fais parfois ! Deux trois fautes d'accords éparpillées ne gênent pas à la lecture en soi, mais tu as une manie à carrément confondre des mot ( exemple j'ai trouvé s'oppose à la place de suppose ou pas à la place de par ).

Pour l'histoire de la transfusion sanguine, l'idée est bien et ajoute du drame, mais médicalement parlant ton médecin il a eu son certificat dans une pochette surprise Razz. Je m'explique, avant de procéder à ce genre de pratique, il faut déjà vérifier si le sang du donneur et receveur sont compatibles, et de ce fait si on l'aurait fait au pifomètre, ben il aurait mieux valut prendre Anna, les probabilités que son sang et celui d'Elsa soient compatibles auraient été plus grande. Sinon ben c'est les deux qui risquaient de mourir dans le procédé. Tu aurais pu par exemple justement monté l'angoisse et la tension autour de cette problématique du genre.

- Mais il faut que votre sang soit compatible, et analyser prend du temps, dit le médecin.
- On a pas le temps ! cria Anna
- Pas de problème je suis O-, donneur universel BITCH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! s'élança Sirius.

jesuisdehors

_________________




~ Ma fan fiction sur Frozen, retrouvez Elsa dans une nouvelle aventure ! ~
avatar
Miss Olaf
Admin

Féminin Messages : 2170
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 23
Localisation : Royaume d'Alsace et d'Arendelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Lizzie3105 le Dim 08 Mar 2015, 19:43

J'adore ce chapitre !! Very Happy
J'aime bien la "grande" Sophie, je sais pas pourquoi.. Mais je l'aime bien xD
(C'était la fille qui aimait des trucs pour aucune raison.. jesuisdehors )
Et je sais pas pourquoi non plus j'ai trop l'impression que entre Srius et Katrine il va se passer un truc.. (Même si apparemment ils ont quelques années de différence.. )
Bref bravo , vivement la suite !!

_________________
avatar
Lizzie3105

Féminin Messages : 850
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 16
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Reine des Neiges 2: V comme Vendetta

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum